Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 8, no 15, lundi 5 mai 2008

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

À l’occasion de la première Conférence des Parties à la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Le Comité intergouvernemental a tenu une première réunion, à Ottawa, Canada, du 10 au 13 décembre 2007. D’autres rencontres du Comité auront lieu d’ici la prochaine Conférence des Parties, prévue aux environs du mois de juin 2009, à Paris, France.

Au moment d’écrire ces lignes, 80 États ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Le gouvernement du Canada se réjouit de l'entente de principe conclue entre tous les gouvernements partenaires concernant TV5MONDE

Mme Josée Verner, ministre du Patrimoine canadien, de la Condition féminine et des Langues officielles, et présidente de la Conférence des ministres responsables de TV5MONDE, s'est réjouie de l'entente de principe conclue entre tous les gouvernements partenaires pour assurer l'avenir de TV5MONDE.

Dans un communiqué de presse diffusé le 29 avril dernier, la ministre Verner déclare : « Je tiens à remercier personnellement tous les gouvernements partenaires de leur grande ouverture et de leur collaboration exemplaire au cours des derniers mois. Cette entente de principe permettra à la chaîne de préserver son caractère multilatéral et pluraliste, d'être plus compétitive et de mieux se positionner pour faire face à un monde technologique en constante évolution. »

La dépêche précise entre autres que « cette entente de principe reconnaît, entre autres, l'autonomie de TV5MONDE et l'importance de préserver cet outil important de promotion de la langue française et des valeurs de la Francophonie. Elle ouvre la porte à une diffusion accrue des émissions canadiennes et de l'ensemble de la Francophonie sur les ondes de TV5MONDE et prévoit des passerelles de collaboration et des partenariats avec les chaînes d'information France 24 et RFI. Elle donne davantage d'occasions aux experts en radiodiffusion de tous les pays partenaires d'occuper des postes clés au sein de la chaîne. »

Patrimoine canadien écrit ensuite que « cette entente de principe est aussi un exemple concret du discours du Canada en faveur de la diversité culturelle et, à ce titre, répond aux objectifs de la Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles ».

Enfin, indique la dépêche, l'entente de principe devra être avalisée lors de la prochaine Conférence des ministres responsables de TV5MONDE, qui sera organisée par le gouvernement du Canada au cours des prochaines semaines.

Source :

Haut de la page

Le gouvernement du Québec se réjouit de l’accord intervenu entre les gouvernements partenaires au sujet de TV5 Monde

La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, et la ministre des Relations internationales, Mme Monique Gagnon-Tremblay, se réjouissent de l’accord intervenu au sujet de la modernisation de TV5 Monde, accord garantissant l’indépendance et le caractère multilatéral de sa programmation.

Le 29 avril 2008, par voie de communiqué, la ministre St-Pierre déclare : « Je suis heureuse que cette entente reconnaisse l’autonomie de TV5 Monde, notamment en dissociant la fonction de président, confiée au président-directeur général du holding « Audiovisuel extérieur de la France », principal actionnaire de TV5 Monde, de celle de directeur général, qui n’aura pas d’affiliation à ce holding et qui pourra disposer de la marge de manœuvre nécessaire pour mener à bien la gestion de la chaîne ».

Cet accord résulte des discussions menées depuis l’été 2007 entre les gouvernements du Québec, du Canada, de la France, de la Communauté française de Belgique et de la Suisse, bailleurs de fonds de TV5 Monde, au sujet notamment de la gouvernance, de collaborations possibles de la chaîne francophone avec les filiales du holding « Audiovisuel extérieur de la France », RFI et France 24, et de la programmation.

« En ouvrant la porte à un plus grand rayonnement des émissions de l’ensemble de la Francophonie sur les ondes de TV5 Monde, cet accord la rendra plus forte et plus compétitive dans l'environnement médiatique mondial. Son aspect multilatéral sera renforcé. Je tiens à remercier personnellement le gouvernement du Canada, qui préside la conférence des ministres responsables de TV5, et tous les gouvernements partenaires de la chaîne pour la solidarité et l’esprit de collaboration manifestés pendant les travaux et négociations des derniers mois », a poursuivi la ministre Gagnon-Tremblay.

Cet accord prévoit également que l’occasion sera donnée aux experts en radiodiffusion de tous les pays partenaires d’occuper des postes de direction au sein de la chaîne. « Cet accord est réjouissant dans la perspective du 25e anniversaire de TV5 Monde qui sera célébré l’année prochaine sous la présidence canadienne. Il devrait être soumis aux ministres responsables dans le cadre de leur prochaine conférence prévue très bientôt », a conclu Mme St-Pierre.

