Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 4, no 27, lundi 16 août 2004

Mobilisation autour du texte préliminaire de la Convention sur la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO

Vous pouvez vous tenir au courant des différentes activités culturelles internationales en visitant le site Web du ministère de la Culture et des Communications du Québec. En effet, ce site, en plus de vous renseigner sur les événements culturels internationaux au Québec, vous livre un calendrier des activités en culture et communications hors Québec et fournit également des vitrines et rencontres culturelles.

La version espagnole du texte de notre Chronique sur la diversité culturelle, édition d’Avril-Juin 2004, est maintenant disponible sur notre site Web. Dans ce texte, le professeur Ivan Bernier analyse les accords de libre-échange conclus récemment par les États—Unis en tant qu’exemple de leur nouvelle stratégie relativement au secteur audiovisuel.

DANS CE NUMÉRO :

Autres actualités d'intérêt



Autres actualités d'intérêt

Mobilisation autour du texte préliminaire de la Convention sur la diversité des expressions culturelles de l’UNESCO

Le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, vient de rendre public le texte préliminaire de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques, appelée désormais Convention sur la diversité des expressions culturelles (voir l’édition spéciale de notre Bulletin des nouvelles du 13 juillet 2004, ou se reporter sur le site Web de l’UNESCO.
La sortie de ce document suit l’échéancier prévu pour ce dossier et les membres gouvernementaux «pourront» adopter la convention à la Conférence générale en 2005. La prochaine étape favorisera des rencontres intergouvernementales du 20 au 25 septembre 2004, qui donnent déjà lieu à une vaste mobilisation autour du texte préliminaire de la Convention.

Haut de la page

La diversité culturelle à l'ordre du jour de la mission de Mme Monique Gagnon-Tremblay en Bavière et en Haute-Autriche

Ministère des Relations internationales du Québec, le 19 juillet 2004 - 2004/07/19

La presse canadienne rapporte que la vice-première ministre et ministre des Relations internationales du Québec, Mme Monique Gagnon-Tremblay, a amorcé le 19 juillet 2004 une mission de sept jours dans l'État allemand de Bavière de même qu'en Haute-Autriche «afin de récolter des appuis à la position québécoise sur la diversité culturelle». Le communiqué de presse du ministère des Relations internationales précise qu’en Bavière, Mme Gagnon-Tremblay aura des entretiens avec le ministre-président, M. Edmund Stoiber, le ministre des Affaires européennes et des Relations régionales, M. Eberhard Sinner, ainsi qu'avec le président du parlement, M. Alois Glück. De même, à Linz en Haute-Autriche, elle aura notamment une rencontre de travail avec le ministre-président, M. Josef Pühringer et, à Bayreuth, elle participera à l'ouverture officielle du Festival Wagner où est notamment attendu M. José Manuel Barroso, candidat désigné à la présidence de la Commission européenne. Le Communiqué souligne également que «la vice-première ministre entend profiter de ces échanges pour aborder le dossier de la diversité culturelle dans le but d'augmenter les appuis aux positions québécoises, notamment à l'égard du projet de convention internationale»sur la diversité des expressions culturelles. [67] (Disponible en français)

Haut de la page

La société civile suisse prépare la Convention sur la diversité culturelle

Commission suisse pour l'UNESCO, Département fédéral des Affaires étrangères Lettre d’information no 26, juillet 2004 - 2004/07

La Commission suisse pour l'UNESCO, Traditions pour Demain et la Déclaration de Berne ont décidé de recueillir, dans le cadre d'une consultation qui aura lieu à Berne le 31 août 2004, la position de la société civile suisse sur la question de la diversité culturelle et plus spécifiquement sur l'avant-projet de Convention de l’UNESCO sur la diversité des expressions culturelles. Il est notamment souligné que les avis et recommandations des participants seront réunis dans un rapport qui sera remis aux instances fédérales concernées en vue des discussions intergouvernementales qui auront lieu à l'UNESCO en automne 2004. [67] (Disponible en français et en allemand)

