Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 7, no 41, lundi 10 décembre 2007

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

C’est le 18 mars 2007, qu’est entrée en vigueur la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. La première Conférence des Parties à cette Convention s’est déroulée du 18 au 20 juin 2007, à Paris (France), donnant ainsi le coup d’envoi à sa mise en œuvre.

Au moment d’écrire ces lignes, 75 États ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

L'Espagne renouvelle son soutien à l'Alliance globale pour la diversité culturelle

« En 2007- 2008, l'Agence espagnole pour la coopération internationale (AECI) contribue à hauteur de 300,000 € au développement des actions de l'Alliance globale pour la diversité culturelle. » Annonçant cette nouvelle, l’Alliance globale pour la diversité culturelle déclare que, grâce à ce généreux soutien, de nouveaux projets de partenariat seront développés sur le plan local et régional dans le cadre de cette troisième phase de coopération entre l'AECI et l'Alliance globale.

Selon le communiqué de l’Alliance globale, « en accord avec la stratégie à moyen terme de l'UNESCO pour 2008-2013, la priorité sera accordée à l'Afrique. » À cet égard, deux domaines d'action seront privilégiés :

  • le secteur de la musique, « très porteur pour de nombreux pays en développement », et en particulier l'accès aux marchés et la distribution;
  • la sensibilisation en matière de lutte contre la piraterie.

L’Alliance globale précise que les projets contribueront notamment à renforcer les capacités des opérateurs du secteur créatif à travers, entre autres, des formations professionnelles ciblées et l'élaboration d'outils pédagogiques et méthodologiques.

« Ils illustreront ainsi les opportunités qu'offrent la coopération internationale et la logique de partenariat pour consolider les industries culturelles dans les pays en développement et contribuer à la promotion de la diversité des expressions culturelles dans le monde, conclut l’Alliance globale. »

Source :

Haut de la page

Publications récentes

Staying ahead: the economic performance of the UK's creative industries

Dans le cadre du « Creative Economy Programme », le ministère de la Culture, des Médias et du Sport (DCMS) du Royaume-Uni a mandaté Will Hutton et The Work Foundation pour réaliser une analyse économique de l’économie créative dans ce pays. Le document "Staying ahead: the economic performance of the UK's creative industries", qui résulte de cette initiative, est maintenant disponible (en anglais) sur le site Internet du DCMS.

Source :

Haut de la page

Compte rendu du 2e Séminaire de réflexion de l’OIF dans le contexte de la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles

Le compte rendu du 2e Séminaire de réflexion de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) dans le contexte de la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, qui s’est déroulée à Bruxelles, le 29 novembre 2007, est maintenant disponible sur le site web de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). L’événement avait pour thème « La coopération internationale au service d’un secteur culturel dynamique et durable dans les pays en développement ».

Le Séminaire a été organisé par l’OIF et la Communauté française de Belgique, en partenariat avec la Commission européenne. Une centaine de personnes ont participé au Séminaire dont des ambassadeurs à l’UNESCO, des représentants de l’OIF, de la Commission européenne et d’organisations culturelles au sein de la société civile en Europe, en Afrique et dans les Caraïbes. L’APF y était représentée par un Conseiller.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Renforcement de la politique culturelle en Ukraine

Un séminaire organisé dans le cadre des activités de suivi de l’examen des politiques culturelles nationales de l’Ukraine s’est tenu à Lviv, les 25 et 26 octobre 2007. Dans un récent communiqué, le Conseil de l’Europe souligne que ce séminaire, intitulé « L’écologie culturelle de la région », a permis à une centaine de participants d’organisations internationales et régionales de découvrir les thèmes principaux abordés par l’examen des politiques culturelles. Les pratiques innovantes à l’échelon international et des études de cas en lien avec l’activité culturelle locale et régionale ont également été présentées.

