Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 8, no 16, mardi 13 mai 2008

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

À l’occasion de la première Conférence des Parties à la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Le Comité intergouvernemental a tenu une première réunion, à Ottawa, Canada, du 10 au 13 décembre 2007. D’autres rencontres du Comité auront lieu d’ici la prochaine Conférence des Parties, prévue aux environs du mois de juin 2009, à Paris, France.

Au moment d’écrire ces lignes, 80 États ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Message du Directeur général de l’UNESCO à l’occasion de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement

La Déclaration universelle sur la diversité culturelle, proclamée en 2001 par l’UNESCO, est célébrée chaque année depuis six ans par une journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement.

Dans un message diffusé en vue de la célébration, le 21 mai, de l’édition 2008 de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura déclare : « Le retour de ce temps fort est l’occasion de mesurer notre capacité de promouvoir, sur la base d’un socle normatif aujourd’hui cohérent, une vision intégrée de la culture dans les problématiques du développement, de l’innovation, du dialogue et de la cohésion sociale. »

M. Matsuura rappelle que, des sept conventions internationales promues par l’UNESCO pour renforcer la diversité culturelle dans le monde, les plus récentes, ratifiées et entrées en vigueur, « entrent à leur tour dans une phase opérationnelle ». « C’est le cas, en particulier, des Conventions de 2003 sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, qui viennent ainsi compléter la Convention de 1972 sur la protection du patrimoine mondial culturel et naturel. »

« Nous sommes donc aujourd’hui à la fin d’un cycle, qui en ouvre un autre, plus opérationnel, plus concret », poursuit M. Matsuura. « Cette nouvelle articulation, qui nous fait passer du droit au fait, nous met en situation de démontrer, sur la base des principes universels consacrés dans nos instruments normatifs, que la diversité culturelle est bien une force motrice du développement durable, et qu’en ce sens, elle est un instrument décisif de lutte contre la pauvreté. »

Le Directeur général estime que « c’est là un enjeu décisif pour la communauté internationale, car la culture, contrairement à l’éducation, ne figure pas en tant que telle parmi les objectifs du Millénaire, alors qu’elle est indispensable à leur réalisation, comme le rappelle à juste titre la Déclaration du Millénaire ».

M. Matsuura déclare ensuite : « La diversité culturelle ne se décrète pas, elle s’observe et se pratique. Le propos de cette journée est donc de favoriser l’expérience de cette diversité, dans un esprit de curiosité, de dialogue et d’écoute réciproque. Et partant, de tester les possibilités concrètes de développement qu’offrent les industries culturelles, les industries créatives, le tourisme culturel et la sauvegarde des patrimoines culturels, notamment dans le cadre des plans nationaux de développement et des outils de programmation commune par pays du système des Nations Unies. »

Le Directeur général de l’UNESCO conclut son message en lançant cet appel : « Il nous faut aujourd’hui mieux reconnaître la contribution de la culture à l’émergence d’un véritable développement durable, respectueux des personnes et des environnements, et placé au service du dialogue comme de la paix. C’est ainsi que nous saurons retrouver le sens de notre engagement collectif au service de « la solidarité intellectuelle et morale de l’humanité ». »

Source :

Haut de la page

« Le cinéma européen résiste malgré la baisse de fréquentation des salles de cinéma », Observatoire européen de l’audiovisuel

À la veille du Festival du film de Cannes, l'Observatoire européen de l’audiovisuel publie les tous derniers chiffres sur la fréquentation des salles et la production de films en 2007. Le communiqué de presse de l’Observatoire signale que des informations plus détaillées sont publiées dans « FOCUS 2008. Tendances du marché mondial du film » réalisé par l'Observatoire européen de l'audiovisuel et édité par le Marché du film.

