Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 7, no 23, lundi 9 juillet 2007

La Convention sur la diversité des expressions culturelles est maintenant en vigueur!

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

La Convention sur la diversité des expressions culturelles est maintenant en vigueur!

C’est le 18 mars 2007, qu’est entrée en vigueur la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Au moment d’écrire ces lignes, 62 États ont ratifié ce traité. Plus que jamais, la campagne de mobilisation en vue de sa ratification par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

33e Session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, Libreville (Gabon)

La 33e Session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie s’est déroulée du 3 au 6 juillet 2007, à Libreville (Gabon). Un communiqué de presse paru sur le site Internet de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie rappelle que El Hadj Omar Bongo Ondimba, Président de la République gabonaise, a ouvert les travaux, en présence de M. Guy NZouba-Ndama, Président de l’Assemblée nationale du Gabon, M. René Radembino Coniquet, Président du Sénat gabonais, M. Bernard Patry, Président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, M. Jacques Legendre, Secrétaire général parlementaire, M. Abdou Diouf, Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ainsi que de nombreux Présidents d’Assemblées et parlementaires des cinq continents.

Le communiqué précise que la Session de Libreville revêt un caractère tout particulier cette année, puisque l’année 2007 marque le 40e anniversaire de la création de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Le Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, a tenu à saluer le travail accompli par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie ces 40 dernières années. M. Diouf a déclaré : « L’Assemblée parlementaire de la Francophonie garantit le fonctionnement démocratique de notre organisation. Elle est le relais, le trait d’union, le trait de communion entre la Francophonie et ses peuples. Vous nourrissez nos décisions, à travers les Avis et recommandations que vous transmettez à l’OIF. Vous alimentez notre réflexion. Et la liberté de ton, l’indépendance de parole qui sont les vôtres sont pour nous l’assurance d’une conscience en perpétuel éveil. Vous étayez nos actions dans ce combat commun au service de la diversité linguistique et culturelle, dans ce combat commun au service de la solidarité, de la démocratie, des droits de l’Homme et de la paix. »

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie regroupe des parlementaires de 73 parlements ou organisations interparlementaires répartis sur les cinq continents. Son action vise principalement à promouvoir et défendre la démocratie, l’État de droit, le respect des droits de l’Homme, le rayonnement international de la langue française et la diversité culturelle.

Pour en apprendre davantage sur cette 33e Session, nous vous invitons à visiter le site Internet de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Source :

Haut de la page

Visite en France du premier ministre du Québec, M. Jean Charest : la culture au menu des discussions

Le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, a effectué, du 6 au 9 juillet 2007, une visite à Paris (France) destinée à rencontrer le nouveau gouvernement français. M. Charest s’est entretenu avec le nouveau président de la République française, M. Nicolas Sarkozy, le premier ministre, M. François Fillon ainsi que le ministre des Affaires étrangères, M. Bernard Kouchner. M. Charest a aussi rencontré le sénateur de Vienne et président du Comité français d’organisation pour les célébrations du 400e anniversaire de la ville de Québec, M. Jean-Pierre Raffarin, et la candidate socialiste à la dernière élection présidentielle et actuelle présidente du Conseil régional Poitou-Charentes, Mme Ségolène Royal.

Dans un communiqué émis la veille de son séjour en France, le premier ministre du Québec a déclaré : « L’arrivée du nouveau gouvernement Sarkozy et l’approche du Sommet de la Francophonie et des festivités entourant le 400e anniversaire de la ville de Québec constituent une bonne occasion de réitérer et de renforcer l’importance de la relation franco-québécoise. »

Une nouvelle parue sur le site Internet de Radio-Canada souligne que, lors de leur rencontre, M. Charest et M. Sarkozy ont discuté du sommet de la Francophonie de 2008, des célébrations du 400e anniversaire de la ville de Québec, ainsi que d’un projet d’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne.

Source :

Haut de la page

Allocution du Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, à l’occasion du 13e Forum économique international des Amériques, Montréal (Canada)

Le 13e Forum économique international des Amériques s’est déroulé du 18 au 21 juin 2007, à Montréal (Canada). Le Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, était au nombre des conférenciers invités. À cette occasion, M. Diouf a tenu à faire valoir aux personnes présentes la dimension culturelle de la mondialisation qui, a-t-il tenu à rappeler, « est intimement liée (…) aux enjeux politiques et économiques qui vous occupent, et surtout indissociable de la solidarité que nous devons plus que jamais réaffirmer et organiser, à l’équilibre nouveau que nous devons instaurer. »

Après avoir exposé sa vision de la mondialisation, des espoirs qu’elle suscite et des réalités et des enjeux qui y sont liées, M Diouf a déclaré : « Nous sommes bien là au cœur des enjeux d’une gouvernance mondiale : la réalisation d’une mondialisation maîtrisée, et par là même d’une démocratie planétaire, solidaire, unie sur l’essentiel, mais respectueuse des différences. » Présentant ensuite sa perception du rôle de la culture dans ce processus, M. Diouf a affirmé : « Notre capacité à contenir l’exacerbation des passions identitaires et l’affrontement des imaginaires dépendra donc grandement de notre volonté de préserver l’intégrité et la pluralité des cultures, d’instaurer des relations équilibrées entre elles. Cela nous confronte à l’exigeante dialectique de l’identité et de l’altérité, de l’universalité du droit et de la particularité des droits culturels. Nous devons enfin nous convaincre que l’universalité n’est pas l’uniformité ! »

Selon M, Diouf, ceci nous confronte « à la nécessité de gérer le pluralisme dans une démocratie ouverte qui associe l’ensemble des acteurs politiques, économiques, sociaux, culturels. » À cet égard, rappelle le Secrétaire général, « un pas considérable a été franchi avec l’adoption et l’entrée en vigueur de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. La diversité est désormais érigée en principe du droit international », a-t-il poursuivi. Toutefois, M Diouf souligne que le fait de se doter d’instruments normatifs ne suffit pas. À cet égard, le Secrétaire général de la Francophonie a déclaré : « Il faut, maintenant, passer de la revendication légitime d’un droit à la diversité culturelle, à l’enracinement d’une culture de la diversité. Et telle est bien la vocation de la Francophonie. »

Nous vous invitons à lire la version intégrale de cette importante allocution, en cliquant sur ce lien.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

« Rythmes africains », Place de la Bastille, Paris (France)

« Rythmes africains », Place de la Bastille, Paris (France)  – 2007/07/13

La Mairie de Paris et RFI organisent, en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie, une grande soirée de musique africaine, le 13 juillet 2007, à Place de la Bastille à Paris (France). RFI rappelle que cet événement sera placé sous le signe de la diversité et du dialogue des cultures à travers la musique africaine. Le concert sera retransmis en direct par plusieurs chaînes de télévision africaines via Canal France international (CFI) ainsi que sur www.rfi.fr

Pour en apprendre davantage sur cet événement et consulter la liste des artistes qui seront sur scène, nous vous invitons à cliquer sur ce lien.

Source :

Haut de la page