Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 8, no 5, lundi 18 février 2008

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

À l’occasion de la première Conférence des Parties à la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat de d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Le Comité intergouvernemental a tenu une première réunion, à Ottawa, Canada, du 10 au 13 décembre 2007. D’autres rencontres du Comité auront lieu d’ici la prochaine Conférence des Parties, prévue aux environs du mois de juin 2009, à Paris, France.

Au moment d’écrire ces lignes, 78 États ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Message du directeur général de l’UNESCO à l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle

« La neuvième édition de la Journée internationale de la langue maternelle, le 21 février prochain, revêtira dans le contexte de l’année 2008 une importance toute particulière. En effet, 2008 a été proclamée Année internationale des langues par l’Assemblée générale des Nations Unies, qui en a confié la coordination à l’UNESCO. »

C’est en ces termes que le directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, amorce le message qu’il livre afin de marquer cette édition de la Journée internationale de la langue maternelle.

M. Matsuura note que, « loin de constituer un espace réservé à l’analyse des spécialistes, les langues sont au cœur de toute vie sociale, économique et culturelle. » À cet égard, rappelle-t-il, « c’est ce que signifie le slogan lancé par l’UNESCO pour l’Année internationale des langues : « Les langues, ça compte ! » ».

Poursuivant sur ce thème, le directeur général rappelle que les langues comptent, entre autres, « lorsqu’il s’agit de promouvoir la diversité culturelle, comme dans la lutte contre l’illettrisme et pour une éducation de qualité incluant l’enseignement dans la langue maternelle dans les premières années de scolarisation. »

En conclusion, M. Matsuura déclare : « À l’occasion de cette neuvième édition de la Journée internationale de la langue maternelle, je lance un appel pour que l’importance de la diversité linguistique et du multilinguisme soit reconnue partout, dans les systèmes éducatifs, administratifs et juridiques, dans les expressions culturelles ainsi que dans les médias, le cyberespace et les échanges commerciaux. Que tous les membres de la famille des Nations Unies, que l’ensemble des États membres, des partenaires et des amis de l’UNESCO, s’unissent dans l’effort pour démontrer que « les langues, ça compte ! » »

Nous vous invitons à prendre connaissance de la version intégrale de cet important message du Directeur général de l’UNESCO.

Haut de la page

Séminaire à l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle

Cette année, rappelle l’UNESCO, la Journée internationale de la langue maternelle s’intéressera tout particulièrement aux instruments normatifs internationaux relatifs au multilinguisme. L’UNESCO signale qu’un séminaire, organisé conjointement avec le Conseil de l’Europe, aura lieu au siège de l’Organisation le 21 février 2008. Seront notamment évoqués des outils juridiques comme la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires ou la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de 2003. L’UNESCO indique enfin que les politiques linguistiques menées sur le continent africain ou dans des pays comme la Hongrie ou le Paraguay feront également l’objet de discussions.

Source :

Haut de la page

Publications récentes

L’appareil diplomatique québécois dans le dossier de la diversité culturelle, par Bruno Maltais

Le numéro de janvier-février 2008 de la revue Le Multilatéral fait place à l’article « L’appareil diplomatique québécois dans le dossier de la diversité culturelle », rédigé par Bruno Maltais.

Bruno Maltais est candidat à la maîtrise en relations internationales à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Sa thèse porte sur les cas du Québec et de la Belgique dans le dossier de la diversité culturelle. Il est également directeur général de l’Agence de presse étudiante mondiale, une organisation multilingue sans but lucratif vouée au partage d’information entre les médias étudiants (http://apetudiante.info).

Nous vous invitons à lire cet article (en français), en vous rendant sur le site Internet de la revue Le Multilatéral.

Haut de la page

Un défi salutaire - Comment la multiplicité des langues pourrait consolider l’Europe

Dans une nouvelle diffusée le 1er février 2008, la Commission européenne souligne qu’en cette Année du dialogue interculturel, « l'UE tient à promouvoir au mieux l'apprentissage des langues ». Elle a donc demandé à un groupe d'experts de lui remettre un rapport à ce sujet. Leur conclusion, précise la nouvelle, est à l’effet que « l'Union européenne devrait encourager tous les Européens à apprendre une « langue adoptive personnelle », que l'on pourrait assimiler à une seconde langue maternelle ».

