Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 9, no 22, lundi 15 juin 2009

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

À l’occasion de la première Conférence des Parties à la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention.

Jusqu’ici, le Comité intergouvernemental a tenu deux rencontres ordinaires : l’une à Ottawa, Canada, du 10 au 13 décembre 2007 et l’autre à Paris, France, du 8 au 12 décembre 2008. Se sont ajoutées deux séances extraordinaires qui ont eu lieu à Paris du 24 au 27 juin 2008 et du 23 au 25 mars 2009.

La seconde Conférence des Parties se tient cette semaine, dans cette même ville, du 15 au 18 juin.

Au moment d’écrire ces lignes, 99 Parties (98 États et la Communauté européenne en tant qu’organisation d’intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Les Coalitions du Mercosur se réunissent à Asunción au Paraguay

La Coalition canadienne pour la diversité culturelle fait état, dans son site, de la première Rencontre des Coalitions du Mercosur et des pays voisins qui a eu lieu du 20 au 22 mai au Paraguay. Cette réunion a été organisée conjointement par le Secrétariat national de la Culture du Paraguay et la Coalition paraguayenne pour la diversité culturelle. Nous reproduisons ici de larges extraits de ce texte.

« Près de 150 personnes ont assisté aux cérémonies d'ouverture qui se sont déroulées au Congrès national du Paraguay en présence de plusieurs membres du Congrès et d’autorités diplomatiques locales. Parmi les invités d’honneur, notons la présence de M. Enrique Gonzalez Quintana, Président du Congrès national, M. Ticio Escobar, ministre de la Culture, de l'Industrie et du Commerce, Mme Iris Rocio Gonzalez, Sénatrice et présidente du Comité sénatorial sur la culture, et Mme Alejandra Diaz de la Coalition paraguayenne qui ont chacun souhaité la bienvenue aux participants.

À la suite de ces discours, M. Frédéric Vacheron représentant du Bureau régional de l'UNESCO pour le Mercosur et M. Jean-Luc Pilon, représentant du secrétariat de la Fédération internationale des Coalitions pour la diversité culturelle (FICDC) ont respectivement livré des présentations sur l'application de la Convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles et sur les défis auxquels font face les coalitions et les organisations culturelles dans la campagne actuelle de ratification et de mise en œuvre de la Convention.

Les participants ont ensuite pris part à un séminaire public sur la mise en œuvre de la Convention. Lors de ce séminaire, auquel ont assisté plus de cent personnes, les représentants des coalitions ont présenté des modèles de politiques culturelles en vigueur.

[…] En outre, lors de la dernière journée de la rencontre, les délégués des coalitions et des organisations professionnelles de la culture ont animé des tables rondes sectorielles avec les représentants d'organisations paraguayennes en vue de collaborer à l'élaboration d'un plan d'action national de mise en œuvre de la Convention.

Les représentants des Coalitions du Mercosur ont également tenu leur propre réunion au cours de laquelle ils ont fait le bilan de leurs activités au niveau national depuis la dernière réunion des Coalitions des Amériques tenue à Bogotá en novembre 2007. Après des débats animés, les coalitions présentes se sont également engagées à réaliser rapidement certains projets concrets […] inscrits dans la déclaration finale. »

Les représentants des coalitions ont notamment pris l’engagement de produire des rapports présentant leurs activités et les principales politiques culturelles existant dans leurs pays. La déclaration, est accessible, en espagnol dans le site de la FICDC.

Source :

Haut de la page

Le rôle de la culture comme vecteur de créativité et d'innovation une nouvelle fois reconnu par les états membres de l'UE

« Les ministres de la culture des 27 États membres reconnaissent qu'un investissement stratégique dans la culture et les industries culturelles est vital pour faire de l'Union européenne(UE) société plus dynamique et créative et créer des emplois », indique la Commission européenne dans son site Internet.

La Commission rappelle que les ministres de la culture des États membres de l'UE ont récemment adopté des conclusions du Conseil de l’UE relatives à la culture comme catalyseur de créativité et d'innovation. Le texte sur lequel se sont appuyés les ministres « reconnaît la contribution spécifique qu'apportent la culture et les acteurs culturels à la créativité, laquelle est – à son tour – un puissant vecteur de l'innovation dont l'Europe a besoin pour renforcer sa croissance économique, accroître sa compétitivité et créer des emplois.