En manchette de son communiqué, l’Observatoire fait valoir les observations suivantes sur la fréquentation des salles et la production de films en 2007 :

  • La fréquentation des salles de cinéma dans les vingt-sept États membres de l’Union européenne accuse une baisse de 1,3 %, avec 919 millions d’entrées en 2007
  • Les films européens ont réalisé en 2007 28,8 % de parts de marché, soit un chiffre légèrement supérieur au niveau élevé enregistré en 2006
  • 921 longs-métrages ont été réalisés en 2007, soit dix de plus qu’en 2006

Nous vous invitons à consulter le communiqué de presse de l’Observatoire européen audiovisuel pour prendre connaissance de l’ensemble de ses observations sur la fréquentation des salles et la production de films en 2007.

Haut de la page

Le Secrétaire général de la Francophonie s'entretient avec le Secrétaire général du Secrétariat du Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP)

M. Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, s’est entretenu, mercredi le 7 mai 2008, à Paris, avec Sir John Kaputin, Secrétaire Général du Secrétariat du Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).

Le communiqué de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) indique, qu’au cours de leur entretien, ils ont évoqué le résultat des négociations des Accords de Partenariat économique (APE) et les actions que le Secrétariat du Groupe ACP se propose de mettre en place pour relancer le processus. Dans ce contexte, indique la nouvelle, les deux responsables ont échangé sur les résultats du projet « renforcement des capacités en formulation, négociation et mise en œuvre des politiques commerciales » mené par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en partenariat avec le Commonwealth et financé par la Commission de l’Union européenne. « Le Secrétaire général de la Francophonie a pour sa part exprimé sa disponibilité à collaborer avec le Secrétariat ACP pour aider leurs membres à mieux défendre leurs intérêts dans ce processus de négociation et faire des APE un outil au service du renforcement et du développement de ces pays. »

Entre autres, rappelle le communiqué, messieurs Diouf et Kaputin « ont tous les deux exprimé leur satisfaction quant à l’adoption, à l’UNESCO, de la Convention sur la protection et la promotion des diversités des expressions culturelles ».

Pour en apprendre davantage sur cet entretien, nous vous invitons à consulter le communiqué de presse de l’OIF.

Haut de la page

Publications récentes

Lettre d'information sur la culture, numéro 53, UNESCO

Le 6 mai 2008, l’UNESCO a publié le plus récent numéro de sa Lettre d’information culturelle. L’UNESCO consacre la une de cette édition à la Journée mondiale de la diversité culturelle qui se déroulera le 21 mai prochain. En manchette dans ce numéro :

  • Message du Directeur général : 21 mai, Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement
  • Programme de la Journée : La diversité culturelle en fête
  • Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles : Cap sur la première session extraordinaire du Comité
  • 2008, Année internationale des langues : Des projets de sauvegarde
  • Réseau des villes créatives : Promouvoir les créativités locales
  • L’alliance globale pour la diversité culturelle : Convertir la créativité en industries durables
  • L'Observatoire mondial sur la condition de l'artiste : Les conditions socio-économiques de la création
  • Les chaires UNESCO-UNITWIN : Universités et diversité culturelle

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Quelle(s) identité(s) européenne(s) ? Qui suis-je ? Qui sommes-nous ?, Université Européenne d’Été 2008

La Convention des Jeunes Citoyens Européens se réunira du 10 au 20 juillet 2008, à l’Abbaye de Cluny (Bourgogne, France) pour l’édition 2008 de l’Université Européenne d’Été.

Sur son site Internet, la Convention des Jeunes Citoyens Européens écrit : « Notre travail portera cette année sur une dimension importante pour chacun de nous, que ce soit comme individu ou membre d’un groupe : nos identités. Comment nous identifions-nous à nos racines ? L’Europe est-elle une part de notre héritage ? L’histoire nous façonne-t-elle ? Comment le fait-elle ? Quelle histoire ? Participe-t-elle à l’entente avec nos voisins ou au contraire, nous sépare-t-elle d’eux ? »

Rappelons que la Convention des Jeunes Citoyens Européens se réunit à Cluny sous la forme d’une Université Européenne d’Été depuis 2001. Plus de 400 jeunes provenant de plus de trente de pays ont déjà participé.

Vous trouverez de plus amples informations sur cet événement, y compris le programme d’activités et les conditions d’inscription, sur le site Internet de la Convention des jeunes citoyens européens.

Haut de la page