Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 7, no 24, lundi 16 juillet 2007

La Convention sur la diversité des expressions culturelles est maintenant en vigueur!

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

La Convention sur la diversité des expressions culturelles est maintenant en vigueur!

C’est le 18 mars 2007, qu’est entrée en vigueur la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Au moment d’écrire ces lignes, 63 États ont ratifié ce traité. Nous tenons à souligner que la Lettonie a récemment déposé son instrument de ratification auprès de l’UNESCO et figure désormais au nombre des États Parties à la Convention.

Plus que jamais, la campagne de mobilisation en vue de sa ratification par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

64e session du Conseil permanent de la Francophonie, Paris (France)

Présidée par M. Abdou Diouf, Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la 64e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) a réuni, le 9 juillet 2007 à Paris (France), les représentants personnels des chefs d’État et de gouvernement de l'OIF.

Le dossier de la diversité culturelle figurait à l’ordre du jour de cette rencontre. L’OIF rappelle, qu’à cette occasion, le Conseil permanent a fait le point sur la première Conférence des États parties à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, tenue les 18 et 19 juin 2007 à l’UNESCO, « qui a marqué la mise en place du Fonds international pour la Diversité culturelle ainsi que du Comité intergouvernemental dont 15 membres sur 24 sont membres de l’OIF. » M. Diouf a tenu à faire valoir que cette mobilisation francophone au sein de l’UNESCO « illustre parfaitement notre capacité d’influence lorsque nous agissons collectivement. »

Les membres du Conseil permanent de la Francophonie ont également examiné les préparatifs de la 23 e session de la Conférence Ministérielle de la Francophonie qui se tiendra au Laos, les 20 et 21 novembre 2007.

Pour en apprendre davantage sur les résultats de 64e session du CPF, nous vous invitons à lire le communiqué de presse de l’OIF en cliquant sur ce lien.

Source :

Haut de la page

Nomination de Beyrouth « Capitale mondiale du livre 2009 »

Le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, a annoncé la nomination de la ville de Beyrouth Capitale mondiale du livre pour l’année 2009, à l’issue de la réunion du comité de sélection composé des représentants des trois principales associations professionnelles internationales du monde du livre et de l’UNESCO réuni le 3 juillet au siège de l’UNESCO.

Dans un communiqué émis à la suite de cette réunion, l’UNESCO précise que la ville de Beyrouth a été choisie en particulier « pour son implication en matière de diversité culturelle, de dialogue et de tolérance ainsi que pour la variété et le caractère dynamique de son programme ». Le Directeur général s’est réjoui de « voir la ville de Beyrouth, confrontée à des défis immenses en matière de paix et de coexistence pacifique, être reconnue pour son engagement en faveur d’un dialogue plus que jamais nécessaire dans la région, et que le livre puisse y contribuer activement ».

Beyrouth est la neuvième ville à être désignée Capitale mondiale du livre après Madrid (2001), Alexandrie (2002), New Delhi (2003), Anvers (2004), Montréal (2005), Turin (2006), Bogota (2007) et Amsterdam (2008).

Le communiqué rappelle que, chaque année, l’UNESCO et les trois organisations professionnelles internationales du monde du livre que sont l’Union internationale des éditeurs (UIE), la Fédération internationale des librairies (IBF) et la Fédération internationale des associations et institutions des bibliothécaires (IFLA) identifient la Capitale mondiale du livre pour la période d’une année séparant deux célébrations de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur (23 avril). Cette initiative manifeste la collaboration entre les représentants des principaux acteurs du livre ainsi que l’engagement des villes pour promouvoir le livre et la lecture.

Source :

Haut de la page

Publications récentes

Creative Industries and Developing Countries: Voice, Choice and Economic Growth, dirigé par Diana Barrowclough et Zeljka Kozul-Wright

Paru récemment, aux Éditions Routledge, « Creative Industries and Developing Countries: Voice, Choice and Economic Growth », dirigé par Diana Barrowclough et Zeljka Kozul-Wright.

« Comment la culture et le marché peuvent-ils être amenés travailler ensemble d’une manière qui soit favorable aux pays en développement? » À cet effet, l’éditeur précise : « Ce livre repousse les frontières de ce nouveau paradigme en faisant valoir que les pays en développement peuvent utiliser leur capital et énergies créatrices comme source de croissance économique – s’ils peuvent mieux se positionner dans l’économie mondiale. » Cet ouvrage, souligne l’éditeur, « traite du débat polarisé qui a cours au sujet du commerce et la culture, en portant un regard nouveau sur certaines activités traditionnelles dont la valeur culturelle intrinsèque a trop longtemps camouflé leur valeur économique. En combinant de nouvelles approches théoriques, des études de cas de certains pays ainsi que des analyses de politiques, ce livre cherche à montrer comment les pays en développement peuvent tirer avantage des nouvelles occasions d’affaires qui émergent des industries créatives mondiales. »

Pour en apprendre davantage sur ce livre, nous vous invitons à cliquer sur ce lien.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Médias, Communication, Information : Célébrer 50 ans de théories et de pratiques, Paris (France)

L'UNESCO, en coopération avec l'Association internationale pour les études et recherches en information-communication (AIERI), co-organisera la Conférence célébrant le 50e anniversaire de l'AIERI. L'événement se tiendra au Siège de l'UNESCO à Paris (France), du 23 au 25 juillet 2007.

