Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 8, no 31, lundi 29 septembre 2008

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

À l’occasion de la première Conférence des Parties à la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Le Comité intergouvernemental a tenu une première réunion, ordinaire, à Ottawa, Canada, du 10 au 13 décembre 2007, et une seconde, extraordinaire, à Paris, France, du 24 au 27 juin 2008. D’autres rencontres du Comité auront lieu d’ici la prochaine Conférence des Parties, prévue aux environs du mois de juin 2009, à Paris.

Au moment d’écrire ces lignes, 90 États ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

La deuxième session ordinaire du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles se déroulera du 8 au 12 décembre 2008

L’UNESCO annonce que la deuxième session ordinaire du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles se tiendra du 8 au 12 décembre 2008 à Paris, au Siège de l’UNESCO, en Salle IV.

L’UNESCO rappelle que la Décision 1.IGC 7 du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles « a autorisé le Président du Comité, à titre transitoire, et jusqu’à ce que les modalités prévues à l’article 7.4 du Règlement intérieur provisoire (concernant la participation des organisations non gouvernementales aux réunions du Comité comme observateurs) soient déterminées par le Comité, à demander au Directeur général d’inviter les organisations non gouvernementales ayant des intérêts et des activités dans des domaines visés par la Convention de participer comme observateurs aux deux sessions suivant la première session ordinaire ».

L’UNESCO précise, qu’en conformité avec la décision 1. IGC 7, les organisations visées par cet article qui souhaitent y participer en tant qu’observateurs et qui n’en ont pas déjà fait la demande, sont priées de la faire par écrit auprès du Président du Comité, par l’intermédiaire du Secrétariat de la Convention :

Source :

Haut de la page

Le Conseil exécutif de l’UNESCO se réunit du 30 septembre au 17 octobre

Le Conseil exécutif de l’UNESCO, présidé par l’Ambassadeur Olabiyi Babalola Joseph Yaï (Bénin), se réunira du 30 septembre au 17 octobre à Paris pour sa 180e session. L’UNESCO précise que cette réunion sera marquée par la visite du Premier ministre mauricien, Navinchandra Ramgoolam, et par un débat thématique sur le thème des langues.

Le communiqué de presse de l’UNESCO fournit les informations suivantes sur le déroulement de cette rencontre. Les séances plénières du Conseil auront lieu du 6 au 9 octobre, puis le 14 et les 16 et 17 octobre. Le Premier ministre de Maurice, Navinchandra Ramgoolam, s’adressera au Conseil le 14 octobre (15 h). Le 7 octobre, un débat thématique sera consacré à la protection des langues autochtones et des langues en danger, ainsi qu’à la contribution des langues à la promotion de l’éducation pour tous dans le cadre du développement durable.

Pour connaître les autres points à l’ordre du jour de cette 180e session, nous vous invitons à prendre connaissance du communiqué de presse de l’UNESCO.

Haut de la page

« Forum d’Avignon » : Rencontre de la culture, de l'économie et de la politique

Le ministère de la Culture et de la Communication de France annonce que le « Forum d’Avignon » se tiendra du 16 au 18 novembre 2008 dans le cadre de la Présidence française de l'Union européenne, sur le thème « Culture, facteur de croissance ». Cet événement réunira 250 acteurs majeurs issus des secteurs de l'économie, de la culture et des médias, mais aussi des représentants des pouvoirs publics de différents pays.

La ministre française de la Culture et de la Communication, Mme Christine Albanel, a présenté les objectifs du « Forum d’Avignon » qui permettra aux secteurs économique, politique et artistique de se rencontrer et d'échanger. « J'entends offrir un espace unique de rencontres pour créer les synergies, les passerelles entre des secteurs qui ont peu d'occasions de se rencontrer et faire ainsi émerger de nouvelles formes ambitieuses de collaboration bénéfiques pour la croissance et pour la diversité culturelle », explique la ministre Albanel.

La première journée du « Forum d’Avignon » portera sur le thème « Culture et développement économique ». Deux sous-thèmes sont prévus : « la culture, condition du développement économique durable »; et « la création, levier de croissance ».