[…] Le document appelle en particulier des politiques culturelles visant à mieux promouvoir la créativité, des synergies renforcées entre le secteur culturel et d'autres secteurs de l'économie, des liens plus étroits entre politique culturelle et autres politiques pertinentes ainsi que des mesures visant à mieux nourrir les talents créatifs, et ce tant au niveau de l'UE qu'aux niveaux national, régional et local ».

Le document est disponible en anglais dans le site de la Commission européenne.

Source :

Haut de la page

Abdou Diouf rappelle que la diversité culturelle est au cœur de la philosophie et du mandat des télévisions de service public

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) indique, dans son site Internet, qu’« en s'adressant à quelque 150 professionnels des télévisions publiques membres de la Communauté des télévisions francophones (CTF) réunis le 5 juin à Paris en assemblée générale annuelle, Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, a rappelé que "la diversité culturelle et le dialogue des civilisations cesseront d’être un slogan, lorsqu’on aura enfin compris que nous n’avons d’autre choix que de vivre ensemble, de résoudre, ensemble, des problèmes qui transcendent les frontières de l’État-nation et de décider, ensemble, de notre avenir commun", ajoutant : "Je suis convaincu que nous sommes là au cœur de la philosophie et du mandat des télévisions de service public. Divertir, informer, mais aussi éclairer le téléspectateur, non plus seulement considéré comme un consommateur, mais comme un citoyen de son pays, de sa région, et du monde". »

La CTF rassemble 12 chaînes publiques francophones de France, de Belgique, de Suisse et du Canada à savoir : France 2, France 3, France 4, France 5, TV5Monde, RFO, RTBF, TSR, Radio-Canada, Télé-Québec, RDI, et TV5 Québec Canada. Le discours du Secrétaire général est disponible dans le site de l’OIF.

Source :

Haut de la page

Déclaration de Kairouan pour le respect du dialogue des civilisations et le respect de la diversité culturelle

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) rend disponible, dans son site, le texte de la Déclaration adoptée le 4 juin dernier par les participants à la Conférence de Kairouan.

La Conférence a associé une vingtaine d’organisations internationales dont l’ONU, le Conseil de l’Europe, l’Union africaine, la Ligue des États arabes, l’Union du Maghreb arabe, l’Unesco, l’Alecso, la fondation Anna Lindh, le Conseil de coopération pour les pays du Golfe, les banques africaine et islamique de développement, ainsi que des organisations non gouvernementales et forums spécialisés.

La Conférence s’est attachée « à rechercher les voies innovantes pour concevoir une nouvelle politique de coopération internationale en faveur d’un dialogue des civilisations durable. Elle s’est inscrite dans la continuité de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité culturelle adoptée en 2005 par une large majorité d’États membres de l’Unesco, et de la Déclaration islamique sur la diversité culturelle, adoptée par la Conférence islamique des ministres de la Culture (Alger, décembre 2004) », d’indiquer l’OIF. Les communiqués (versions française, anglaise et arabe) et discours (versions française et anglaise) en lien avec cet événement sont disponibles dans le site de l’OIF.

Source :

Haut de la page

Publications récentes

Parution du numéro de juin du bulletin Accords bilatéraux et diversité culturelle

Le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) publie, dans son site Internet, la plus récente édition du bulletin Accords bilatéraux et diversité culturelle. Au sommaire du numéro de juin :

Propriété intellectuelle

  • Publication du Rapport spécial 301
  • Vers un renforcement de la législation états-unienne sur les DPI?
  • Loi « Création et Internet » adoptée : la polémique persiste
  • Les mesures nationales contre le piratage sont-elles efficaces ?
  • Le droit d’auteur en question

Industrie cinématographique

  • Record pour la production cinématographique dans l'Union européenne
  • Résultats de l'enquête sur le cinéma mondial

 

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Le 3e Forum mondial de la musique se tiendra à Tunis en octobre sous le titre : Accès à la diversité musicale

Le Conseil international de la musique (CIM), organisation non gouvernementale en relations formelles d’association avec l’UNESCO, est heureux d’annoncer le 3e Forum mondial de la musique, qui aura lieu à Tunis, du 17 au 22 octobre 2009, sous le titre « Accès à la diversité musicale ». Ce forum est organisé en collaboration avec le Ministère de la culture et de la sauvegarde du patrimoine de la République Tunisienne.