Selon le communiqué « Robert Palmer, Directeur de la culture et du patrimoine culturel et naturel du Conseil de l’Europe, a soulevé les questions fondamentales auxquelles est confronté le secteur culturel en Ukraine, notamment le besoin d’une définition plus large de la culture, de mécanismes de participation associant acteurs culturels et artistes, ainsi qu’une stratégie claire en matière de politique culturelle. Il a encouragé l’établissement de liens plus étroits entre l’Ukraine et des réseaux et mouvements culturels européens et internationaux. »

En outre, le communiqué écrit : « Le vice-ministre de la Culture ukrainien, Tymophiy Kokhan, s’est félicité de cet examen des politiques et a déclaré que le ministère avait l’intention de prendre des mesures destinées à traiter les principaux problèmes. Dans le contexte régional, un plus grand effort est nécessaire afin d’établir un lien étroit entre la politique culturelle nationale et l’action des autorités municipales et régionales. Le séminaire de Lviv constitue une étape cruciale dans cette direction. »

Pour plus d’informations, le Conseil de l’Europe vous invite à consulter le site web Democracy through Culture, du centre de développement non gouvernemental qui a organisé cette manifestation.

Source :

Haut de la page

Signature d’un accord de coproduction et de coopération cinématographique entre la France et l'Algérie

Le 4 décembre 2007, la ministre de la Culture et de la Communication de France, Christine Albanel, et la ministre de la Culture de la République démocratique et populaire d'Algérie, Khalida Toumi, ont signé un accord de coproduction et de coopération cinématographique entre la France et l'Algérie.

Dans son communiqué, le ministère de la Culture et de la Communication de France écrit : « Les films coproduits par les deux pays dans le cadre de cet accord pourront bénéficier de tous les avantages et aides accessibles aux films nationaux. Depuis quelques années, les producteurs français et algériens ont été associés à la production de films tournés en Algérie sans pouvoir bénéficier du statut de co-production officielle et de ses avantages financiers. »

Le communiqué rappelle que l'accord prévoit également une coopération cinématographique entre les deux pays notamment dans le domaine de la formation, du patrimoine et de la diffusion des films. Il est aussi prévu une coopération pour lutter contre la piraterie audiovisuelle.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

L’instrument de l’UNESCO sur la diversité culturelle et le rôle du Canada, du Québec et de la France

Le 12 décembre 2007, à 15 h, le USC Center on Public Diplomacy et le USC Center of International Studies, situés à Los Angeles, Californie, accueilleront Jean-Francois Lisée, directeur exécutif du Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal (CÉRIUM), pour une présentation sur le thème « L’instrument de l’UNESCO sur la diversité culturelle et le rôle du Canada, du Québec et de la France » ("The UNESCO Instrument on Cultural Diversity and the Role of Canada, Quebec, and France"). Pour assister à cet événement, vous êtes invités à compléter en ligne le formulaire d’inscription.

Contact : cpd@usc.edu

Source :

Haut de la page

Prolongation de la demande de communications pour le Forum international sur l'économie créative – Date limite : 14 décembre 2007

Le Conference Board du Canada et le ministère du Patrimoine canadien annoncent la prolongation, jusqu’au 14 décembre 2007, de la demande de communications pour le Forum international sur l'économie créative. Selon le communiqué de presse, seront également accueillies des soumissions de la part d’universitaires, de groupes de réflexion, d’agences de recherche, et de professionnels sans but lucratif ou commercial. Les documents de travail et les résultats de nouvelles études en voie de préparation par les étudiants diplômés seront aussi acceptés. Les communications peuvent être soumises dans l’une ou l’autre des deux langues officielles du Canada, soit en français ou en anglais.

La conférence aura lieu à Ottawa/Gatineau (Canada), les 17 et 18 mars 2008. Pour de plus amples renseignements au sujet du Forum international sur l'économie créative, vous êtes invités à visiter le site Web du Conference Board du Canada (www.conferenceboard.ca).

Le Conference Board précise que ce forum international mettra en vedette des conférenciers d’honneur, des présentations, des conférences, et d’autres activités visant à démontrer l’apport du secteur des arts et de la culture sur le plan de la croissance économique.

Les communications doivent aborder un ou plusieurs des quatre thèmes qui suivent.

  • Économie créative en transition : les arts et la culture dans les marchés nationaux et internationaux
  • Évaluation des arts et de la culture comme moteurs économiques et sociaux de la prospérité nationale
  • La dynamique de la consommation : les consommateurs entraînent le changement
  • Innovation et recherche : mobilisation des nouvelles pratiques

Tous les résumés doivent être adressés par courriel à Barbara Fennessy (fennessy@conferenceboard.ca), au plus tard le 14 décembre 2007.

