Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 9, no 7, lundi 2 mars 2009

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

À l’occasion de la première Conférence des Parties à la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Le Comité intergouvernemental a tenu une première réunion, ordinaire, à Ottawa, Canada, du 10 au 13 décembre 2007. Il s’est réuni à nouveau, cette fois en séance extraordinaire, à Paris, France, du 24 au 27 juin 2008. Enfin, la deuxième session ordinaire du Comité intergouvernemental a eu lieu à Paris, du 8 au 12 décembre 2008. Une autre rencontre du Comité aura lieu au mois de mars 2009, avant la Conférence des Parties prévue un peu plus tard, au mois de juin, à Paris.

Au moment d’écrire ces lignes, 95 États ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Le Secrétaire général de la Francophonie évoque le dossier de la Convention sur la diversité des expressions culturelles avec le nouveau Secrétaire exécutif de la Communauté des pays de langue portugaise

Le site Internet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) nous apprend que le Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, s’est entretenu, mercredi le 25 février, avec le nouveau Secrétaire exécutif de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP), Domingo Simoes Pereira, qu’il a félicité pour sa désignation à la tête de cette institution.

« Le Secrétaire général de la Francophonie a réitéré à son homologue l’importance que l’OIF attache à la coopération entre les trois espaces linguistiques, qui rassemblent l’Union latine, la Communauté des pays de langue portugaise, le Secrétariat général ibéro-américain, l’Organisation des États ibéro-américains, l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences et la Francophonie. La CPLP est un membre actif de ce réseau qui, depuis sa création en 2001, constitue un outil de promotion du multilinguisme et de rapprochement de quelques Organisations internationales confrontées aux mêmes difficultés de reconnaissance linguistique. Abdou Diouf a, en outre, évoqué le dossier de la Convention de l’Unesco sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles », peut-on lire dans le site de l’OIF.

Source :

Haut de la page

L'OIF lance un appel à projets pour la création de contenus et d'applications numériques en langue française

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) lance le 17e appel public pour la soumission de projets susceptibles de bénéficier d’un financement du Fonds francophone des inforoutes. Les projets soumis au Fonds francophone des inforoutes doivent avoir pour objet la production multilatérale de contenus et/ou d’applications numériques francophones. Ils doivent impérativement s’inscrire dans l’un des domaines suivants :

  • promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique ;
  • promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l'Homme ;
  • appuyer l'éducation, la formation, l'enseignement supérieur et la recherche ; développer la coopération au service du développement durable et de la solidarité.

Conformément à la Déclaration du Sommet de Québec, tenu en octobre 2008, et à sa résolution sur la promotion de la langue française, le Fonds francophone des inforoutes accordera une place importante aux projets qui favorisent l’accessibilité et la visibilité des ressources numériques valorisant la langue française et son rayonnement. Les projets portés par, ou au bénéfice des femmes et/ou des jeunes, sont encouragés et recevront une attention particulière.

Pour améliorer la présence du français dans l’univers numérique et répondre aux besoins des pays en développement, l’OIF a créé en 1998 le Fonds francophone des inforoutes. Ce Fonds a pour mission de promouvoir les TIC dans les pays du Sud et d’Europe centrale et orientale en finançant, à la suite d’appels à projets, des initiatives multilatérales de production de contenus et applications francophones, s’inscrivant dans les grandes orientations de la Francophonie. Depuis sa création, le Fonds francophone des inforoutes a financé 193 projets sur les 1586 reçus, avec une moyenne de subvention d’environ 80 000 euros par projet. Les guides de présentation des candidatures sont téléchargeables dans le site du Fonds des inforoutes. Les soumissions de projets peuvent être déposées jusqu’au 17 avril 2009. L’examen et la sélection des projets auront lieu en septembre.

Source :

Haut de la page

Le Festival International de Films de Fribourg souligne le premier anniversaire de l’adhésion de la Suisse à la Convention sur la diversité des expressions culturelles

Le 20 mars 2008, le Parlement suisse approuvait la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Le Festival International de Films de Fribourg a tenu à marquer cet anniversaire.

Le communiqué de presse émis à cette occasion souligne que « la protection et la promotion de la diversité de l’offre dans le milieu cinématographique ont beau jouir d’un ancrage supplémentaire dans la Loi fédérale sur le cinéma, elles se trouvent dans une situation de plus en plus précaire. Le Festival International de Films de Fribourg – dont le but déclaré est de contribuer activement au soutien de la diversité de l’offre en Suisse – saisit l’occasion de cet anniversaire, ainsi que de l’actualité cinématographique et politique, pour donner carte blanche au ministre de la culture suisse. Il a invité le Conseiller fédéral Pascal Couchepin à présenter à Fribourg un film en provenance d’Asie, d’Amérique latine ou d’Afrique. Le Chef du Département fédéral de l’intérieur a porté son choix sur un grand classique du cinéma indien qu’il présentera personnellement le 17 mars: Aparajito de Satyajit Ray, réalisé en 1956. »

Source :

Haut de la page

Publications récentes

La Coalition française pour la diversité culturelle publie un document sur les politiques culturelles en France

La Coalition française pour la diversité culturelle publie le document Les politiques culturelles en France qui présente les principales politiques de soutien mises en place dans les différents secteurs de la création (arts visuels, audiovisuel et cinéma, livre, musique, spectacle vivant). 

