Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 8, no 1, lundi 14 janvier 2008

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

À l’occasion de la première Conférence des Parties à la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat de d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Le Comité intergouvernemental a tenu une première réunion, à Ottawa, Canada, du 10 au 13 décembre 2007. D’autres rencontres du Comité auront lieu d’ici la prochaine Conférence des Parties, prévue aux environs du mois de juin 2009, à Paris, France.

Au moment d’écrire ces lignes, 76 États ont ratifié ce traité. Nous tenons à souligner que, le 7 décembre 2007, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord a déposé son instrument de ratification auprès de l’UNESCO et figure désormais au nombre des États Parties à la Convention.

Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Aides d'État : la Commission européenne lance une consultation publique sur le cadre futur du financement étatique des services publics de radiodiffusion

Le 10 janvier 2008, la Commission européenne a publié un document de consultation sur le cadre futur qui s’appliquera au financement étatique des services publics de radiodiffusion. La Commission précise que cette consultation « permet aux États membres et aux parties prenantes de donner leur avis à un stade précoce, avant toute proposition de la Commission, sur la révision éventuelle de la communication sur la radiodiffusion – adoptée pour la première fois en 2001 (voir IP/01/1429) ». Ces observations doivent être transmises pour le 10 mars 2008. Les documents de consultation incluent un questionnaire ainsi qu’un exposé des motifs présentant les règles actuelles, le processus décisionnel de la Commission et les modifications possibles. La Commission européenne signale que les points importants de la consultation sont « la définition du service public dans le domaine des nouveaux medias et le contrôle de la surcompensation ».

Le lancement de cette consultation marque le commencement de la révision de la communication sur la radiodiffusion annoncée dans le plan d’action 2005 concernant les aides d’État (voir IP/05/680). «  La Commission européenne évaluera ensuite si et dans quelle mesure les règles doivent être modifiées. Le cas échéant, elle présentera une nouvelle proposition de communication révisée sur la radiodiffusion durant le second semestre 2008. » Enfin, signale le communiqué, « les États membres et les parties prenantes pourront à nouveau donner leur avis sur cette proposition avant que la Commission en arrête la version définitive au premier semestre 2009. »

Pour obtenir de plus amples informations sur cette consultation, le questionnaire (dans toutes les langues officielles de l’UE) et l’exposé des motifs (uniquement en anglais), nous vous invitons à vous rendre à l’adresse suivante :

Source :

Haut de la page

Le Comité intergouvernemental de l’UNESCO pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles se clôt à Ottawa sur un appel à l’action

Dans un communiqué diffusé le 18 décembre 2007, l’UNESCO a présenté les principaux résultats de la Première session ordinaire du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, qui a pris fin à Ottawa (Canada) le jeudi 13 décembre « sur un appel à la solidarité en défense d’un secteur culturel international dynamique et pluriel. »

L’UNESCO souligne que, « pendant les quatre jours de travaux, les membres du Comité ont défini des méthodes de travail et procédé à un échange de vues sur les modalités qui permettront de développer la coopération internationale en matière culturelle et de renforcer la place de la société civile dans la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005) ».

Selon le communiqué, dans le message qu’il a adressé au Comité intergouvernemental à cette occasion, le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, a souligné que « la promotion de la diversité culturelle est l’un des grands objectifs prioritaires de l’Organisation depuis sa création. La Convention de 2005, dernier instrument adopté par l’UNESCO dans le champ culturel, est venue compléter le socle normatif permettant à notre Organisation de réaliser cet objectif ».

« L’heure n’est plus à la réflexion ni au débat. Elle est à l’action », a déclaré Mme Françoise Rivière, sous-directrice générale pour la Culture de l’UNESCO. Selon Mme Rivière, « les besoins les plus pressants sont les projets opérationnels en vue de favoriser l’émergence d’un environnement propice aux industries culturelles, à travers des partenariats permettant l’échange de connaissances et de bonnes pratiques, dans le respect de l’égale dignité des cultures, principe souverain de la Convention ». « Soyons conscients que la Convention ne sera un pilier efficace de la gouvernance mondiale que si la solidarité internationale s’affirme hardiment », a-t-elle ajouté.

L’UNESCO rappelle que l’utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle, constitué notamment par les contributions volontaires des Parties à la Convention mais qui fait appel aussi à d’autres partenaires et au secteur privé, figurait également à l’ordre du jour. Sur ce point, rappelle le communiqué, la ministre du Patrimoine canadien, de la Condition féminine et des Langues officielles du Canada, Mme Josée Verner, a déclaré : « Le Fonds permettra de soutenir la coopération pour le développement durable. Il favorisera l’émergence d’un secteur culturel dynamique tout en répondant aux besoins spécifiques des pays en développement ». En outre, écrit l’UNESCO, dans son allocution, la ministre Verner a précisé que le Canada contribuerait à ce Fonds à hauteur de 500 000 dollars pour la période 2008-2009. Enfin, ajoute le communiqué de l’UNESCO, Mme Christine Saint-Pierre, ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, a annoncé que le Québec verserait 100 000 dollars à ce Fonds.

