Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 9, no 9, lundi 16 mars 2009

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

À l’occasion de la première Conférence des Parties à la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Le Comité intergouvernemental a tenu une première réunion, ordinaire, à Ottawa, Canada, du 10 au 13 décembre 2007. Il s’est réuni à nouveau, cette fois en séance extraordinaire, à Paris, France, du 24 au 27 juin 2008. Enfin, la deuxième session ordinaire du Comité intergouvernemental a eu lieu à Paris, du 8 au 12 décembre 2008. Une autre rencontre du Comité aura lieu au mois de mars 2009, avant la Conférence des Parties prévue un peu plus tard, au mois de juin, à Paris.

Au moment d’écrire ces lignes, 96 États ont ratifié ce traité. Nous tenons à souligner que, le 5 mars 2009, le Nicaragua a déposé son instrument de ratification auprès de l’UNESCO et figure désormais au nombre des États Parties à la Convention.

Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Projet pilote pour la mobilité des artistes : l’appel à propositions publié par la Commission européenne est en cours

Un nouvel appel à propositions a été publié récemment par la Commission européenne dans le cadre du Projet pilote pour la mobilité des artistes.

La Commission rappelle, dans son site Internet, que « la mobilité transnationale des artistes et des professionnels de la culture revêt une importance capitale pour l’avènement d’un « espace européen de la culture » commun et pour la diffusion de la diversité culturelle et du dialogue interculturel. Artistes et professionnels du secteur doivent voyager au-delà des frontières pour élargir la gamme de leurs activités et se frotter à de nouveaux publics, trouver de nouvelles sources d’inspiration et faire évoluer leurs créations, échanger leurs expériences et s’enrichir d’enseignements mutuels.

La mobilité transnationale des artistes et des professionnels de la culture fait partie des priorités du programme « Culture » depuis 2000. Elle s’est même vu attribuer une importance accrue, devenant un des trois objectifs particuliers de ce programme pour la période allant de 2007 à 2013, pour sa capacité d’enrichir l’espace culturel partagé par les Européens et d’inciter à la citoyenneté européenne active », poursuit la Commission.

Fin 2008, le Parlement européen a adopté une nouvelle ligne budgétaire dans le budget 2009 de l'Union Européenne afin de permettre la poursuite du Projet pilote sur la mobilité des artistes.

La date limite pour l’envoi de candidatures est le 15 mai 2009. Pour en savoir davantage sur ce sujet, nous vous référons au site de la Commission européenne.

Source :

Haut de la page

Action préparatoire MEDIA International : l’appel à propositions se poursuit

Le 18 décembre 2008, le Parlement européen a voté un budget de €5 millions pour la deuxième année d'exercice de l'Action Préparatoire MEDIA International. Celle-ci vise à renforcer la coopération entre les industries audiovisuelles de pays tiers et des pays membres de l'Union européenne, nous indique le site Internet de la Commission européenne.

L’appel à propositions vise à satisfaire les trois objectifs poursuivis par l'Action Préparatoire MEDIA International, soit : échange d'informations et connaissance des marchés audiovisuels; compétitivité et distribution; circulation.

« En ce qui concerne la circulation, précise-t-on, l'appel à propositions se compose de cinq lots distincts.

  • Formation des professionnels de l'audiovisuel (Lot n°1). Ce soutien est destiné aux projets de formation en faveur des étudiants/professionnels/formateurs de l'industrie audiovisuelle. L'objectif est de permettre l'acquisition, au moyen d'un parcours de formation ou d'une formation commune, d'une connaissance approfondie des conditions de fonctionnement, du cadre juridique et des systèmes de financement des marchés audiovisuels dans l'ensemble des pays participant au projet proposé.
  • Promotion des œuvres cinématographiques/audiovisuelles (Lot n°2). Le lot n°2 vise à soutenir les actions de promotion qui, par une intervention en amont ou au niveau du segment de la production, facilitent les conditions d'accès aux marchés internationaux des œuvres cinématographiques/audiovisuelles (marché de coproductions, pitch events…), améliorant ainsi les conditions de leur distribution future.
  • Distribution des œuvres cinématographiques (Lot n°3). Ce soutien vise à faciliter et améliorer la distribution des œuvres cinématographiques de pays tiers au sein des salles de cinéma de l'Union européenne; et réciproquement des œuvres européennes dans les salles de pays tiers.
  • Projection des œuvres cinématographiques en salles (Lot n°4). Encourager les exploitants de salles des pays de l’Union européenne et de pays tiers à accroître réciproquement leur programmation et les conditions d’exposition (durée d’exploitation et nombre de séances) de films de première exclusivité de l’autre partie.
  • Audience (Lot n°5). Le lot n° 5 vise à soutenir les actions susceptibles d'améliorer durablement l'audience potentielle des œuvres cinématographiques/audiovisuelles étrangères. En particulier, il s'agit d'encourager les actions d'éducation et de sensibilisation du public européen (notamment du jeune public) à la création cinématographique/audiovisuelle de pays tiers; et réciproquement du public non européen pour les œuvres européennes. »

