Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 9, no 33, lundi 9 novembre 2009

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

La Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l’occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Il  a tenu quatre rencontres au cours des deux dernières années. La troisième session ordinaire du Comité intergouvernemental se tiendra au Siège de l'UNESCO à Paris du 7 au 11 décembre 2009.

La seconde session de la Conférence des Parties, qui s’est tenue à Paris les 15 et 16 juin 2009, a permis l’adoption des directives opérationnelles concernant neuf articles de la Convention. Le Comité intergouvernemental a été mandaté afin de poursuivre l’élaboration des directives opérationnelles.

Au moment d’écrire ces lignes, 104 Parties (103 États et la Communauté européenne en tant qu’organisation d’intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Zagreb : la troisième conférence mondiale de Culturelink se penchera sur les aspects évolutifs de la culture au 21e siècle

Le Réseau Culturelink tiendra sa troisième conférence mondiale à Zagreb (Croatie), du 13 au 15 novembre. Cette conférence aura pour thème Réseaux – les aspects évolutifs de la culture au 21e siècle. Les conférenciers viseront à cerner le rôle et la pertinence que les réseaux culturels ont en regard du développement de la culture. Une rétrospective de ce phénomène au cours des 20 dernières années et des débats sur les perspectives du réseautage culturel au 21e siècle sont au programme de cette conférence.

Pour connaître plus en détail cet événement, veuillez vous référer au site de Culturelink.  

Source :

Haut de la page

Stockholm accueillera les 3 et 4 décembre une conférence internationale sur l’élaboration des politiques culturelles

Cette conférence, qui se tiendra sous le thème  Re : Dessiner les politiques culturelles explorera les relations entre divers niveaux (européen, national, régional et local) dans l’élaboration des politiques culturelles. Les responsabilités respectives de ces différents ordres de gouvernement et la nécessité d’une coordination ou d’une harmonisation au bénéfice des publics, des opérateurs et des organisations artistiques seront au nombre des questions débattues lors de cette conférence. Des représentants de Suède et d’autres pays de l’Union européenne y sont attendus. La conférence se teindra en suédois et en anglais, avec interprétation entre ces deux langues.

Pour en savoir davantage sur cet événement, nous vous invitons à visiter le site consacré à cette conférence.

Source :

Haut de la page

Publications récentes

L’UNESCO publie les documents relatifs à la troisième session ordinaire du Comité intergouvernemental

L’UNESCO publie dans son site les documents relatifs à la prochaine réunion du Comité intergouvernemental qui se tiendra à Paris du 7 au 11 décembre. Les documents de travail suivants sont disponibles en français et en anglais :

  • Adoption de l’ordre du jour
  • Adoption du compte rendu détaillé de la deuxième session extraordinaire du Comité
  • Stratégie d’encouragement des ratifications
  • Mise en œuvre du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) : étapes préliminaires. À venir
  • Projet de directives opérationnelles relatives aux mesures visant à augmenter la visibilité et la promotion de la Convention
  • Préparation des directives opérationnelles relatives au partage de l’information et transparence (article 9 de la Convention). À venir
  • Préparation des directives opérationnelles relatives à l’échange, l’analyse et la diffusion de l’information (article 19 de la Convention)
  • Ordre du jour provisoire et date de la quatrième session du Comité (décembre 2010)
  • Élection des membres du Bureau de la quatrième session ordinaire du Comité

Dix documents d’information sont également en ligne dans le site de l’UNESCO.

Source :

Haut de la page

La diversité culturelle, par Caroline Sägesser

Le Centre de recherche et d’information socio-politiques (CRISP) a publié à Bruxelles son 71e dossier. L’éditeur présente cet ouvrage de Caroline Sägesser en ces termes :

« La diversité culturelle est une richesse, à condition que les échanges soient équilibrés. Après 1945, la domination politique des États-Unis s’est doublée d’une domination culturelle. Lorsqu’ils ont demandé la libéralisation totale du commerce des biens culturels dans le cadre de l’OMC, la résistance s’est organisée. Par ailleurs, en France, au Québec et dans d’autres parties de la Francophonie, le risque de domination de l’anglais, voire du mode de vie américain, a suscité des réactions de défense linguistique et culturelle.

En 2005, l’UNESCO a adopté la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Cet instrument légitime l’ensemble des aides publiques à la création, la promotion et la diffusion de biens culturels. Mais une incertitude demeure quant à la force juridique de la Convention. Ce dossier présente les enjeux du débat et l’état de la question dans les diverses instances internationales, dont l’Union européenne et le Conseil de l’Europe. »

Source :

Haut de la page

Culture et développement durable : exemples d’innovation institutionnelle et proposition d’un nouveau cadre pour les politiques culturelles

Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) annonce la parution du rapport Culture et développement durable : exemples d’innovation institutionnelle et proposition d’un nouveau cadre pour les politiques culturelles.

Dans son site Culture 21, CGLU indique que « le rapport : (a) suggère que le nouveau rôle de la culture dans le développement durable consiste à inclure une perspective culturelle dans toutes les politiques publiques, (b) propose qu’un nouveau cadre pour les politiques culturelles pourrait se fonder sur l’argument de la culture comme quatrième pilier du développement durable, (c) encourage les cultures occidentales hégémoniques à faire un effort pour débattre la signification de la relation entre culture et développement durable, (d) se joint au mouvement de la diversité culturelle par le biais d’avertissements sur les limites de l’institutionnel, (e) suggère que tout nouveau cadre pour les politiques culturelles devrait pouvoir s’appuyer sur les compétences et les aptitudes des villes et des gouvernements locaux, (f) offre plusieurs exemples d’innovation institutionnelle dans la relation entre la culture et le développement durable, (g) demande que le nouveau cadre pour les politiques culturelles soit fondé sur l’argument du quatrième pilier, en donnant dix raisons, et (h) dessine un nouveau cadre pour les politiques culturelles avec cinq chapitres principaux et vingt-et-un domaines politiques ».