« La connaissance d'autres langues permet de créer des passerelles et favorise la compréhension entre les cultures », a déclaré Leonard Orban, commissaire européen responsable du multilinguisme. La nouvelle de la Commission européenne ajoutait que les conclusions du rapport devaient alimenter les débats lors de la conférence ministérielle sur le multilinguisme du 15 février réunissant les ministres de l'éducation de tous les pays de l'UE.

Intitulé « Un défi salutaire - Comment la multiplicité des langues pourrait consolider l’Europe », le rapport du groupe d’experts est disponible en ligne à cette adresse :
http://www.ec.europa.eu/education/policies/lang/languages_fr.html

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Comenius, le programme de l’Union européenne pour les écoles : des avantages évidents pour les élèves, les enseignants et les établissements scolaires participants

Le 24 janvier 2008, la Commission européenne annonçait les résultats d’une étude qui montrent que les partenariats scolaires dans le cadre du programme européen Comenius comportent des avantages évidents pour les élèves, les enseignants et les établissements scolaires participants. Selon le communiqué de presse, il apparaît que ces partenariats scolaires « aident les élèves à mieux apprendre, améliorent l’environnement d’enseignement et d’apprentissage des écoles, motivent les élèves et les professeurs à apprendre des langues étrangères et renforcent la sensibilisation et les compétences interculturelles ».

Cette étude du programme Comenius a été commandée en 2007 par la Commission européenne pour évaluer les incidences des partenariats scolaires Comenius sur les professeurs, les élèves et les établissements scolaires participants, dans leur globalité.

Le communiqué signale que M. Ján Figel', le commissaire à l’éducation, à la formation, à la culture et à la jeunesse, s'est réjoui de ces conclusions et a souligné la nécessité de renforcer la dimension européenne de l'éducation scolaire. « Comenius fait entrer l’Europe dans les salles de classe et enrichit l’éducation scolaire. Mais il ne s’agit pas seulement de rassembler de jeunes Européens ; il s’agit également d’aider les élèves et les professeurs à améliorer des compétences et aptitudes indispensables pour une carrière réussie dans une société toujours plus avancée fondée sur les connaissances. Cette étude montre combien les élèves, les enseignants et les écoles ont à gagner d’une participation au programme Comenius. Je les encourage à y prendre part toujours plus nombreux, en particulier en 2008, qui est l'Année européenne du dialogue interculturel. »

Entre autres, ajoute la Commission, l’enquête a montré que plus de 80 % des enseignants ont noté un plus grand intérêt de leurs élèves pour les autres pays et cultures. « Leur connaissance de la vie en général, et de la vie scolaire en particulier, dans les pays partenaires s'est nettement améliorée et leur tolérance à l'égard des autres cultures et des étrangers s'est accrue », précise le communiqué.

Pour plus d’informations sur les résultats de l’étude, la Commission européenne vous invite à vous rendre sur le site http://ec.europa.eu/education/programmes/llp/impact_fr.html.

Également, des informations concernant spécifiquement le programme Comenius sont disponibles à l’adresse suivante : http://ec.europa.eu/education/programmes/llp/comenius/index_fr.html.


Source :

Haut de la page

Appel à propositions - Prix des cinq continents de la Francophonie 2008 - Date limite : 31 mars 2008

Créé en 2001 par l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le Prix des cinq continents « consacre un roman d’un écrivain témoignant d’une expérience culturelle spécifique enrichissant la langue française. Accueillant tout auteur d’expression française quelle que soit sa maturité littéraire, le Prix des cinq continents de la Francophonie met en valeur l’expression de la diversité culturelle et éditoriale de la langue française au cœur des cinq continents. »

Sur son site Internet, l’OIF précise que les inscriptions sont ouvertes aux romans publiés entre le 1er mars 2007 et le 1er mars 2008. L’OIF ajoute que ces inscriptions doivent être faites par les Éditeurs au plus tard à la date limite de l'appel à propositions (31 mars 2008) précisée dans le paragraphe ci-dessous. Les suggestions provenant des auteurs, des libraires, des critiques littéraires ou de tous les fidèles de la littérature francophone sont les bienvenues.