Nous vous invitons à consulter sur le site Internet de l’UNESCO les décisions prises lors de la rencontre d’Ottawa. Vous trouverez également à cette même adresse les documents de travail et d’information qui avaient été préparés en vue de cette réunion.

Source :

Haut de la page

Publications récentes

"Info-Coalition" et "Coalitions en mouvement" : les numéros de décembre 2007 sont disponibles en ligne

La Coalition canadienne pour la diversité culturelle vous invite à consulter sur son site Internet les numéros de décembre 2007 de son bulletin national "Info-Coalition" ainsi que de son bulletin international "Coalitions en mouvement".

Dans cette récente édition, "Info-Coalition" aborde les sujets suivants :

  • Première Conférence des Parties de la Convention de l’UNESCO : Le Canada maintient son rôle de leader dans le dossier de la Convention de l’UNESCO
  • Le Fonds international pour la diversité culturelle : le Canada promet 500,000$, Québec 100,000$
  • L’ambassadeur du Canada à l’UNESCO est élu président pour les deux premières sessions du Comité
  • La première session du Comité intergouvernemental clôture un trimestre d’intense activité pour la Coalition

Par ailleurs, les faits saillants du dernier numéro de 2007 de "Coalitions en mouvement" sont :

  • Première Réunion du Comité intergouvernemental à Ottawa : Le processus de mise en œuvre de la Convention est lancé : la table est mise pour un travail approfondi sur le Fonds international pour la diversité culturelle, la coopération internationale et le rôle de la société civile
  • Les coalitions et organisations professionnelles de la culture des Amériques se sont réunies à Bogota en Colombie
  • La société civile du Commonwealth réunie à Kampala publie un appel à la ratification de la Convention

Source :

Haut de la page

Cultural Diversity - Our Common Wealth. The Essen/RUHR.2010 Bellini Manual On Prospects of Cultural Diversity, publié par la Commission allemande pour l’UNESCO

Du 26 au 28 avril 2007, à Essen, en Allemagne, la Commission allemande pour l’UNESCO a organisé une conférence internationale sur le thème « Diversité culturelle - La richesse de l'Europe. Faire vivre la Convention de l'UNESCO ». La Commission allemande pour l’UNESCO vous propose un livre dans lequel vous trouverez le rapport de la conférence, les textes des allocutions prononcées à cette occasion ainsi que d’importantes documents sur différents thèmes dont le cinéma, la musique, les politiques en matière de médias, l’espace urbain public, la coopération nord-sud, ainsi que sur le programme "U40 – Cultural Diversity 2030". Outre quelques données et informations générales, le dernier chapitre offre une liste d’organismes et de documents en lien avec le sujet de la diversité culturelle. Vous pouvez télécharger ce livre (édition bilingue allemande-anglaise) en vous rendant sur le site Internet de la Commission allemande pour l’UNESCO.

Haut de la page

MUSEUM International N°236 : Gender Perspectives on Cultural Heritage and Museums

L’UNESCO annonce la parution récente du numéro 236 de la revue MUSEUM International sur le thème « Gender Perspectives on Cultural Heritage and Museums ». Nous attirons particulièrement votre attention sur l’article intitulé « Cultures, Conventions and the Human Rights of Women: Examining the Convention for Safeguarding Intangible Cultural Heritage, and the Declaration on Cultural Diversity,” rédigé par Valentine Moghadam et Manilee Bagheritari. La revue MUSEUM International est publiée en anglais seulement.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Premier atelier UNESCO/ILAM en ligne : Musées et patrimoine immatériel

Du 7 janvier au 3 février 2008, à La Havane (Cuba), se déroule le premier atelier UNESCO/ILAM en ligne : Musées et patrimoine immatériel. L’UNESCO indique que cet atelier permet aux participants d’approfondir leur formation en muséologie et muséographie et d’explorer les défis rencontrés par les musées pour la représentation du patrimoine immatériel et de la diversité culturelle. Les objectifs de l’atelier sont les suivants:

  • offrir aux étudiants les matériaux pratiques et théoriques nécessaires pour réfléchir sur des concepts porteurs et analyser des projets de préservation, recherche et promotion du patrimoine culturel immatériel;
  • établir des plates-formes de discussion afin de soumettre des propositions pouvant être intégrées dans les stratégies d’organisations nationales et internationales pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Cet événement est organisé conjointement par le Bureau de l’UNESCO à La Havane et l’Instituto Latinamericano de Museos (ILAM). L’UNESCO rappelle que cette initiative coïncide avec la célébration en 2008 de l’Année ibéroaméricaine des musées (Año Iberoamericano de Museos).

Personne contact : Victor Marin
Courriel : v.marin@unesco.org

Source :

Haut de la page

Projet "Cross-Border Cinema Culture" (La culture du cinéma transfrontière)

Le 11 décembre 2007, le Conseil de l’Europe annonçait que le projet "Cross-Border Cinema Culture" (CBCC) – La culture du cinéma transfrontière - a été proposé comme projet pilote dans le cadre de l’initiative de Kiev (KI) en novembre 2007 et qu’il a été accepté par l’Arménie, la Géorgie, le Moldova et l’Ukraine.