La date limite pour le dépôt des candidatures est le 2 juin 2009. Pour plus d’information concernant cet appel à propositions, nous vous référons au site de la Commission européenne.

Source :

Haut de la page

Publications récentes

Brochure d’information retraçant l’historique du combat pour la diversité culturelle et présentant la Convention de l’UNESCO

À consulter, dans le site de la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle (FICDC) : une brochure d’information retraçant l’historique du combat pour la diversité culturelle et présentant la Convention de l’Unesco sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

Cette publication couleur de 16 pages, produite par la FICDC, relate les moments marquants de la dernière décennie dans ce dossier, expose les principaux enjeux en présence et illustre concrètement pourquoi cette lutte est importante. Le tout appuyé par des citations de personnalités reconnues mondialement.

La Convention de l’UNESCO y est décrite : ses objectifs, ses organes de suivi, le Fonds pour la diversité culturelle, le poids de la Convention face aux accords de commerce, les obligations des signataires.

Ce document présente de plus la mission de la Fédération qui compte parmi ses membres fondateurs 42 coalitions nationales pour la diversité culturelle regroupant au total plus de 600 organisations professionnelles de la culture. Il comporte aussi des informations pratiques indiquant comment mettre en place une coalition pour la diversité culturelle.

« Les prochaines années, peut-on y lire, seront cruciales. Car pour que la Convention ait un réel poids politique et juridique et une véritable dimension internationale, il faut désormais atteindre un seuil significatif de ratifications par des pays de toutes les régions du monde. Il est également indispensable que les créateurs, les artistes et le grand public connaissent l’existence de la Convention, se l’approprient et l’utilisent comme un véritable outil de promotion de la diversité culturelle. La Convention a été adoptée ; c’est à chacun de nous qu’il revient de faire en sorte qu’elle existe et vive pleinement. Le combat pour la culture ne fait que commencer. C’est votre combat. »

Cette brochure est disponible en français, en anglais et en espagnol. Pour y avoir accès et afin de mieux connaître l’action de la Fédération, nous vous invitons à consulter le site Internet de la FICDC.

Source :

Haut de la page

La documentation française publie « Les politiques culturelles »

La documentation française annonce la parution de l’ouvrage intitulé « Les politiques culturelles », sous la direction de Philippe Tronquoy. Ce numéro 348 des Cahiers français a été publié début 2009, année qui marque le 50e anniversaire du ministère de la Culture de France. « Cela invite à examiner la politique culturelle (rôle, moyens, objectifs, résultats) des pouvoirs publics, d'autant plus qu'elle doit faire face à de très importantes mutations technologiques et économiques », précise l’éditeur dans son site Internet.

La quinzaine de textes composant ce cahier se regroupent autour de trois thèmes principaux : les pouvoirs publics et la culture; les politiques publiques face aux mutations de l'économie de la culture; la culture : quelle(s) acception(s) ? Quelle démocratisation ?

Pour en savoir davantage sur le contenu de cet ouvrage et la façon de l’acquérir, nous vous invitons à vous rendre sur le site de l’éditeur, La documentation française.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

En mars, la Commonwealth Foundation fait la promotion du livre et de la littérature provenant des Caraïbes

Pour souligner la Journée mondiale du livre, célébrée le 5 mars, la Commonwealth Foundation organise, tout au long du mois de mars, une série d’événements faisant la promotion de l’édition aux Caraïbes. Au programme : une activité spéciale à la British Library avec des éditeurs des Caraïbes en vue de favoriser le développement des publics pour les livres en provenance de cette région du monde, une série d’événements dans les bibliothèques de Londres, ainsi qu’un symposium à l’Université de Londres.