La seconde journée aura quant à elle pour sujet : « Le numérique à l'aube de nouvelles valeurs ? ».

Le « Forum d’Avignon » a pour objectif, entre autres, « de montrer en quoi l’investissement culturel contribue non seulement à la protection de la diversité et à la défense des valeurs de civilisation mais également à la création de richesses pour les habitants et à une meilleure compréhension des valeurs d’un pays pour les visiteurs et ses habitants ».

Le « Forum d’Avignon » « vise à placer la culture comme moteur du projet européen ». « La dimension économique de la culture est encore largement sous-estimée. Pourtant, elle est un véritable facteur de croissance (...). La culture et l'économie ne sont pas deux mondes antinomiques », déclare Mme Albanel.

Le ministère de la Culture et de la Communication précise, qu’après cette première édition, le « Forum d’Avignon » deviendra un rendez-vous annuel.

Nous vous invitons à consulter le dossier de presse de cet événement en cliquant sur l’hyperlien figurant au bas du communiqué de presse publié le 23 septembre dernier par le ministère de la Culture et de la Communication de France au sujet du « Forum d’Avignon ».

Haut de la page

Publications récentes

Quel avenir pour la langue française ?, par Jean-Louis Roy

Paru en 2008, aux Éditions Hurtubise HMH, le livre intitulé « Quel avenir pour la langue française ? », de l’auteur Jean-Louis Roy. La maison d’édition résume cet ouvrage en ces termes :

« La mondialisation a transformé l’espace économique mondial. Elle est en voie de transformer l’espace culturel. Mais comment assurer la diversité culturelle et linguistique face aux États-Unis, face à la montée de la Chine et de l’Inde qui voudraient imposer leur langue comme langue dominante du XXIe siècle ? « La Francophonie est devenue le principal espoir de notre langue, peut-être le seul. » Sans la Francophonie, le français serait confiné à la France, la Belgique, la Suisse, aux communautés francophones du Canada et au Québec, plutôt que de regrouper aujourd’hui 68 États et plus de 500 millions de locuteurs. Mais, dans cette bataille des langues, sera-t-elle en mesure d’assurer au français une place significative dans le nouvel espace culturel mondial ? »

Source :

Haut de la page

Statistiques sur l'industrie du film et de la production télévisuelle indépendante – Édition 2008, Observatoire de la culture et des communications du Québec

L’Observatoire de la culture et des communications du Québec annonce la parution de l’édition 2008 de « Statistiques sur l'industrie du film et de la production télévisuelle indépendante ».

Cet ouvrage a été réalisé par l'Institut de la statistique du Québec, avec la collaboration de plusieurs organismes intéressés à l'activité cinématographique. « Ce document réunit les informations et les analyses nécessaires pour en saisir toute l'ampleur, souligne l’Observatoire ». On y trouve la liste des longs métrages réalisés, la valeur de la production québécoise, le nombre de films examinés et classés, de même que le nombre des titulaires d'un permis spécial de distributeur.

L’Observatoire indique qu’on y apprend, entre autres, que, « compte tenu de la population et du degré de développement, l'activité relative à l'industrie du film au Québec soutient avantageusement la comparaison avec les résultats obtenus ailleurs ».

Pour savoir comment vous procurer cette publication, vous rendre sur le site Internet de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec.

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Appel à propositions – Programme d'appui aux industries culturelles des pays ACP – Date limite de remise des propositions : 28 novembre 2008

Le Secrétariat du Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) rappelle que le Programme d'appui UE-ACP aux industries culturelles des pays ACP a récemment publié l’appel à propositions pour la période 2008-2009. La date limite de remise des propositions est le vendredi 28 novembre 2008.

Le Programme d'appui aux industries culturelles des pays ACP est un programme financé par la Commission européenne, mis en place et géré par le Secrétariat du Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Il est ouvert aux 79 pays du Groupe ACP et aux États membres de l'Union européenne signataires du 9e Fonds européen de développement (FED) dans le cadre de l'Accord de Cotonou.

