Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 7, no 17, lundi 28 mai 2007

La Convention sur la diversité des expressions culturelles est maintenant en vigueur!

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

La Convention sur la diversité des expressions culturelles est maintenant en vigueur!

C’est le 18 mars 2007, qu’est entrée en vigueur la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Au moment d’écrire ces lignes, 59 États ont ratifié ce traité. Plus que jamais, la campagne de mobilisation en vue de sa ratification par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Discours de M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, à l’occasion de la Réunion d’experts « Pour une intégration des principes de la diversité culturelle et du dialogue interculturel dans les politiques du développement durable »

Du 21 au 23 mai 2007, au Siège de l’UNESCO, s’est tenue une réunion d’experts sur le thème « Pour une intégration des principes de la diversité culturelle et du dialogue interculturel dans les politiques du développement durable ». Cette réunion, organisée par l’UNESCO, en coopération avec l’Organisation arabe pour l'éducation, la culture et la science (ALECSO), avait comme objectif de traduire en propositions politiques concrètes les principes de la diversité culturelle et du dialogue interculturel après une analyse critique du vocabulaire utilisé à cet égard dans la communauté intellectuelle et dans le monde politique.

Le 21 mai 2007, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, a prononcé un discours à l’ouverture de la réunion. Dans son allocution, il a d’abord tenu à saluer la présence de M. Mongi Bousnina, Directeur général de l’ALECSO, avec qui l’UNESCO travaille étroitement depuis de longues années. M. Matsuura a également remercié les différents experts, issus d’organisations gouvernementales et non gouvernementales, qui ont généreusement accepté de prendre part à cette rencontre.

« Aujourd’hui, la communauté internationale a besoin de s’entendre sur un vocabulaire et une méthodologie pour intégrer de façon novatrice les principes de la diversité culturelle et du dialogue au cœur des politiques du développement durable, a déclaré M. Matsuura, en ouverture. Dans le cadre du système des Nations Unies, c’est ce à quoi s’emploie l’UNESCO, en particulier à travers l’adoption de la Déclaration universelle sur la diversité culturelle (2001) », a-t-il poursuivi. Selon M. Matsuura, « de fait, tout le travail mené par l’UNESCO depuis sa création dans ce domaine, et qui a notamment permis l’adoption de sept conventions internationales en faveur de la sauvegarde et promotion de la diversité culturelle sous ses multiples aspects, montre bien aujourd’hui à quel point les cultures ne sont pas fermées sur elles-mêmes. »

Selon M. Matsuura, « l’enjeu terminologique est d’importance, car à terme, il engage et sous-tend toute notre conception de la diversité culturelle. Il engage également notre capacité à faire valoir auprès des États, comme de l’ensemble du système des Nations Unies et des agences de développement, le rôle de la culture, ainsi que des échanges culturels et du dialogue interculturel, dans l’émergence d’un véritable développement durable. » Pour répondre à ces défis, poursuit-il, des lignes d’actions ont déjà été tracées. À titre d’exemple, M. Matsuura cite, entre autres, les actions et/ou positions découlant de l’agenda global des Nations Unies pour un dialogue entre les civilisations de 2001, du Rapport du Groupe de haut niveau de l’Alliance des civilisations publié à l’automne 2006, et du Sommet mondial sur le développement durable tenu en 2002, à Johannesburg.

Poursuivant sur le même sujet, M. Matsuura a tenu à rappeler que « l’UNESCO a mis tout au long des dernières années, de façon intersectorielle et pluridisciplinaire, un accent renforcé sur le dialogue des cultures, l’éducation de qualité, la révision des manuels scolaires, la promotion de la diversité culturelle, linguistique et religieuse, conduisant ainsi à la préparation en 2006 d’un Plan d’action pour la promotion du dialogue entre les peuples adopté par le Conseil exécutif de notre Organisation. Sans doute est-il temps, à présent, d’articuler ces différentes initiatives, de clarifier les concepts utilisés, et d’apporter de la cohérence dans notre réflexion. C’est bien l’enjeu de cette journée, dont je constate avec plaisir qu’elle abordera aussi bien des questions de terminologie que des questions de politiques pratiques et concrètes », a précisé M. Matsuura.

Au terme de son allocution, M. Matsuura a déclaré : « Plus que jamais consciente de l’importance nouvelle des liens identifiés entre diversité culturelle, dialogue interculturel et développement durable, l’UNESCO (…) a une responsabilité très lourdement engagée à cet égard. Il en va de notre aptitude à nous donner les moyens, dans l’espace nouveau créé par la mondialisation, de concilier universalité des droits et diversité de la condition humaine. C’est donc avec grand intérêt que je suivrai les résultats de vos débats, qui j’en suis sûr seront à la mesure des enjeux. »

Source :

Haut de la page

Publications récentes

Textes et résultats de la conférence internationale d’Essen « Diversité culturelle - La richesse de l'Europe. Faire vivre la Convention de l'UNESCO »

Vous pouvez maintenant consulter sur le site Internet de la Commission allemande pour l’UNESCO les textes et résultats de la conférence internationale « Diversité culturelle - La richesse de l'Europe. Faire vivre la Convention de l'UNESCO », qui s’est tenue à Essen (Allemagne), du 26 au 28 avril 2007.