Modalités de participation 2008 : en cours

  • Ouverture des candidatures : 1er janvier 2007
  • Limite de dépôt des dossiers : 31 mars 2008
  • Examen des propositions : 20 juin 2008 (présélection du lauréat)

Tous les documents et les informations nécessaires à la constitution d'un dossier de candidature peuvent être demandés auprès de l'OIF (voir contacts indiqués ci-après) ou consultés en ligne (documents à télécharger).

L’OIF souligne enfin que les résultats de l'édition 2008 seront proclamés dans la semaine du 13 octobre, date à laquelle le prix sera remis en marge du XIIe Sommet des chefs d'États et de gouvernements de la Francophonie.

Contact :
Organisation internationale de la Francophonie
Service de communication
13, quai André Citroën, 75015 - Paris (France)
Téléphone : (33) 1 44 37 32 52
Courriel : 5continents@francophonie.org

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Rencontre ad hoc sur le Protocole de coopération culturelle dans les accords commerciaux de l’Union européenne

La Commission européenne signale la tenue, le 19 février 2008, d’une rencontre ad hoc sur le Protocole de coopération culturelle dans les accords commerciaux de l’Union européenne. Cette rencontre vise à informer la société civile des progrès réalisés dans la mise en œuvre de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles par l’introduction du Protocole de coopération culturelle dans les accords commerciaux, notamment dans l’accord de partenariat économique qui a été signé avec le Cariforum.

L’ordre du jour de la rencontre est le suivant :

  • Introduction générale – La Convention de l’UNESCO et les plans pour sa mise en œuvre
  • Le Protocole de coopération culturelle avec le CARIFORUM
  • Le Protocole de coopération culturelle dans d’autres accords de l’Union européenne
  • Discussions

La rencontre se tiendra à l’édifice Berlaymont, salle Jean Monnet, 200, rue de la Loi, Bruxelles.

Le message d’invitation de la Commission européenne contient un hyperlien vous donnant accès à un document (en anglais) portant sur le Protocole de coopération culturelle dans les accords commerciaux  à venir de l’Union européenne. Ce document rappelle que la Commission européenne a élaboré en 2007 un modèle de Protocole de coopération culturelle destiné à être utilisé dans les accords commerciaux à venir de l’Union européenne. Ce protocole vise la mise en œuvre, dans le contexte de ces accords, de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Pour en apprendre davantage, nous vous invitons à consulter ce document intitulé « Follow-up Argumentaire On the Cultural Cooperation Protocol in Future EU Trade Agreements », en cliquant sur le lien indiqué au bas du message d’invitation de la Commission.

Source :

Haut de la page

Sudplanete.net : portail de la diversité culturelle des pays du Sud

Nous vous invitons à vous rendre sur le site Sudplanete.net, un portail de la diversité culturelle entièrement dévolu aux créateurs, artistes et opérateurs culturels des pays du Sud. Sudplanete.net a pour ambition de valoriser les expressions artistiques contemporaines du Sud à travers une immense base de données permettant des recherches affinées et de nombreux liens avec d'autres sites.

Dans son éditorial intitulé « Les cultures en partage », la rédactrice en chef de Sudplanete.net, Mme Virginie Andriamirado écrit : « Soutenu dans sa phase de création par le ministère français des Affaires étrangères et développé par Africultures, Sudplanete.net est dans un premier temps ouvert à tous les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), ainsi que de la Péninsule Indochinoise et quelques autres, soit plus de 80 pays(…). »

Sudplanete.net vous propose différentes fonctions :

  • Une base de données de référence sur les créateurs et leurs créations, ainsi que sur les structures culturelles.
  • Un agenda complet des principaux évènements culturels des pays concernés : chaque festival dispose de sa fiche permanente en lien avec la programmation de ses différentes éditions à venir ou passées.
  • Des articles par dossiers thématiques transversaux ou bien consacrés à des disciplines dans un pays. Des auteurs renommés apportent aussi leur regard personnel et leur réflexion critique sur les débats culturels de leur pays ou plus globalement.

Source :

Haut de la page