Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 7, no 14, lundi 7 mai 2007

La Convention sur la diversité des expressions culturelles est maintenant en vigueur!

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

La Convention sur la diversité des expressions culturelles est maintenant en vigueur!

C’est le 18 mars 2007, qu’est entrée en vigueur la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Au moment d’écrire ces lignes, 57 États ont ratifié ce traité. Plus que jamais, la campagne de mobilisation en vue de sa ratification par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Intervention de M. Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, à l’occasion du Colloque à l’UNESCO sur le thème : « Regards croisés sur la mise en œuvre de la Convention pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelle

L’Organisation internationale de la Francophonie vient de rendre disponible sur son site Internet le texte de l’intervention du Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, à l’occasion du colloque « Regards croisés sur la mise en œuvre de la Convention pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles », tenu à l’UNESCO, le 2 mai 2007.

Au début de son intervention, M. Diouf a tenu à rendre hommage au Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, pour sa détermination et son engagement décisif en faveur de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. M. Diouf a également salué le rôle exemplaire de l’UNESCO dans ce domaine.

Poursuivant son intervention sur le dossier de la Convention de l’UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, le Secrétaire général de la Francophonie a déclaré : « Il serait paradoxal que la mobilisation sans précédent qui s’est manifestée lors de l’élaboration et de l’entrée en vigueur de cette Convention, ne se transforme pas en une occasion inédite de vivre pleinement la diversité, au sein même des organes de la Convention : diversité des points de vue, diversité des politiques, diversité des cultures, en d’autres termes de vivre pleinement la dialectique de l’universel et du particulier à laquelle nous confronte cette Convention, plus que d’autres sans doute. »

En outre, M. Diouf a tenu, une nouvelle fois, à lancer un appel pour que les États qui ne l’ont pas encore fait, procèdent à la ratification de cette Convention. « Plus nous serons nombreux, plus nous pourrons prétendre à un fonctionnement véritablement multilatéral des organes mis en place. Plus nous serons nombreux, plus seront respectés les principes de répartition géographique équitable et de rotation qui doivent présider à l’élection des membres du Comité intergouvernemental. Plus nous serons nombreux, plus grandes seront nos chances de voir la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles se concrétiser, s’affirmer, s’enraciner. » Pour consulter le texte de l’intervention de M. Diouf, cliquer sur ce lien.

Source :

Haut de la page

Discours de Mme Françoise Rivière, sous-directrice générale pour la culture de l’UNESCO, à l’occasion de la Conférence d’Essen « Diversité culturelle – La richesse de l'Europe. Faire vivre la Convention de l'UNESCO »

Le 28 avril 2007, à l’occasion de la Conférence « Diversité culturelle – La richesse de l'Europe. Faire vivre la Convention de l'UNESCO » tenue à Essen (Allemagne), Mme Françoise Rivière, sous-directrice générale pour la culture de l’UNESCO, a prononcé un discours sur le thème de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

Durant son intervention, Mme Rivière a notamment tenu à souligner la rapidité sans précédent de l’entrée en vigueur de cette Convention. Selon elle, ce succès est attribuable à deux raisons principales : « La première raison est certainement liée à l’actualité des idées. Les États membres, par cette Convention, ont souhaité reconnaître la diversité créatrice comme un élément essentiel du développement. De la sorte, la Convention est le premier instrument normatif qui relie, de manière aussi évidente, la culture et le développement, ce dernier étant compris au sens large, dans son acception aussi bien symbolique qu’économique. » Une autre raison de ce succès, ajoute Mme Rivière, « est sans doute que cette Convention est l’un des premiers, et l’un des seuls, instruments internationaux qui tout à la fois prend acte de la mondialisation et s’efforce de l’orienter, d’en maîtriser les processus pour qu’ils assurent non seulement la protection mais aussi la promotion de la diversité des expressions culturelles. »

Au sujet de la première Conférence des Parties, qui se tiendra au Siège de l’UNESCO du 18 au 20 juin prochain, Mme Rivière a notamment déclaré : « Néanmoins, la répartition géographique des Parties est encore déséquilibrée et très peu d’États de la région Asie-Pacifique et de la région arabe ont déjà rejoint la Convention. Certes, beaucoup d’États ont lancé leur processus interne de ratification. Mais la démarche est parfois longue et complexe. Nous sommes confiants que les mois qui viennent vont voir la liste des Parties s’allonger. La solidarité internationale, qui est au cœur de ce texte, ne peut, en effet, fonctionner pleinement que si les partenaires sont multiples et variés, à l’image du monde lui-même. »

Pour consulter le discours de Mme Rivière et prendre connaissance de l’ensemble des éléments de réflexion qu’elle a livré aux participants de la Conférence d’Essen, nous vous invitons à cliquer sur ce lien.