« Éclipsées par les industries d’édition nettement plus fortes de leurs voisins, le Canada et les États-Unis, les maisons d’édition des Caraïbes n’ont pas la vie facile, précise le site de la Commonwealth Foundation. L’amélioration de la condition des éditeurs des Caraïbes et l’élargissement des publics intéressés à la littérature de ces pays sont des priorités de la Commonwealth Foundation dans le prolongement de son programme de diffusion et d’éducation du Commonwealth Writers' Prize. » 

Source :

Haut de la page

Prague se prépare à accueillir le Forum pour une Europe créative

Le ministère de la Culture de la République tchèque prépare activement la conférence du Forum pour une Europe créative dans le cadre de la présidence tchèque du Conseil de l’Union européenne. La conférence se tiendra à Prague du 26 au 27 mars 2009.

L’objectif de cette conférence ministérielle est, précise-t-on dans le site dédié à cet événement, « d’attirer l’attention sur l’incroyable potentiel de la créativité dans la constitution d’une société civile ouverte et le renforcement de la compétitivité de l’Europe à l’échelle mondiale. Elle présentera le concept de créativité et son rôle dans les transformations de la société contemporaine ainsi que les moyens de la mettre à profit dans l'éducation et l'économie.

La conférence est organisée par le ministère tchèque de la Culture en collaboration avec la Commission européenne; il s’agit d’une des principales manifestations de l’Année européenne de la créativité et de l’innovation (2009) et d’une des contributions à la discussion du programme européen pour la culture à une époque de mondialisation croissante. »

Le concept de créativité sera examiné et discuté dans le cadre de trois blocs thématiques : « Art, culture et écologie créative », « Créativité et société » et « Créativité et éducation ».

Pour en savoir plus sur cette conférence, nous vous référons au site de la présidence tchèque de l’Union européenne.

Source :

Haut de la page

Les 2e Assises européennes du plurilinguisme se tiendront à Berlin en juin 2009

Les 2e Assises européennes du plurilinguisme se tiendront à Berlin/Genshagen les 18 et 19 juin 2009. Placées sous le double parrainage de la Mairie de Paris et de la Mairie de Berlin, soutenues par la Commission européenne, dans le cadre du programme "L'Europe pour les citoyens", par les autorités nationales françaises et allemandes et de nombreux partenaires, les Assises réuniront chercheurs, décideurs et acteurs de la société civile.

Trois thèmes principaux seront abordés : « Citoyenneté : Langue, mobilité et culture », « Éducation : Stratégies pour les langues de la maternelle à l'université » et « Entreprises : Les langues dans les stratégies des entreprises et les relations du travail ».

La date limite pour recevoir les appels à contribution est le 28 mars 2009. Pour plus de détails concernant le programme de l’événement et les contenus qui seront abordés, nous vous invitons à consulter le site de l’Observatoire européen du plurilinguisme.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

France : la ministre Christine Albanel veut contribuer à une prise de conscience, chez les internautes, à l’égard de la diversité culturelle

La ministre française de la Culture, Christine Albanel prononçait, le 11 mars, un discours à l’Assemblée nationale à l’occasion de l’examen du projet de loi contre le piratage des œuvres culturelles sur Internet. À cette occasion, la ministre a déclaré qu’elle défendait un projet de loi « à la fois ambitieux et réaliste, qui prend la mesure du rôle que l’internet peut jouer dans la démocratisation de la culture tout en contribuant  à une prise de conscience, à l’installation d’un état d’esprit nouveau, chez les internautes, à l’égard de la diversité culturelle et des conditions économiques et juridiques indispensables à sa préservation.

Aujourd’hui, de poursuivre Mme Albanel, les conditions techniques sont donc réunies dans notre pays pour que chacun accède librement, facilement et rapidement à un catalogue presque illimité de films, de titres de musique, bientôt d’œuvres littéraires, mais aussi d’expositions virtuelles, de captations de pièces de théâtre, d’opéras. Il est de notre responsabilité de faire en sorte que cette nouvelle offre se développe dans toute sa richesse et sa diversité, au bénéfice de l’ensemble de nos concitoyens : consommateurs, créateurs, entreprises de toutes les filières des industries culturelles et des réseaux de communication. »

Source :

Haut de la page