En page éditoriale de ce document, le président de la Coalition, Pascal Rogard, présente ce document en ces termes : « La Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles reconnaît le droit légitime des États d’adopter et mettre en œuvre des politiques pour soutenir la création et les industries culturelles. Qu’est-ce qu’une politique culturelle ? Comment stimuler et soutenir la création dans les secteurs des arts visuels, de l’audiovisuel et du cinéma, du livre, de la musique et du spectacle vivant ? Quel rôle peut jouer l’État ? Quelle place pour la société civile et le secteur privé ? Ce document ne prétend pas répondre entièrement aux questions qui précèdent, ni recenser avec exhaustivité l’ensemble des mesures de soutien mises en place en France dans les différents secteurs de la création. Mais peut-être permettra-t-il de donner aux professionnels de la culture et institutionnels d’autres pays matière à réflexion pour définir et mettre en œuvre des politiques de soutien adaptées à leurs spécificités, favorisant ainsi la promotion de la vitalité de la création nationale et la circulation de leur culture au-delà de leurs frontières. »

Le document Les politiques culturelles en France est disponible en ligne dans le site de la Coalition française pour la diversité culturelle.

Source :

Haut de la page

Lettre ouverte au président Barack Obama concernant la Convention sur la diversité des expressions culturelles

Le site Cineuropa fait référence à une lettre ouverte parue récemment dans le quotidien belge Le Soir, sous la plume de M. Henri Benkoski, expert de la Belgique pour la Diversité culturelle. Dans cette lettre adressée au président Barack Obama, Henri Benkoski, qui s’exprime à titre personnel, invite le président des États-Unis à ratifier la Convention sur la diversité des expressions culturelles et à nommer un ministre responsable de la culture.

Le site Cineuropa souligne que : « L’année sera en effet cruciale pour la mise en place concrète de la Convention Unesco dite de la Diversité culturelle permettant aux états signataires de mener des politiques spécifiques de soutien à leur Culture et pour installer le nouveau régime spécifique des biens culturels dans le système commercial global. »

Pour en savoir davantage, nous vous invitons à consulter le site Cineuropa.org

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Rencontres québécoises de l’industrie de la musique : le jukebox universel devient réalité

La prochaine édition des Rencontres québécoises de l’industrie de la musique aura lieu les 15 et 16 avril prochain, à Montréal. Depuis 1995, l’ADISQ (Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo) organise ce grand rendez-vous annuel des professionnels du monde de l’enregistrement sonore, du spectacle et de la radio.

Chaque année, au printemps, les Rencontres donnent à tous les acteurs de l’industrie de la musique l’occasion de discuter de tous les enjeux qui définissent cette industrie, qu’il s’agisse des nouveaux médias, du cadre réglementaire ou des nouveaux modèles d’affaires.

Le programme de cet événement souligne qu’« avec la multiplication des services en ligne et des dispositifs de communication sans fil, la musique, toute la musique, est désormais accessible en tout temps, en tout lieu, avec une offre de plus en plus personnalisée aux goûts et préférences de l'utilisateur.

Ce déploiement de la musique bien au-delà des possibilités du CD, qui fut son principal vecteur de développement au cours du dernier quart de siècle, représente une métamorphose radicale des bases sur lesquelles se définit, désormais, la valeur de la musique, plus précisément sa valeur commerciale. De nouveaux partenariats laissent présager de belles possibilités aussi bien pour les entreprises de la musique que pour ces nouveaux joueurs que sont notamment les entreprises de télécommunication et les fournisseurs de services Internet.

Cette édition des Rencontres permettra aux participants d'entendre et d'échanger avec certains des acteurs les plus en vue dans cette évolution. Cette année encore, des experts renommés, des dirigeants et des gestionnaires visionnaires, des découvreurs de talents inspirés et des développeurs de projets allumés convergent vers Montréal pour nous faire découvrir à la fois leur parcours, leurs projets et leur vision de l’industrie de la musique. »

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Une session d’échanges en vue de définir une stratégie de levée de fonds pour le Fonds international pour la diversité culturelle se tiendra le 5 mars à Paris

Le site de l’UNESCO indique qu’une réunion intitulée « Levée de fonds : défis et opportunités », se tiendra à Paris, au Siège de l’UNESCO, le 5 mars prochain.

Cette réunion aura lieu peu de temps avant la deuxième session extraordinaire du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles qui se tiendra du 23 au 25 mars 2009, ce dernier ayant décidé d’inscrire à l’ordre du jour de cette session l’examen des options de levée de fonds pour le Fonds international pour la diversité culturelle.

Le but de cette réunion du 5 mars est d’échanger divers points de vue et présenter des expériences probantes dans le domaine du financement afin de permettre au Comité de définir éventuellement une stratégie de levée de fonds pour le Fonds international pour la diversité culturelle.

Les représentants des Parties et des organisations non gouvernementales ayant des activités et des intérêts dans les domaines traités par la Convention ont été invités à participer à la session d’échanges, de même que des personnalités du secteur privé et des donateurs. Le programme sera disponible sous peu.

Haut de la page