La conférence aura pour thème « Médias, Communication, Information : Célébrer 50 ans de théories et de pratiques ». Le programme de la conférence précise que « cette thématique est emblématique des enjeux de cette conférence. » Selon les organisateurs, les cinquante dernières années ont, en effet, vu un certain nombre d’avancées dans les domaines qui traversent le champ multidisciplinaire de l’information-communication. Ces travaux, soulignent les responsables de la conférence, fournissent des outils d’analyse pour la production et la circulation internationale des données, des informations, des images et des textes, ainsi que pour leur réception par des publics divers. Ils questionnent tant l’espace public que l’espace privé, les réseaux d’acteurs et les modalités de la médiation technologique. Les organisateurs affirment que, « dans le contexte de la mondialisation, les modifications du marché et l’économie politique des médias renouvellent les cadres théoriques des études de l’information, des biens et des services culturels. En outre, précise le programme, les questions de la gouvernance et de la co-régulation des médias (dont Internet et les réseaux d’information) entrent en résonance avec celles des publics en diaspora, des diversités culturelles et transculturelles. » Enfin, les organisateurs tiennent à rappeler que les thématiques des nombreuses sessions de cette conférence reflètent la vivacité de ces débats scientifiques.

La diversité culturelle figure parmi les nombreux sujets qui seront abordés durant cette conférence. Entre autres, un atelier aura pour thème « Radio et diversité culturelle ». Un autre atelier, qui se déroulera en plénière, s’intitule « Keynote Dialogue on Cultural Diversity : Voices From the South ».

Vous pouvez consulter sur Internet le programme détaillé de la conférence (en français et en anglais) en cliquant sur ce lien.

Source :

Haut de la page

Les Européens profitent de leur passe-temps estival favori: les festivals

« Musique, film, théâtre: rien, pas même la météo, ne peut empêcher les Européens de profiter de leur passe-temps estival favori: les festivals, qu'ils aient lieu en plein air ou non », déclare la Commission européenne, au moment où s’amorce le temps des festivals.

Dans une dépêche publiée le 6 juillet 2007, la Commission européenne précise : « L'Europe, c'est la diversité, la créativité et le bien-vivre. L'Union européenne investit dans la culture, car elle permet aux gens de célébrer ensemble ces valeurs. »

Soulignant que Couleur Café, moment phare du calendrier bruxellois, vient de fermer ses portes, la Commission européenne rappelle que le festival d’Avignon, « rendez-vous annuel incontournable du théâtre depuis sa création en 1947 », se déroule cette année du 6 au 27 juillet autour du thème de l'écriture.

En outre, la Commission européenne signale que cette année est placée sous le signe d'Europalia. Du 3 octobre 2007 au 3 février 2008, toute une série d'événements seront organisés à cette occasion en Belgique et dans les pays voisins, précise le communiqué. Le thème de cet événement bisannuel sera cette fois la diversité culturelle, célébrée par l'art, la musique, le théâtre, la danse, le cinéma et la littérature.

Également, rappelle la Commission européenne, l'Union des théâtres de l’Europe propose un autre festival soutenu par l'Union européenne. « Si de jeunes metteurs en scène ont eu l'occasion de briller lors du festival Premières organisé le mois dernier à Strasbourg, le meilleur est à venir pour cinq étudiants qui vont avoir la chance de travailler avec le metteur en scène roumain Silviu Purcarete dans le cadre d'un atelier de trois semaines organisé à Venise jusqu'à la mi-août. »

Selon la Commission européenne, « de tels festivals doivent en partie leur succès aux aides accordées grâce au budget que l'Union européenne consacre à la culture (400 millions d'euros pour la période 2007-2013) et aux médias (755 millions d'euros pour des projets audiovisuels). »

Enfin, affirme l’Union européenne : « Si vous avez envie de faire vos débuts sur scène, le programme européen d'échange de talents (ETEP) est peut-être fait pour vous. » Celui-ci invite en effet des artistes à passer une audition en se produisant lors du Noorderslag Weekend en janvier. Les organisateurs du festival ETEP sélectionnent ensuite les artistes qui feront l'objet d'une promotion et qui pourront se produire dans des festivals d'été aux quatre coins de l'Union européenne. Le communiqué conclut en indiquant que « cet échange de talents financé par l'Union est l'œuvre d'un réseau de personnes influentes qui travaillent ensemble pour mettre en valeur la musique européenne. »

Source :

Haut de la page

Regional Observatory on Financing Culture in East-Central Europe – The Budapest Observatory

Si vous êtes à la recherche de nouvelles, documents, événements portant sur les conditions (financement, législation, gouvernance, politiques) de la vie culturelle (activités, produits et organisations culturels) en Europe centrale et en Europe de l’Est, le site Internet du « Regional Observatory on Financing Culture in East-Central Europe – The Budapest Observatory » représente une source d’information de première importance que nous vous invitons à inscrire parmi vos signets.

Pour informations sur le Budapest Observatory :

H-1051 Budapest,
Október 6 utca 14
Téléphone: (+36 1) 327 3829
Télécopieur: (+36 1) 374 0898
Courriel: bo@budobs.org

Source :

Haut de la page