Source :

Haut de la page

Communiqué de M. Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, au terme de la 63e session du Conseil permanent de l'Organisation internationale de la Francophonie

Présidée par M. Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, la 63 e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) s’est tenue le 16 avril 2007, à Paris (France). En rapport avec le dossier de la diversité culturelle, par le biais d’un communiqué diffusé à cette occasion, M. Diouf s’est félicité de l’entrée en vigueur, le 18 mars 2007, de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Poursuivant son intervention sur cette Convention, le Secrétaire général a également tenu à attirer l’attention sur une préoccupation d’importance, en déclarant : « Pourtant, la bataille est loin d’être gagnée. Il est essentiel que la Francophonie soit équitablement et largement représentée pour faire entendre sa voix au sein des organes chargés de la mise en œuvre. Mais il nous revient aussi de convaincre, chacun dans nos aires géographiques respectives, les pays non francophones qui partagent nos préoccupations et nos convictions en la matière. »

Source :

Haut de la page

Publications récentes

Cultures and Globalization - Conflicts and Tensions, par Helmut K. Anheier et Yudhushthir Raj Isar

Premier d’une série de livres sur les Cultures du monde (The Cultures and Globalization Series), « Cultures and Globalization - Conflicts and Tensions », publié par Helmut K. Anheier et Yudhushthir Raj Isar, examine les liens entre la mondialisation et les cultures. Des experts y tracent un portrait des tendances en matière culturelle observées dans toutes les régions du monde. Ces observations touchent un ensemble varié de sujets, allant du rôle des différences culturelles dans la politique et la gouvernance, aux questions de la conservation du patrimoine, de l’expression artistique et des industries culturelles. Pour en savoir davantage ou pour commander ce livre, cliquer sur ce lien.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Éducation artistique : perspectives et ressources muséales

À l’occasion de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, l’UNESCO, en partenariat avec le Musée d'État de l'Ermitage, organisent une conférence internationale sur le thème « Éducation artistique : perspectives et ressources muséales ». L’événement se déroulera à Saint-Pétersbourg (Fédération de Russie), du 21 au 22 mai 2007.

Cette conférence a pour but de promouvoir la diversité culturelle, la créativité et l’innovation via l’éducation artistique. Elle vise également à favoriser les partenariats entre musées de différents pays d’un groupe d’États membres. Les objectifs principaux sont les suivants : débattre des questions relatives à la sauvegarde de la diversité culturelle via le développement de l’éducation artistique; analyser les perspectives des ressources en matière muséale pour le développement de l’éducation artistique; partager les meilleures pratiques pour ce qui est de la mise en œuvre de programmes éducatifs destinés à différentes catégories d’audience dans le domaine des musées; discuter de la contribution de l’éducation artistique à la promotion de la paix et de la compréhension mutuelle, de la part des jeunes, entre les différentes cultures. Pour en savoir davantage, cliquer sur le lien suivant, ou communiquer par courriel, à cette adresse : I.moreva@unesco.org.

Site connexe : Bureau de l'UNESCO à Moscou

Source :

Haut de la page

Intégration des principes du dialogue interculturel et de la diversité culturelle

À Paris (France), du 21 au 23 mai 2007, environ vingt experts internationaux participeront à une réunion portant sur la traduction des principes de la diversité culturelle et du dialogue interculturel en propositions de politiques pour des sociétés plurielles et pour un avenir durable. Cette réunion d’expert se déroulera dans le cadre de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement. L’UNESCO précise que « la discussion informera et orientera la contribution du Secteur de la culture de l'UNESCO à la Décennie des Nations Unies pour l'éducation en vue du développement durable et à la mise en œuvre des Recommandations du Rapport de l'Alliance des civilisations. » Pour en savoir plus sur les questions qui seront abordées durant les échanges, consulter le communiqué de l’UNESCO.

Source :

Haut de la page