L’objectif principal de ce Programme « est de contribuer à la réduction de la pauvreté et au développement durable à travers la promotion d'un environnement favorable à la création, aux échanges, à l'indépendance et à la viabilité du secteur culturel dans les États ACP, tout en valorisant leurs valeurs culturelles fondamentales et leurs diversités. »

« Il vise à renforcer les capacités des décideurs politiques, des acteurs culturels et de certaines filières des industries culturelles des États ACP, et s'articule autour de trois composantes complémentaires :

  • la création d'un Observatoire culturel ACP comme lieu de conseil et d'information pour améliorer le cadre politique, juridique et institutionnel du secteur ;
  • un projet ACP/BIT/CNUCED/UNESCO de renforcement des industries créatives dans 5 pays pilotes ACP (Fidji, Mozambique, Sénégal, Trinité Tobago et Zambie) mis en œuvre par les agences onusiennes;
  • un programme de subventions destiné à renforcer les capacités techniques, financières et de gestion des acteurs et des industries culturelles des États ACP. »

Le texte complet des lignes directrices à l’intention des demandeurs, ainsi que le formulaire de demande, peuvent être consultés sur le site Internet du Programme d'appui UE-ACP aux industries culturelles ACP.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Colloque international - « Francophonie et francophonies : quel avenir, quels enjeux ? », Québec (Canada)

L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) annonce la tenue du colloque international « Francophonie et francophonies : quel avenir, quels enjeux ? ». Intégré à la programmation générale des activités de l’Agence universitaire de la Francophonie à l’occasion du XIIe Sommet des chefs d’État de la Francophonie qui se tiendra en octobre 2008 à Québec (Canada). Ce colloque international se tiendra à l’Université Laval (Québec-Canada), du 14 au 17 octobre 2008.

Le colloque est organisé par le Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT), centre formé de 30 chercheurs et quelque 260 étudiants et postdoctorants regroupés au sein de trois universités (Université Laval, Université du Québec à Montréal et Université du Québec à Chicoutimi).

Une quarantaine de conférenciers provenant de l’Algérie, de la Belgique, du Brésil, des États-Unis, de la France, de la Suisse, de la Tunisie, ainsi que de l’Ontario et du Québec, enseignants ou chercheurs dans 24 universités et institutions de recherche, participeront au colloque.

Le colloque est divisé en 8 séances sous la responsabilité chacune d’un membre du CELAT. Des activités de soirée comme une soirée vidéo de recherche et une autre en multimédia art et recherche sont intégrées à la programmation.

L’AUF précise que le CELAT « veut poursuivre une réflexion sur la diversité culturelle qui a cours dans les sociétés des États de la francophonie en faisant profiter le débat,

  • d’une part, de la variété d’approches disciplinaires des chercheurs qui le composent et de la contribution des réseaux internationaux de ceux-ci,
  • d’autre part, en exploitant le fait que la recherche fondamentale sur les processus identitaires et culturels, au centre des préoccupations de ses chercheurs, se double fréquemment de retombées dans la société civile, non seulement par les publications mais aussi par des partenariats et des participations à des politiques ».

Pour en apprendre davantage sur le déroulement du colloque et les modalités d’inscription, nous vous invitons à vous rendre à cette adresse :

Source :

Haut de la page

Programme officiel du XIIe Sommet de la Francophonie

Le XIIe Sommet de la Francophonie se tiendra à Québec (Canada), du 17 au 19 octobre 2008. En introduction, le programme officiel de l’événement précise que les participants à cette XIIe Conférence des chefs d'État et de gouvernement ayant le français en partage « débattront, en plus de la situation politique internationale, de quatre enjeux qui interpellent aujourd'hui la Francophonie, à savoir : la démocratie et l'État de droit, la gouvernance économique, l'environnement et la langue française ».

Pour connaître le déroulement du XIIe Sommet de la Francophonie, nous vous invitons à consulter le programme officiel en vous rendant sur le site Internet consacré à cet événement.

Haut de la page