Diversité culturelle

Publications et études

Parution des versions espagnole et arabe de l’étude Les relations entre la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et les autres instruments internationaux : l’émergence d’un nouvel équilibre dans l’interface entre le commerce et la culture, par Ivan Bernier

Nous annonçons la publication des versions espagnole et arabe de l’étude Les relations entre la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et les autres instruments internationaux : l’émergence d’un nouvel équilibre dans l’interface entre le commerce et la culture du professeur Ivan Bernier.

Dans son édition du 13 juillet dernier, le Bulletin publiait l’introduction de cette étude. Celle-ci peut être consultée dans notre site Web en versions française, anglaise, espagnole et arabe.

Impact de la culture sur la créativité

À lire dans le site de la Commission européenne(CE) : l’étude Impact de la culture sur la créativité.

« L'étude, précise la CE, entendait répondre aux questions suivantes :

  • Comment la culture contribue-t-elle au développement de compétences créatives dans une perspective de formation tout au long de la vie?
  • Comment la culture contribue-t-elle au développement de solutions créatives sur le lieu de travail (innovation sociale)?
  • Comment la culture peut-elle contribuer à l'émergence de nouveaux services et produits?

« Cette étude explore ainsi les liens encore largement méconnus entre culture, diversité culturelle, créativité et, plus largement, innovation sociale, scientifique et économique.

Au moyen d'exemples concrets tirés de différents secteurs et couvrant toute l'Europe, cette étude illustre les synergies et effets d'entraînement positifs que produit la culture – par la créativité qu'elle génère – dans des domaines aussi variés que l'éducation et la formation tout au long de la vie, l'acceptation et l'utilisation par le grand public des nouvelles technologies de l'information et de la communication, la stimulation de la recherche, le développement de produits et services nouveaux, le positionnement des villes, le renforcement du capital social, la motivation du personnel, la modernisation des services publics etc.

Ces effets d'entraînement sont d'autant plus importants que l'Europe – à l'instar d'autres régions du monde – est en passe de devenir une société de l'immatériel dont la principale matière première est la capacité à créer et à innover.

L'étude conclut que l'Europe gagnerait à renforcer ce potentiel de la culture à renforcer créativité et innovation. Elle propose en conséquence des stratégies à développer à tous les niveaux de gouvernance. »

La réalisation de cette étude a été confiée à KEA European Affairs, en partenariat avec BOP Consulting. La version intégrale est disponible en anglais. Des résumés en français, anglais et allemand peuvent également être consultés dans le site de la CE.

Source :