À l’occasion de cette conférence, 450 participants venant des 60 pays de 5 continents se sont rejoint à Essen pour discuter sur la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Cet événement était organisé par la Commission Allemande de l'UNESCO, en collaboration avec le Bureau de la Capitale européenne de la culture RUHR.2010, commandité par la Fondation fédérale culturelle (Kulturstiftung des Bundes), avec le soutien du gouvernement de l'État de la Rhénanie du Nord Westphalie, du Ministre des Affaires étrangères et de la Commission européenne.

Pendant huit forums thématiques (film, musiques, État et société, coopération Nord-Sud, médias, éducation et sensibilisation du public, espace public urbain) et quatre session plénière, représentants de l’UNESCO, du Conseil de l’Europe, des gouvernements des 27 États membres de l’Union européenne et des États non européens, des artistes et des personnages de la société civile ont étudié des premières priorités pour le processus d’implémentation de la Convention sur la diversité culturelle. De plus, les visiteurs ont profité pour échanger des idées et établir des nouveaux réseaux de travail.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Lancement officiel du Centre mondial de documentation sur les langues

Le Centre mondial de documentation sur les langues (World Language Documentation Centre – WLDC), a été officiellement lancé le 9 mai 2007, au Siège de l’UNESCO, à Paris (France). Ce Centre regroupe des experts de renommée internationale en technologies des langues, linguistique, normalisation terminologique et localisation.

Le WLDC vise, entre autres, la promotion du multilinguisme dans le cyberespace et la préservation des ressources d’information sur les langues dans le monde. À ce sujet, l’UNESCO déclare : « Dans les pays développés, le web semble une réalité mondiale, mais il ne faut pas oublier qu’une grande partie des langues parlées dans le monde sont très peu représentées sur Internet. Bien que la prépondérance de l’emploi de l’anglais dans le contenu consultable sur Internet diminue progressivement, de nombreuses études prouvent que le web n’est pas représentatif de la diversité des langues dans le monde », poursuit l’UNESCO.

Rappelant que dans un certain nombre de cas, cette situation est due à l’absence de systèmes de représentation des langues et de leurs variantes, l’UNESCO précise que la création d’un centre mondial « répond à la multiplication des normes internationales appliquées aux systèmes d’information et à la nécessité de centraliser les connaissances linguistiques et techniques. »

Pour obtenir plus d’information, nous vous invitons à cliquer sur ce lien.

Source :

Haut de la page

La Fédération Panafricaine des Cinéastes encourage les gouvernements d’Afrique à ratifier la Convention de l’UNESCO préservant la diversité culturelle

Le 23 mai dernier, dans le cadre de son édition 2007, le Festival de Cannes a dédié à l’Afrique une journée de son programme "Tous les Cinémas du monde". Selon une information parue sur le site Internet du Festival, présente lors de cette journée, la Fédération Panafricaine des Cinéastes (FEPACI) a déclaré qu’elle « encouragerait les gouvernements d’Afrique à ratifier la Convention de l’UNESCO préservant la diversité culturelle » et qu’elle « mettrait en place un fond d’assistance pour favoriser et promouvoir les coproductions interafricaines ». Rappelons que la Fédération Panafricaine des Cinéastes est une organisation chargée d’amener les États africains et les institutions internationales à mettre en place des politiques culturelles de soutien aux industries cinématographiques nationales, régionales et interafricaines.

Source :

Haut de la page

The Open Frame 2007 : appel à productions - Date limite : 2007/06/15

L’UNESCO et l’organisme indien Public Service Broadcasting Trust (PSBT) invitent les réalisateurs de films et de contenu audiovisuel à proposer leurs toutes dernières productions au Forum et Festival international sur la télévision de service public : The Open Frame, qui se tiendra à New Delhi (Inde), du 24 au 30 août 2007.

Le Forum présentera des documentaires, des courts métrages de fiction et des programmes télévisuels novateurs (par la forme ou le contenu), créatifs, audacieux ou qui sortent du cadre conventionnel du langage télévisuel, et qui donnent à voir une expression authentique des différentes cultures de la planète.

Vous trouverez le formulaire d’inscription des productions et les conditions de participation en cliquant sur ce lien.

Les DVD et les formulaires d’inscription doivent parvenir à l’UNESCO avant le 15 juin 2007.

Lancé en 2002, ce festival annuel vise à promouvoir l’expression de la diversité culturelle et linguistique à travers le langage audiovisuel, en contribuant à la présentation et la distribution de contenu diversifié du monde entier.

Pour plus de renseignements sur le Forum, veuillez contacter  : creativecontent@unesco.org

Source :

Haut de la page