Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 7, no 6, lundi 26 février 2007

La Convention sur la diversité des expressions culturelles

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

SUIVI DE LA CONVENTION

Après avoir atteint le seuil des 30 ratifications, la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles entrera donc en vigueur à compter du 18 mars 2007 et la campagne de ratification de la Convention maintient son rythme. Au moment d’écrire ces lignes, 48 États ont déposé leurs instruments de ratification auprès de l’UNESCO et sont désormais Parties à cette Convention.

Plus que jamais, la campagne de mobilisation en vue de sa ratification par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Publications récentes

« Comment assurer la présence d’une langue dans le cyberespace? » par Marcel Diki-Kidiri

Dans le cadre de la série de publications du « Programme Information pour tous », l’UNESCO, avec l’aide de l’Union latine et la contribution de l’expert Marcel Diki-Kidiri, vient de publier une étude intitulée « Comment assurer la présence d’une langue dans le cyberespace? ». Selon l’UNESCO, « le cyberespace est ouvert à toutes les langues du monde car son infrastructure n’est pas soumise à l’autorité d’un pouvoir central qui déciderait de son utilisation. » L’UNESCO précise que cette étude cherche à répondre à la question suivante : « comment faire en sorte qu’une langue peu dotée en ressources linguistiques et/ou informatiques, voire en ressources humaines, puisse arriver à trouver une place dans le cyberespace ? » Vous pouvez consulter ce document, en version française, sur le site Internet de l’ UNESCO

Source :

Haut de la page

« Dynamics of communication : new ways and actors » dirigé par Biserka Cvjetičanin – 2006

Cet ouvrage collectif résulte de la deuxième conférence mondiale Culturelink qui s’est tenue à Zagreb en juin 2005. La coordonnatrice scientifique de cet ouvrage, Mme Biserka Cvjetičanin, précise que les témoignages et analyses rassemblés dans ce document « reflètent les transformations socioculturelles ayant caractérisé la période qui sépare les deux conférences mondiales de Culturelink, dont la première avait été organisée en 1995. » Par l’articulation de cinquante contributions, l’étude analyse les mutations des différents domaines et pratiques de la culture et de la communication dans le contexte des différentes mondialisations en cours, et, en particulier, celles favorisées par les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC). Le document regroupe, en cinq parties, un ensemble de textes, issus de contextes disciplinaires et géographiques variés. Entre autres, les contributions de la troisième partie font le lien entre les problématiques de la communication, de la citoyenneté, du multilinguisme, du multiculturalisme et de l'interculturalité avec celle de la diversité culturelle, de sa préservation, de sa promotion et du rôle assumé par l'UNESCO en sa faveur.

Source :

Haut de la page

« Differing diversities - Eastern European perspectives » par Andrea Ellmeier et Béla Rásky – 2006

Le Conseil de l’Europe a publié, en 2006, un livre intitulé « Differing diversities - Eastern European perspectives ». En bref, cet ouvrage traite des défis que pose la diversité culturelle, sous ses différentes formes, à la formulation traditionnelle des politiques publiques et à notre compréhension des intérêts publics que ces politiques desservent. Vous pouvez commander cet ouvrage à la Librairie en ligne du Conseil de l’Europe.

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Le Parlement français adopte le projet de loi sur la télévision du futur

Le Parlement de français a adopté, le 22 février 2007, le projet de loi sur la télévision du futur, présenté par le ministre de la Culture et de la Communication de la France, M. Renaud Donnedieu de Vabres. Dans un discours prononcé le jour même, le Ministre déclarait : « Il y avait urgence à ce que cette loi soit votée : urgence technologique au profit des Français, qui recevront, plus vite et avec une qualité accrue, plus de chaînes de télévision, chez eux comme en mobilité; urgence technologique au service de la création et de la diversité culturelle, ainsi que des emplois qu’elles permettent de créer et de développer. » Le Ministre a notamment tenu à souligner que « cette loi garantit l’avenir de la création audiovisuelle et cinématographique, son développement et son financement pérennes à l’ère numérique grâce à plusieurs réformes majeures voulues par l’Assemblée Nationale. »

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

La Commission interaméricaine de la culture dévoile un ambitieux programme en matière de culture

L’Organisation des États Américains (OÉA) a dévoilée un ambitieux programme en matière de culture pour l’hémisphère. Selon un communiqué de l’OÉA diffusé le 20 février 2007, au nombre des activités annoncées par la Commission interaméricaine de la culture figure, entre autres, la tenue d’un un symposium sur la diversité culturelle. Ce symposium, qui se tiendrait au Brésil au cours de l’été prochain, chercherait à explorer les liens entre la mondialisation et la culture ainsi que les effets de la révolution numérique sur les relations entre les pays en matière de culture.

Source:

Haut de la page