Source :

Haut de la page

La langue arabe, Internet et le mobile en vedette pour le premier anniversaire de France 24

France 24 célébrait, le 6 décembre 2007, son premier anniversaire. Le communiqué de presse diffusé afin de souligner cet événement écrit : « Dès sa création le 6 décembre 2006, FRANCE 24 a révolutionné le paysage audiovisuel international en prenant 2 décisions stratégiques :

  • Lancer France 24 en exclusivité mondiale en streaming sur Internet pendant 24 heures, avant même sa diffusion sur les écrans de télévision.
  • Lancer France24.com dans ses 3 versions (française, anglaise et arabe) simultanément. »

Quelques mois plus tard, la langue arabe, déjà présente sur Internet, fait son apparition à l’antenne.

Pour son 1er anniversaire, rappelle le communiqué, la première chaîne d’information internationale française a choisi de créer l’événement en s’appuyant sur deux des axes stratégiques majeurs qui ont permis son développement : la diffusion en langue arabe et la mobilité.

À l’occasion de son premier anniversaire, le 6 décembre, France 24, diffusait pour la première fois et, à titre exceptionnel, 24 heures de programmes en langue arabe. À cet égard, France 24 précise : « Il s’agit pour la chaîne de traiter à parts égales les différentes versions linguistiques mais aussi de marquer la volonté de France 24 de renforcer sa présence dans des zones géographiques stratégiques où la majorité de la population ne parle que la langue arabe. »

Par ailleurs, le communiqué annonce que FRANCE 24 lance, "en première mondiale", la possibilité de recevoir la chaîne, dans ses trois langues, en direct et à la demande sur les téléphones mobiles. Derniers journaux, dernier bulletin météo, dernier journal de l’économie, les grands rendez-vous de FRANCE 24 sont désormais accessibles dans le monde entier sur tous les téléphones en mode vidéo ou audio selon le modèle.

Un site Internet mobile, trilingue actualisé 24h sur 24, 7 jours sur 7 sera également accessible via l’URL : http://mobile.france24.com.

Autre développement sur le mobile, note le communiqué, la chaîne annonce avoir conclu un accord mondial avec la société Nokia pour proposer ses principales émissions en vidéo à la demande, sur les terminaux de nouvelle génération du fabricant finlandais.

Enfin, France 24 mettra en ligne un nouveau site baptisé « The Observers » ou « Les Observateurs » à l’adresse suivante : http://observers.france24.com . Selon France 24, l’objectif est d’enrichir la couverture de l’actualité internationale par des témoignages directs d’Observateurs, « c'est-à-dire de ceux qui sont au cœur de l’événement aux quatre coins du monde ».

Source :

Haut de la page

Festival Africa Fête Itinérant 2007 - 7e édition

L'association Tringa musiques et développement, membre de l'Alliance globale pour la diversité culturelle a lancé, le 1er décembre 2007, la 7e édition du Festival Africa Fête en hommage à son fondateur, Mamadou Konté.

Le Festival Africa Fête revient, comme à son habitude, au mois de décembre pour sa 7e édition au Sénégal. Cette année, précise l’Alliance globale, le festival franchit une nouvelle étape. « Mamadou Konté, parti le 20 juin dernier, laisse derrière lui une vision de la musique et de son rôle dans le développement du continent africain bien vivante dans l'esprit de l'équipe Africa Fête. Pour cette édition, Mamadou Konté avait imaginé un festival itinérant et c'est avec conviction que son équipe poursuit cette action. »

Dans son communiqué de presse, l’Alliance globale précise que le Festival s'est ouvert à Dakar le 1er décembre pour célébrer la Journée mondiale contre le sida avec un concert événement au Centre Culturel Blaise Senghor « en "Hommage à Mamadou Konté", une personnalité culturelle internationalement reconnue qui a joué un rôle précurseur dans la diffusion du spectacle vivant et le développement de carrière de nombreux artistes africains ».

Ensuite, rappelle l’Alliance globale, le festival effectue pour la première fois une tournée dans les régions sénégalaises, à Ziguinchor le 7 décembre, Louga le 15 décembre et Kaolack le 29 décembre. « Africa Fête souhaite ainsi faire bénéficier le public et les opérateurs culturels d'autres villes du Sénégal de l'effervescence culturelle dakaroise. »

La diversité musicale sera mise à l'honneur avec les nouveaux talents de la scène sénégalaise, ajoute l’Alliance globale. En parallèle, des sessions de formation itinérantes en régie générale de spectacle et de tournée seront également proposées.

Source :

Haut de la page