Haut de la page

La Commission allemande pour l'UNESCO s'engage en faveur de la Convention sur la diversité culturelle, Leipzig, le 8 juillet 2004

À l’issue d’une rencontre tenue les 7 et 8 juillet à Leipzig, la Commission allemande pour l'UNESCO a rendu publique une résolution par laquelle elle demande au gouvernement allemand d'accompagner le processus d'élaboration de la Convention de l'UNESCO sur la diversité culturelle par un large débat dans la société civile. [67] (Disponible en allemand uniquement)

Haut de la page

Le Réseau international pour la diversité culturelle se mobilise autour du texte préliminaire de la Convention sur la diversité des expressions culturelles

Dans son Bulletin (no 8, Vol. 5, août 2004, le Réseau international pour la diversité culturelle (RIDC) relève que «des défis continuent avec certains éléments inscrits dans le texte préliminaire de la Convention (de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles), entre autres, sur la relation de cette convention avec les autres traités déjà existants, les questions de développement culturel et le mécanisme de résolution des conflits». Le bulletin rapporte notamment que le RIDC analyse actuellement le texte et va distribuer une série de documents soulignant sa position et ses préoccupations principales à tous les Ambassadeurs et aux organisations non gouvernementales enregistrées à l’UNESCO vers la fin du mois d’août. [67].

Haut de la page

Conférence sur la "diversité culturelle" avec les ministres du commerce extérieur et les hauts fonctionnaires des 10 nouveaux États membres de l'Europe

M. Renaud Donnedieu de Vabres, ministre français de la Culture et de la Communication, 2 juillet 2004 - 2004/07/02

"Pourquoi et comment promouvoir la diversité culturelle tout en développant le libre-échange, sans jamais céder aux tentations du protectionnisme?" Devant les ministres du Commerce extérieur et les hauts fonctionnaires des 10 nouveaux États membres de l’Europe réunis, ensemble, pour promouvoir la diversité culturelle, M. Donnedieu de Vabres tente de répondre à ces questions en leur parlant des enjeux du débat, non seulement culturels mais aussi économiques; des objectifs qu’ils devraient atteindre; et des moyens qu’ils doivent mettre en œuvre pour préserver et promouvoir ensemble cette diversité culturelle. Il souligne, en effet que, la diversité culturelle suppose la capacité pour chaque politique culturelle de soutenir les moyens nécessaires à la production, comme à la diffusion et à la promotion des expressions culturelles. De même, soutient-il: «il ne s’agit pas de dire que les biens et services culturels "ne sont pas des marchandises", mais que "ce ne sont pas des marchandises comme les autres". Il ne s’agit donc pas d’exclure du champ du commerce international les biens et services culturels, mais de donner aux États un cadre juridique international approprié afin que chacun puisse accéder à un contenu culturel diversifié". Selon lui, les politiques publiques en faveur de la diversité culturelle contribuent au dynamisme des économies européennes. Aussi, rappelant les objectifs des politiques culturelles, il les exhorte à créer ensemble et à préserver les marges de manœuvre nécessaires à leur mise en œuvre. M. de Vabres croit nécessaire que les États membres et la Commission européenne concluent un pacte, c’est-à-dire prennent des engagements juridiquement contraignants afin de traiter de façon spécifique la culture dans les négociations communautaires, comme ils l’ont déjà fait pour les négociations communautaires externes. De plus, souligne-t-il, "dans les enceintes commerciales il est capital d’utiliser les moyens juridiques dont nous disposons, notamment à l’OMC, pour garantir notre capacité, au plan national et au plan européen, à mettre en place des politiques d’aide et de soutien aux secteurs culturels et audiovisuels. Dans la mesure où celles-ci visent à favoriser nos États ou l’Union européenne, il faut veiller à ce qu’aucune offre de libéralisation de l’accord général sur le commerce des services (AGCS) ne soit faite à l’avenir dans les secteurs audiovisuels et culturels". Il affirme en outre que la France s’est engagée avec détermination en faveur de l’élaboration d’une Convention internationale sur la diversité culturelle dans le cadre de l’UNESCO. [67] (Disponible en français)

