Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 3, no 10, mardi 22 avril 2003

La 22e conference des chefs d'etat d'Afrique et de France

Le premier texte de la chronique mensuelle sur la diversité culturelle est déjà disponible sur notre site Web? Vous pouvez le consulter à l’adresse :
http://diversite-culturelle.qc.ca/fileadmin/documents/pdf/chronique03-03.pdf et nous envoyer vos questions, vos commentaires ou vos suggestions à : BDC@mcccf.gouv.qc.ca.
Il nous fera plaisir d’y donner suite.

DANS CE NUMÉRO :

Communiqués, discours, déclarations

Autres actualités d'intérêt



Communiqués, discours, déclarations

Allocution de Monsieur Jacques Chirac President de la Republique lors de la seance d'ouverture de la 22e conference des chefs d'etat d'Afrique et de France

Dans ce discours, le Président français, M. Jacques Chirac, affirme que la mondialisation figure au nombre des grandes questions qui interpellent le monde et qu’à cet égard le défi lancé à l'Afrique est le même que celui lancé aux autres continents. Selon M. Chirac, «la mondialisation n'est pas seulement économique et financière. Elle doit être aussi humaniste, éthique, culturelle. Elle doit organiser le dialogue des différences». Face aux tumultes que cette mondialisation occasionne, et dans les ripostes qui s’organisent, M. Chirac déclare que l'Afrique doit être présente et agir sans relâche dans toutes les enceintes où se dessine notre avenir commun : «L'Afrique doit y faire entendre ses valeurs qui sont l'esprit de solidarité, la créativité, la diversité des cultures et des patrimoines.» [10] (Disponible seulement en français).

Haut de la page

Audition de m. pierre-andré wiltzer, ministre délégué à la coopération et la francophonie, sur la diversité culturelle

Commission des affaires culturelles, familiales et sociales - Compte rendu n° 30.  12/03/2003

Monsieur Pierre-André Wiltzer déclare que la question de la diversité culturelle appelle une réflexion d'ensemble quant à la manière d'équilibrer au mieux les phénomènes de mondialisation actuellement à l'œuvre. Selon le ministre, «il convient de maîtriser cette tendance à la globalisation afin de donner toute sa place au patrimoine de l'humanité, ce qui suppose de lutter en faveur de la diversité des langues, des cultures et des créations artistiques». Monsieur Wiltzer rappelle que la France notamment mène une action forte en vue de l'adoption d'une convention internationale sur la diversité culturelle : «cette convention qui devra être négociée dans le cadre de l'Unesco sous forme de traité, doit conférer aux États et aux gouvernements la faculté légitime d'élaborer eux-mêmes des politiques de soutien et de promotion en matière culturelle. Elle doit permettre ainsi de faire clairement sortir les biens culturels de la seule logique du commerce international qui inspire l'OMC.» [10] (Disponible en français seulement).

Haut de la page

Allocution de monsieur Abdou Diouf, secrétaire général de l'OIF, à l'ouverture du colloque sur « la protection des biens culturels africains ».

28/03/2003

«Que restera-t-il de la diversité culturelle si les musiciens, les écrivains, les acteurs, les chorégraphes ou les stylistes africains ne peuvent créer et faire circuler leur production ? Mais surtout, comment pourront-ils enrichir la culture mondiale, aux cotés de leurs collègues d’Europe, du monde arabe, d’Asie ou d’Amérique, si les seules règles marchandes s’appliquent à leurs créations ?» Telles sont les questions que Monsieur Diouf pose aux participants dans cette allocution où il insiste notamment sur l’importance des industries culturelles. Selon lui  ces préoccupations illustrent la raison pour laquelle «le projet de traité concernant le commerce des biens culturels en préparation à l’Unesco est tellement important». [10] (Disponible en français seulement)

Haut de la page

Introduction by mr Koïchiro Matsuura, director-general of the united nations educational, scientific and cultural organization (unesco) to the general debate of the executive board

166th Session, 04/04/2003

Parlant de la culture, M. Matsuura souligne que le Conseil exécutif est saisi d’une question dont l’importance n’est contestée par personne, à savoir la question de la diversité culturelle. Relevant que la mondialisation constitue en effet un véritable défi pour la diversité culturelle, du fait des risques d’homogénéisation, et partant d’appauvrissement, qu’elle comporte, M. Matsuura affirme que c’est la dynamique même de la créativité et de l’innovation culturelle qui se trouve ainsi menacée. C’est pourquoi, au regard de l’importance et de l’urgence qu’il y a à agir, il a accepté de relever le défi lancé par certains États membres, qui proposent à l’UNESCO d’élaborer un nouvel instrument normatif sur la diversité culturelle, et de présenter à la présente session du Conseil un document d’étude préliminaire portant sur les aspects juridiques et techniques de la question. Ce document, rappelle-t-il, «propose plusieurs orientations possibles pour le futur instrument, sur lesquels il appartient au Conseil, puis à la Conférence générale, de se prononcer.» [10] (Disponible en anglais et en français seulement)

Haut de la page

Communiqué de presse commun de m. Jean-Jacques Aillagon, ministre de la culture et de la communication et de m. Razvan Theodorescu, ministre de la culture et des cultes.

08/04/2003

Au terme de leurs rencontres, les ministres français et roumain de la Culture déclarent que leurs pays «se concerteront pour défendre le respect de la culture dans les instances multilatérales. Ils seront vigilants à l’égard des travaux de la Convention sur l’avenir de l’Europe et veilleront à ce que la culture et la diversité culturelle trouvent une place importante dans la nouvelle architecture européenne. Ils veilleront à ce que les États conservent leur faculté de définir leur politique culturelle dans le cadre des négociations en cours à l'Organisation Mondiale du Commerce. Ils militeront ensemble en faveur de l’adoption par l’UNESCO d’une convention internationale sur la diversité culturelle.» [10] (Disponible en français seulement)

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

«Coopération, diversité et paix». allocution de monsieur Abdou Diouf, secrétaire général de l'OIF, lors de la cérémonie d'ouverture du 2e colloque des trois espaces linguistiques.

02/04/2003

Dans son discours, M. Abdou Diouf déclare que l’Organisation Internationale de la Francophonie s’est engagée résolument pour apporter sa contribution à l’adoption, par l’UNESCO, d’une Convention internationale sur la diversité culturelle, consacrant le droit des États et des Gouvernements à maintenir, établir et développer des politiques de soutien à la culture et à la diversité culturelle.  M. Diouf affirme également que cette Convention doit aussi souligner l’ouverture aux autres cultures et à leurs expressions, et souhaite notamment que cette démarche soit relayée et appuyée par les autres communautés linguistiques. M. Diouf déclare en outre que «la promotion de la diversité culturelle est un impératif incontournable, si nous voulons contribuer à restaurer le climat de paix qui conduira l’ensemble des nations à reprendre leur essor dans le monde de demain.» [10] (Disponible en français seulement).

Haut de la page