Le Conseil international de la musique présente son Forum mondial de la musique (WFM) comme une plate-forme construite sur le partage de connaissances et de savoirs portant sur la musique et la société au 21e siècle. Cette plate-forme entend explorer des sujets variés sous des angles divers : culturel, politique et économique. Le Forum mondial de la musique est considéré comme une des contributions majeures du CIM en vue de préparer le terrain pour une célébration libre de la musique dans le monde entier.

Le CIM précise, dans un communiqué, que « le Forum mondial de la Musique 2009 mettra l’accent sur cinq sujets que le CIM considère être d’une importance primordiale pour le monde de la musique:

  • La diversité culturelle : où en sommes-nous ?
  • La Musique comme vecteur de dialogue
  • Créativité et innovation dans la distribution de la musique
  • Nouvelles approches dans l’éducation musicale
  • Le public change : défis pour la musique savante à travers le monde

En cherchant des synergies à travers différents secteurs, ce forum de haut niveau offrira des occasions exceptionnelles pour des chercheurs, des responsables gouvernementaux, des cadres du secteur privé, des professionnels de la société civile, des artistes et des étudiants, qui souhaitent engager des débats sérieux sur des questions d’actualité. Le forum inclura également une session dédiée spécifiquement à la musique arabe, présentant des traditions locales aussi bien que la production contemporaine. Des ateliers permettront aux participants d’acquérir les techniques pour agir de manière proactive en tant que défenseurs de la cause de la musique dans leurs propres environnements et dans leur domaine de compétence spécifique » de poursuivre le CIM. Pour avoir accès au texte complet du communiqué et en savoir davantage sur cet événement, nous vous invitons à consulter le site Internet du Conseil international de la musique.

Source :

Haut de la page

L’Afrique du Sud sera l’hôte du Sommet mondial des arts et de la culture en septembre 2009

Le prochain Sommet mondial sur les arts et la culture se tiendra à Johannesburg, en Afrique du Sud du 21 au 25 septembre prochain. Cet événement mettra l’accent sur le rôle des politiques publiques dans le domaine artistique, en regard des défis actuels, qu’ils soient économiques, sociaux ou culturels. Un accent spécial sera mis sur les enjeux ayant un impact sur le support public aux arts dans les pays en développement et sur le rôle des arts face à la diversité culturelle.

Le Sommet se veut aussi une occasion de réseautage entre les organisations culturelles africaines. Il permettra également le partage de bonnes pratiques.

Pour connaître les détails de cet événement, nous vous invitons à consulter le site du Sommet.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Concours pour le Prix littéraire Casa de las Americas 2010

Casa de las Americas, un centre cubain de recherche sur la culture et la littérature d’Amérique du Sud et des Caraïbes, lance une invitation à participer à la 51e édition de son Prix littéraire pour l’année 2010. Ce concours, qui s’adresse aux auteurs latino-américains, est ouvert aux auteurs d’œuvres inédites dans les genres de poésie et de théâtre. Des Brésiliens auteurs d’œuvres autres que de fiction, rédigées en portugais et publiées dans cette langue au cours des années 2008 et 2009, pourront également y participer, ainsi que des écrivains d’expression anglaise des Caraïbes ayant publié une œuvre dans cette langue ou en créole entre 2006 et 2009. Les mises en candidatures peuvent être déposées d’ici le 31 octobre 2009.

Par ailleurs, en cette année du bicentenaire du début des guerres d’indépendance de l’Amérique hispanique, la Casa de las Américas lance un concours pour un Prix extraordinaire ouvert à des essais portant sur les répercussions d’un évènement d’une telle signification.

Pour plus d’informations sur ces prix, veuillez consulter le site de la Casa de las Americas.

Source :

Haut de la page