Haut de la page

Troisième Festival Mondial de la Jeunesse

Du 8 au 14 août 2004 Barcelone accueille le Troisième Festival Mondial de la Jeunesse (FMJB) auquel participeront 10 000 jeunes du monde entier. Organisé tous les 3 ans, le Festival est "le seul espace de rencontre complètement conçu et mené par des organisations de jeunesse de tous les continents". Les contenus du FMJB 2004 sont regroupés autour de quatre grands thèmes: la mondialisation, le développement durable, la diversité culturelle et les conditions de la paix. Ces thèmes, définis selon la perspective des jeunes, accordent une importance particulière à la participation des jeunes et aux politiques pour la jeunesse. Dix colonnes thématiques ont par ailleurs été définies: éducation, travail, santé, égalité, distribution inégale de la richesse, développement durable, diversité culturelle, paix, citoyenneté active et démocratie. [67]

Haut de la page

Troisième Conférence internationale sur la recherche en politique culturelle

François Colbert et la Carmelle and Rémi Marcoux Chair in Arts Management, l’école des Hautes études commerciales (HEC) de Montréal, en collaboration avec l’International Journal of Cultural Policy, organisent du 25 au 28 août 2004 à Montréal la Troisième Conférence internationale sur la recherche en politique culturelle. Politique culturelle et diversité culturelle sont les thèmes centraux de ces rencontres. Cette Conférence vise à fournir une plate-forme commune pour l'exploration interdisciplinaire et internationale du concept, du rôle et de l'impact des politiques culturelles dans une perspective plus large sans négliger sa vision plus restreinte aux arts et aux industries culturelles. La Conférence abordera également quelques aspects des politiques institutionnelles aussi bien que les discours centrés sur les conditions générales de la culture.[67]

Haut de la page

Deuxième réunion inter-américaine des ministres de la Culture et des hautes autorités de l’OÉA

Du 23 et 24 août 2004 se tiendra à Mexico au Mexique la Deuxième réunion inter-américaine des ministres de la Culture et des hautes autorités de l’Organisation des États américains (OÉA). Cette réunion intervient à la suite des rencontres préparatoires qui ont eu lieu à Washington du 16 au 18 juin 2004 et qui regroupaient les pays membres de l’OÉA (Argentine, Bahamas, Barbade, Belize, (Bolivie), Brésil, Canada-Québec, Chili, Colombie, Costa Rica, Équateur, El Salvador, États-Unis d’Amérique, Guatemala, Haïti, Honduras, Jamaïque, Mexique, Nicaragua, (Panama), Paraguay, Pérou, République dominicaine, Saint Kitts and Nevis, Sainte Lucie, Trinidad et Tobago, Uruguay, Venezuela), et des organisations non gouvernementales [la Banque interaméricaine de développement (BID), le Comité états-unien du Conseil international des monuments et sites, le Réseau international des politiques culturelles (RIPC), le Bureau régional des programmes de l’UNESCO, la Banque mondiale (BIRD), l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI)]. Trois thèmes majeurs étaient au cœur de ces rencontres préparatoires : la culture comme moteur de la croissance économique, de l’emploi et du développement; les défis que doivent affronter les industries culturelles; et la culture comme instrument de cohésion sociale et de lutte à la pauvreté. [67]

Haut de la page

Congrès international sur les droits culturels et le développement humain

La Fondation Interartsorganise du 23 au 27 août 2004 à Barcelone en Espagne un Congrès international sur les droits culturels et le développement humain, en marge du Forum universel des cultures de Barcelone 2004. [67]

Haut de la page