Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 3, no 2, lundi 24 février 2003

Declaration commune Franco-Allemande a l'occasion du 40eme anniversaire du traite de l'Elysee

Dans la section «Sites d’intérêt», nous avons ajouté un lien vers le Comité de Vigilance pour la diversité culturelle, organisateur principal des Deuxièmes Rencontres internationales des organisations professionnelles de la culture qui ont eu lieu récemment à Paris. Vous y trouverez une multitude d’informations de toutes sortes tant sur ce Comité que sur le dossier de la diversité culturelle.

DANS CE NUMÉRO :

Autres actualités d'intérêt



Autres actualités d'intérêt

Coalition pour la diversité culturelle, UNESCO et Réseau international sur la politique culturelle

Les sections Coalition pour la diversité culturelle, UNESCO et Réseau international sur la politique culturelle ont fait l’objet d’une mise à jour. Nous vous invitons à y retourner!

 

 

 

Haut de la page

Declaration commune Franco-Allemande a l'occasion du 40eme anniversaire du traite de l'Elysee

Palais de l'Elysée, mercredi 22 janvier 2003

Dans cette déclaration commune qui souligne l’amitié francoallemande
et la responsabilité commune des deux pays pour l’Europe, le Président français, M. Jacques Chirac, et le Chancelier allemand, M. Gerhard Schröder, souhaitent «le lancement, dès cette année, des négociations visant à l’élaboration d’une Convention internationale sur la diversité culturelle
dans le cadre de l’UNESCO». [2] (Disponible en français seulement)

Consulat général de France à Munich

Haut de la page

Déclaration commune à la presse du Dr. Christina Weiss, Ministre d’etat déléguée du gouvernement fédéral à la culture et aux médias et de Jean Jacques Aillagon, Ministre de la culture et de la communication

Lundi 10 février 2003

Échangeant leurs vues sur les négociations en cours concernant l’Accord général sur le commerce des services (AGCS), Mme Christina Weiss, ministre d’État déléguée du Gouvernement fédéral allemand à la Culture et aux Médias, et M. JeanJacques Aillagon, ministre français de la Culture et de la Communication, déclarent que la libéralisation souhaitée ne doit pas mettre en danger le paysage culturel européen. Ils conviennent également «de la nécessité de protéger la diversité culturelle en Europe et au delà » et confirment «leur engagement à soutenir l’adoption par l’UNESCO d’une Convention internationale sur la diversité culturelle. [2] (Disponible en français et en anglais seulement).

Ministère de la Culture et de la Communication de France

Haut de la page

Cabinet de Monsieur Hervé Hasquin, Ministre Président du gouvernement de la communauté Française Wallonie

BRUXELLES - Communiqué de presse du 31 janvier 2003

Dans ce communiqué, le MinistrePrésident, M. Hervé Hasquin, déclare qu’il sera présent à Paris dans le cadre de la réunion du RIPC et des Deuxièmes Rencontres internationales des organisations professionnelles de la Culture, afin d’adresser un message de soutien et d’information relativement à la diversité culturelle et l’examen d’un instrument juridique international contraignant opposable aux règles commerciales de l’OMC qui tiendrait compte de la spécificité des biens et services culturels. Il affirme qu’il y a lieu le plus rapidement possible de rédiger et faire adopter une Convention internationale qui permettrait non seulement de préserver mais aussi d’encourager cette diversité. Selon lui, il conviendrait de décréter un «état d’urgence» en matière de culture au moment où s’ouvrent des échéances importantes en matière de commerce international. Aussi entendil prendre «connaissance de la manière dont l’UNESCO entend aider à relever ce défi» afin d’apporter sa contribution. [2] (Disponible en français seulement)

Communauté française WallonieBruxelles de Belgique

Haut de la page

Les services audiovisuels dans les négociations du gats. Contribution de l'UE à la consultation publique sur les demandes d'accès au marché communautaire

17 janvier 2003

L’Union européenne de radiotélévision (UER) soutient que les services audiovisuels ne doivent pas être libéralisés parce que ce sont des services tout à fait particuliers en raison de leur rôle culturel, politique et social, et par conséquent, sont le gage de la diversité culturelle et du pluralisme des médias. L’UER adhère au mandat de négociation défini par le Conseil européen et, à cet effet, faute de sauvegardes appropriées et reconnues sur le plan international, recommande «de ne prendre aucun engagement de libéralisation pour les services audiovisuels pendant l’ensemble du cycle de négociations du GATS en cours».

Ce dont l’UER attend d’une Convention sur la diversité culturelle, c’est qu’elle donne naissance à des mesures juridiques permettant de diversifier davantage la provenance des produits audiovisuels et d'offrir de meilleures conditions de leur production et de leur distribution. [2] (Disponible en français et en anglais seulement).

Union européenne de radiotélévision

Haut de la page

Pour une exception culturelle mondiale la diversité du cinéma est en danger si les films sont traités en pures marchandises

Le Nouvel Observateur n° 1996 6/2/2003

Dans cet article, M. Volker Schlöndorff affirme qu’il faut assimiler la culture aux «organismes vivants» et la traiter comme «une espèce en voie de disparition et la protéger». Il demande notamment de ne pas traiter les films comme une quelconque marchandise dans les accords commerciaux de type OMC et soutient que les aides et toutes les mesures permettant aux oeuvres d’exister soient exemptées des réglementations commerciales, de même que soit protégée l’intégrité de ces oeuvres. [2] (Disponible en français seulement)

Les débats de l’Obs.

Haut de la page

Pour un conseil mondial des cultures malgré un métissage musical sans précédent, la diversité est illusoire

Le Nouvel Observateur n° 1996 6/2/2003

Relevant les menaces qui pèsent sur la diversité culturelle, M. Patrick Zelnik constate que la libéralisation du commerce international conduit à une logique de diffusion à deux vitesses, et conclut que seules des mesures de discrimination positive en faveur des indépendants permettront de rétablir l’égalité des chances. Selon lui, pour garantir une mondialisation maîtrisée, il faut donner à la Déclaration universelle de l’UNESCO sur la diversité culturelle une portée pratique suffisante en créant «un Conseil mondial des Cultures qui ferait pendant au Conseil de Sécurité» [2] (Disponible en français seulement)

Les débats de l’Obs.

Haut de la page

L'audiovisuel a peur pour ses quotas a Paris, 35 pays se préparent à une possible ouverture du marché Européen

Lundi 03 février 2003

Dans cet article, Édouard Launet souligne l’enjeu des Deuxièmes Rencontres internationales de la culture à Paris dont l’objectif est d’informer, d’alerter, et d’affiner un
«instrument juridique international» qui mettrait définitivement le secteur culturel à l'abri de nouvelles pressions, en se demandant s’il s’agit d’une autre guerre «contre un AMIbis? »

Accord multilatéral sur les investissements – Il relève les menaces qui pèsent sur la diversité culturelle par la libéralisation par l’OMC du marché de l’audiovisuel. Face à ces menaces, les pays représentés se sont mobilisés pour combattre la diversité, convaincus de ce que «la culture ne doit pas plier devant le commerce.» [2] (Disponible en français seulement).

Libération.

Haut de la page