Diversité culturelle

Publications et études

Parution de la version anglaise du document « Le système d'indicateurs de la culture et des communications au Québec. Première partie : Conceptualisation et élaboration concertée des indicateurs »

L’Observatoire de la Culture et des Communications du Québec (OCCQ) annonce que la traduction anglaise de la publication « Le système d'indicateurs de la culture et des communications au Québec. Première partie : Conceptualisation et élaboration concertée des indicateurs » est maintenant disponible. La version française de ce document a été publiée en 2007.

Cette première partie présente les principes théoriques et méthodologiques qui ont guidé l'établissement de 14 indicateurs prioritaires. Ceux-ci ont pour but de mesurer les grandes tendances de développement culturel de la société québécoise.

Dans l’avant-propos de ce document, nous pouvons lire que parmi les mandats confiés à l’OCCQ « figurent ceux d’élaborer un système intégré de statistiques, de façon à couvrir tout le champ de la culture et des communications, de documenter l’importance et le rôle de la culture et des communications dans la société moderne et de contribuer à la réflexion sur les grandes tendances internationales (...) Le secteur culturel, poursuit-on, est en mutation, l’offre culturelle est en croissance, l’accord sur la diversité culturelle fait des échanges internationaux un élément stratégique, les modes de vie subissent les répercussions du vieillissement démographique. L’OCCQ se donne ici l’objectif de fournir au milieu culturel et aux décideurs publics un outil qui décrira notre culture de façon synthétique et qui facilitera la prise de décisions. »

Ce document, dont le titre en anglais est « A System of Indicators for Culture and Communications in Québec. Part One: Conception and Concerted Development of the Indicators » peut être commandé auprès de L’OCCQ. Les fichiers électroniques des versions française et anglaise, sont accessibles dans le site Internet de l’Observatoire de la Culture et des Communications du Québec.

Source :