Diversité culturelle

Publications et études

Concentration des médias : menaces sur la diversité de l'information - Rapport

Bureau international du Travail (BIT), Genève, le 22 octobre 2004 - 2004/10/22

Dans un autre tout récent rapport rédigé par le Bureau international du Travail (BIT) sur L'avenir du travail et de la qualité dans la société de l'information : le secteur des médias, de la culture et des arts graphiques , l'Organisation internationale du Travail (OIT) considère que les regroupements des médias occidentaux peuvent contribuer à affecter la diversité du contenu. Parmi les facteurs pouvant influer négativement sur la qualité de l'information, l'OIT cite la concentration de la propriété des grands médias, les restrictions pesant sur la liberté d'expression et d'information et les préoccupations relatives aux valeurs démocratiques, à la diversité et à la représentation des femmes et des groupes minoritaires dans les médias.

Cependant, souligne le rapport, une « diversité accrue, une liberté d'expression et d'information étendue, des améliorations de la qualité technique et davantage d'investissements sont propres à contribuer à une meilleure qualité dans le secteur des médias, de la culture et des arts graphiques ». À l'inverse, un renforcement de la diversité et de la liberté de la presse peut contribuer à améliorer la qualité des médias, des produits et des services du secteur des médias, de la culture et des industries graphiques. «Paradoxalement, on peut dire que selon les pays, la diversité culturelle est favorisée ou freinée par des multinationales ou des entreprises publiques du secteur des médias et du divertissement, lesquelles peuvent développer ou limiter la qualité et l'emploi », notent les experts de l'OIT. La diversité n'est pas toujours en progression là où l'attendent les idées reçues, souligne le rapport. À cet égard, les principaux médias occidentaux ont connu des regroupements multiples susceptibles de réduire la diversité des informations et des points de vue.

Ce rapport a servi de base à une réunion tripartite qui s'est tenue à Genève du 18 au 26 octobre dernier et dont l'objectif était d'examiner notamment la façon dont le Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) a tenu compte des questions liées au travail et à la qualité dans la société de l'information au sein du secteur.