Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 3, no 11, lundi 28 avril 2003

La mondialisation, l’industrie audiovisuelle et la diversité culturelle

Le 21 mai sera désormais la Journée mondiale de la diversité culturelle? En effet, par sa résolution 57/249, intitulée «Culture et développement», l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 21 mai de chaque année «Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement». Cet événement fait écho à la Journée mondiale du développement culturel célébrée durant la Décennie mondiale du développement culturel. À cet égard, l’Assemblée générale invite les États membres, les organisations intergouvernementales, les organismes des Nations Unies et les organisations non gouvernementales compétentes : (a) à assurer en coopération avec l’UNESCO la mise en œuvre du Plan d’action de la Déclaration universelle sur la diversité culturelle; (b) à faire prendre conscience à l’opinion de la valeur et l'importance de la diversité culturelle et, en particulier, à promouvoir, par l'éducation et à travers les médias, la connaissance des valeurs positives qui s'attachent à la diversité culturelle.

DANS CE NUMÉRO :

Publications et études

Autres actualités d'intérêt



Publications et études

La mondialisation, l’industrie audiovisuelle et la diversité culturelle

Conseil de l’audiovisuel de Catalogne,  Quaderns del CAC no 14, septembre-décembre 2002, 91 p.

Ce numéro des Cahiers du Conseil de l’audiovisuel de Catalogne vise à contribuer à la connaissance et à l’évaluation des incidences de la mondialisation sur l’industrie audiovisuelle et la diversité culturelle tant pour ce qui est de l’Europe que par rapport au débat général dans le monde. Dans les sujets retenus, les auteurs analysent la question de la libéralisation du commerce des services et le processus de négociations et fournissent un examen du sujet et des visions particulières depuis des points de vue très liés aux réalités de chaque zone géographique. [11] (Disponible en français, en anglais, en espagnol et en catalan seulement).

Haut de la page

Paris, capitale mondiale du combat pour la diversité culturelle

Ministère de la Culture et de la Communication, Lettre d’information no 104, mars 2003

Cette lettre d’information apporte également un autre éclairage sur les 2e Rencontres internationales qui ont regroupé en février dernier à Paris des organisations professionnelles de la culture de même que s’y réunissaient les ministres de la culture des États membres du Réseau international sur la politique culturelle (RIPC). Face aux enjeux et aux risques de la mondialisation économique, la communauté internationale s’est ainsi mobilisée pour «défendre et préserver la diversité culturelle à travers l’élaboration d’un instrument international qui assure un fondement juridique au droit des États à établir leur politique culturelle». De plus, les ministres de la culture du RIPC ont décidé de s’engager activement au côté de leurs collègues du commerce, des ministères de la culture des pays étrangers, de la société civile et des industries culturelles et, de rallier également le plus grand nombre de pays au projet de Convention. [11] (Disponible en français seulement)

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Culture et développement: journée mondiale de la diversité culturelle. decisions et activites recentes des organisations du systeme des nations unies interessant l'action de l'UNESCO

UNESCO, Conseil exécutif, 166e session. 25/02/2003

En soumettant à l’Assemblée générale des Nations Unies la Déclaration universelle sur la diversité culturelle et son Plan d’action, l’UNESCO a proposé la proclamation du 21 mai «Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement». À l’occasion de sa 166e session, le Conseil exécutif souhaite adopter une décision invitant «tous les États membres de l’UNESCO à participer activement à la célébration de la Journée du 21 mai et (invitant) également les commissions nationales, les organisations non gouvernementales, les décideurs et responsables des politiques culturelles, les représentants des pouvoirs locaux, les parlementaires, les ambassadeurs de bonne volonté, les acteurs nationaux et locaux concernés et les médias à s’associer largement à cette célébration». Par la même décision, le Conseil exécutif souhaite inviter «le Directeur général à encourager et à soutenir toutes les initiatives qui seront prises à cet égard aux niveaux national, régional et international». [11] (Disponible en français et en anglais seulement)
UNESCO

Haut de la page

Bras de fer entre mickey et astérix : déjà houleux, le débat international sur la diversité culturelle s'envenime

Au fil des événement, Université Laval. 03/04/2003

Lors de cette conférence prononcée le 26 mars dernier à l’Université Laval, le professeur Ivan Bernier affirme que ce débat d’actualité en droit international économique, qui  consiste à savoir si les biens et les services culturels sont des produits commerciaux comme les autres, remonte aux lendemains de la Première guerre mondiale. Face à ce débat, des États prennent position et adoptent différentes stratégies. Celle du Canada consiste notamment à promouvoir l’idée d’exclure les produits culturels des accords commerciaux et en l’occurrence les accords de libre-échange bilatéraux. Cette stratégie est également celle de l’Union européenne, pendant que, à l’inverse, les grandes entreprises américaines réagissent en mettant sur pied une coalition pour le libre-échange dans le domaine des biens et des services culturels, qu’elles considèrent comme étant de simples produits de divertissement (entertainment). [11] (Disponible en français seulement).

Haut de la page

Coalition nationale pour la diversité culturelle : encore un long chemin à parcourir

Le Quotidien. 17/04/2003

Une vingtaine d’organisations, regroupant des associations et des acteurs culturels  sénégalais, se sont réunies à Dakar pour mettre en place une coalition nationale pour la diversité culturelle. À cette occasion, le ministre sénégalais de la Culture, monsieur Abdou Fall, a déclaré que «la coalition nationale pour la diversité culturelle pourrait tirer parti de sa vocation globalisante pour être érigée en Conseil national de la culture et de la communication».  Chargé notamment par le RIPC de créer une coalition pour la diversité culturelle au Sénégal, à l’instar de celle de la France et du Canada, monsieur Fall «doit également inciter les pays africains à former des coalitions nationales et les mettre en réseau». Pour ce faire, le ministre a réuni les ambassadeurs des pays africains «pour que ces derniers intercèdent auprès de leur gouvernement en faveur de la création de coalitions nationales». Il a également insisté «sur la nécessité qu’ils arrivent unis à l’Unesco pour faire entendre la voix de l’Afrique» [11] (Disponible en français seulement).

Haut de la page