Le but du projet CBCC « est d’aider les pays membres de la KI à évaluer leurs politiques culturelles et législation locales ayant un effet sur l’industrie du film et à proposer des changements pour rendre le système plus efficace. » Le Conseil de l’Europe ajoute que « l’action se focalisera aussi sur les questions de conservation du patrimoine local et leur gestion, l’établissement des réseaux culturels et professionnels multinationaux (régionaux et internationaux), la formation professionnelle ciblée et des visites d’échanges entre les cinéastes, les journalistes du cinéma et les critiques. »

Le communiqué du Conseil de l’Europe écrit en outre : « En exécutant ce projet dans le cadre du Programme Régional KI, le cinéma peut agir comme un outil pour promouvoir le dialogue interculturel et améliorer les relations humaines car il peut rester en dehors des clivages politiques, idéologiques, raciaux et religieux. »

« Le CBCC vise les problèmes communs que les états KI rencontrent et son but est d’établir un "espace commun" professionnel de coopération et de développement de l’industrie du film. » Selon le Conseil de l’Europe, ce projet se concentre sur :

  • la relance du rôle du cinéma dans les politiques culturelles;
  • la formation professionnelle;
  • la promotion des Réseaux de festivals;
  • la gestion des problèmes du patrimoine du cinéma;
  • l’encouragement de la production / coproduction de films dans les pays KI et internationalement;
  • la publication d’un Guide pour les Professionnels du Film pour les pays KI.

Les bénéficiaires du projet sont :

  • Directeurs, producteurs, scénaristes, journalistes du cinéma; critiques de films;
  • Boites de production / organisations de l’industrie du film;
  • Organisations internationales;
  • Organisations gouvernementales culturelles;
  • Archives / patrimoine audiovisuel;
  • ONG
  • Public général

Les partenaires principaux du projet CBCC sont les cinéastes (producteurs, directeurs), les ministères de la culture de l’Arménie, la Géorgie, le Moldova et l’Ukraine, Festivals internationaux de Films tenus dans ces pays, des Fonds et des Organisations coopérant déjà avec ces Festivals. Le Conseil de l’Europe note que les autres pays et organisations intéressés sont invités à devenir des partenaires actifs dans ce projet.

Pour obtenir davantage d’information, nous vous invitons à contacter les coordonnateurs du projet figurant sur cette liste.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Colloque « Intelligence Économique et Francophonie : vecteur de développement et coopération internationale », 24 janvier 2008

Dans le cadre du rapprochement des milieux économiques et de la coopération universitaire, l’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie (ACFCI) organise, avec le concours de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), un colloque intitulé « Intelligence Économique et Francophonie : vecteur de développement et coopération internationale ».

Ce colloque se déroulera le 24 janvier 2008 au Pôle Universitaire Léonard de Vinci, Paris-La Défense et dans près de 11 sites étrangers reliés par visioconférence.

Selon l’AUF, à travers cette rencontre qui s’adresse à tous les acteurs du développement (responsables institutionnels, milieux professionnels, universitaires…), l’ACFCI « souhaite montrer qu’au sein de pays membres de la Francophonie, la diversité des cultures et la richesse des réseaux (universitaires, entreprises, institutionnels) constituent une source d’intelligence collective et de développement qu’il convient de mieux cerner pour l’utiliser à des fins de coopération ».

L’AUF précise que cette manifestation vise en priorité :

  • à l’identification dans des pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), de pratiques d’intelligence économique et sociale dans leurs ressemblances et leurs différences, ainsi que dans leurs champs de mise en œuvre (gouvernance stratégique, politiques nationales et territoriales, enseignement et formation, sécurité …),
  • à l’élaboration d’une première cartographie des acteurs et des initiatives en matière d’intelligence économique dans des pays et réseaux francophones,
  • à la constitution de réseaux travaillant, à l’issue de cette rencontre, sur la coopération en matière d’intelligence économique dans les champs économiques, culturels et universitaires.

Le programme, le bulletin d’inscription du colloque et le communiqué de presse sont disponibles en ligne.

Cette opération bénéficie également du partenariat de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), du Forum francophone des affaires (FFA), du Pôle Universitaire Léonard de Vinci (Paris -  la Défense) et de l’Institut Catholique de Paris.

Source :

Haut de la page

Culture Europe International : un excellent outil d’information sur les pratiques et politiques culturelles en Europe

Nous vous invitons à consulter la revue "Culture Europe International" consacrée aux pratiques et politiques culturelles en Europe, tant à l’échelle locale que nationale et internationale. Disponible en ligne en version trilingue (français, anglais et espagnol), cette revue propose une section sur les actualités, des articles, une revue de presse, une revue de livres et des dossiers qui sauront vous intéresser. Vous pouvez également commander la dernière parution ainsi que les numéros précédents en vous rendant sur le site Internet de la revue.

Haut de la page