Le communiqué signale enfin que le Conseil d’administration de TV5 Monde a entériné le 29 avril 2008 la nomination de M. Alain de Pouzilhac, président-directeur général de « Audiovisuel extérieur de la France », à titre de président et celle de Mme Marie-Christine Saragosse comme directrice générale de TV5 Monde, fonction qu’elle a déjà assumée de 1997 à 2005.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

VIe Conférence des OING et des OSC de la Francophonie, Ville de Caraquet, Canada-Nouveau-Brunswick

À quelques mois de la tenue du XIIe Sommet de la Francophonie, à Québec, en octobre 2008, M. Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, invite les représentants des 63 organisations internationales non gouvernementales (OING) et autres organisations de la société civile (OSC) accréditées auprès des instances de la Francophonie à se réunir du 15 au 17 mai 2008 dans la ville de Caraquet, capitale culturelle de l’Acadie (Canada-Nouveau-Brunswick), pour la VIe Conférence des OING et des OSC de la Francophonie.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) précise que la Conférence des OING et des OSC réunit des organisations de la société civile à vocation internationale et ayant une compétence éprouvée dans l’une des quatre missions dévolues à la Francophonie : la promotion de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique ; la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme ; l’éducation, l’enseignement supérieur et la recherche ; la coopération au service du développement durable et de la solidarité.

Selon le communiqué de presse de l’OIF : « Les organisations de la société civile sont, depuis de nombreuses années, des partenaires actifs de la Francophonie. En s’assurant du concours le plus large possible de ces organisations à l’élaboration et à la réalisation de leurs programmes, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et les quatre opérateurs directs de la Francophonie s’enrichissent de leurs expériences d’acteurs de terrain proches des préoccupations des populations. »

La dépêche ajoute que la tenue de la VIe Conférence « témoigne de la ferme volonté de la Francophonie d’associer les organisations de la société civile à son action et de s’assurer ainsi de leur concours pour la poursuite des objectifs qui leur sont communs ». La Conférence se prononcera notamment sur les enjeux qui seront discutés au XIIe Sommet de la Francophonie et fera part des conclusions de ses débats dans un message qui sera adressé aux chefs d’État et de gouvernement.

La VIe Conférence est organisée par l’OIF en partenariat avec les gouvernements du Canada et du Canada-Nouveau-Brunswick, co-hôtes de la Conférence. Six organisations de la société civile membres de la Conférence ont leur siège au Canada.

La VIe Conférence des OING et des OSC sera précédée, le 14 mai 2008, d’une rencontre organisée par la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA) et la Société nationale de l’Acadie (SNA), deux organisations membres de la Conférence. Cette rencontre a pour but de favoriser le dialogue et le partenariat entre les organisations non gouvernementales (ONG) francophones canadiennes et les OING et OSC de la Francophonie.

Personnes contact
Anissa barrak, chef du service de communication
Courriel : anissa.barrak@francophonie.org
Julie Tilman, attachée de presse du Secrétaire général
Téléphone : (33) 1 44 11 12 68
Courriel : julie.tilman@francophonie.org

Source :

Haut de la page

7e édition du Festival Mawâzine Rythme du Monde

La 7e édition du Festival Mawâzine Rythme du Monde se déroulera du 16 au 24 mai 2008, à Rabat, au Maroc. Dans le dossier de presse, le président de l’événement, M. Mounir El Majidi, écrit : « Le festival Mawâzine est une fête qui célèbre la diversité culturelle, l’ouverture sur l’autre, la tolérance et la promotion des expressions musicales dites minoritaires ou ethniques. Cette fête revêt non seulement un caractère de joie communicative, mais commémore Rabat comme une ville ouverte sur le monde. En attestent les quarante pays invités au festival et l’organisation d’un colloque international intitulé « Musiques du Monde et diversité culturelle » ».

« S’il faut trouver un fil conducteur à la 7e édition de cette manifestation, rappellent les organisateurs, il aura une couleur à la fois jazzy et tsigane. » « Le monde arabe sera également à l’honneur dans la 7e édition de Mawâzine (…) » et « la chanson marocaine y sera célébrée dans la pluralité de ses modes d’expression ».

Enfin, précise le programme, « un colloque international, intitulé « Musiques du Monde et diversité culturelle », double la programmation musicale d’un discours qui revendique la diversité comme un motif de richesse pour l’être humain et une source d’ouverture qui rompt avec l’étroitesse du modèle unique ou d’une culture dominante ».

Pour en apprendre davantage, nous vous invitons à consulter les différentes rubriques du site Internet du Festival Mawâzine Rythme du Monde, y compris la grille de programmation.

Haut de la page