Cette étude a été commandée par la Division des Politiques Culturelles et du Dialogue Interculturel de l’UNESCO à l’Institut de la Culture – Mairie de Barcelone, président de la Commission de culture de Cités et Gouvernements Locaux Unis - CGLU, dans le cadre du processus "Vers un nouveau cadre pour les politiques culturelles". Elle est disponible en anglais dans le site Culture21. Un résumé est disponible en français.

Source :

Haut de la page

Pratiques et consommation culturelles en Communauté française de Belgique

L’ouvrage Pratiques et consommation culturelles en Communauté française fait état des principaux résultats d’une enquête générale sur les pratiques et la consommation culturelles en Communauté française de Belgique. Le Centre de recherche et d’information socio-politiques (CRISP) présente cette publication en ces termes : 

« Cette enquête  permet des comparaisons avec une étude du même type datant de 1985. Il est donc possible de dresser un portrait transversal, homogène et évolutif du consommateur culturel francophone.

En 20 ans, la société a changé : la globalisation a transformé en profondeur les comportements et la culture a elle aussi évolué dans ses contenus et dans ses formes. Ses langages se sont diversifiés. Des pratiques amateurs se sont également étendues à de nombreuses disciplines artistiques. Les nouvelles technologies sont à l’origine de nouveaux comportements culturels.

L’enquête fait le point sur la démocratisation de la culture, l’un des objectifs majeurs des politiques culturelles. Mais les loisirs intègrent une multitude d’activités qui débordent l’offre publique et la culture « cultivée ». C’est pourquoi l’enquête prend aussi en compte l’ensemble des autres activités du temps choisi telles que la pratique d’un sport, les sorties entre amis, les promenades en famille ou encore la pratique de la messagerie instantanée sur internet ».

Cet ouvrage est disponible auprès du CRISP.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

17e édition des Rencontres théâtrales internationales du Cameroun

L’Observatoire des politiques culturelles en Afrique nous informe de la tenue des Rencontres théâtrales internationales du Cameroun (RETIC), du 17 au 24 novembre. Selon le Bulletin OPCA News publié par l’Observatoire :

« Les Rencontres théâtrales internationales s'organisent annuellement sous la forme d'un festival international de théâtre réunissant les hommes et femmes de théâtre des quatre coins du globe. Elles servent ainsi de relais entre le théâtre africain et le milieu théâtral international, en vue de favoriser la naissance d'un cadre propice à l'échange et à la concertation entre hommes et femmes de culture, et de rechercher l'approfondissement de la compréhension mutuelle afin de participer à la consolidation de la paix et de l'amitié dans un monde englué dans de perpétuels conflits.

Les RETIC comprennent des éléments variées: des représentations théâtrales, un colloque, un symposium, des tables rondes, des rencontres entre les artistes et les décideurs du monde du théâtre, des stages et des ateliers de formation dirigés par des experts internationaux, des expositions (livres, décors, costumes, affiches, photographies) et des projections vidéo et cinématographiques ».

Sources :

Haut de la page

L’écrivaine Jennifer Moore remporte l’édition 2009 de la Commonwealth Short Story Competition

L’écrivaine Jennifer Moore, du Royaume-Uni, remporte l’édition 2009 de la Commonwealth Short Story Competition. L’œuvre primée, la nouvelle intitulée Table Talk a été sélectionnée parmi plus de 4 000 propositions provenant de presque tous les pays du Commonwealth. Mme Moore est la première participante du Royaume-Uni à recevoir la plus haute distinction dans le cadre de ce prestigieux concours.

« Lancée en 1996, la Commonwealth Short Story Competition est un concours annuel qui a pour but d’amener les lecteurs à mieux comprendre et aimer les différentes cultures du Commonwealth, tout en favorisant l’émergence de nouveaux talents littéraires. Le concours est financé et administré par la Fondation du Commonwealth, avec le soutien de la Commonwealth Broadcasting Association. Il s’adresse à tout citoyen d’un pays du Commonwealth, écrivain professionnel ou amateur. Les textes peuvent traiter de tous les sujets, mais doivent être des créations originales inédites, écrites en anglais et comporter au plus 600 mots. Les auteurs sont invités à soumettre leurs textes pour la prochaine édition du concours dès janvier 2010 » indique la Commonwealth Foundation. 

Pour en savoir davantage sur ce concours et pour connaître les noms des gagnants régionaux de l’édition 2009, nous vous invitons à visiter le site de la Commonwealth Foundation.

Source :

Haut de la page

Les acteurs culturels sénégalais s’initient à l’administration des entreprises musicales et aux nouvelles technologies

L’Alliance globale pour la diversité culturelle relate la tenue récente d’une formation à destination des acteurs culturels sénégalais. Cette formation s’inscrivait dans le cadre du programme de "renforcement des capacités dans le secteur de la musique au Sénégal".

« Une trentaine de stagiaires, issus de différentes structures culturelles publiques et privées reconnues, ont bénéficié de ce stage de perfectionnement, précise l’Alliance globale. La formation était composée de six sessions :

Les trois sessions sur « la musique et les nouvelles technologies » ont permis aux stagiaires d’apprendre à concevoir et à gérer un site internet à moindre coût.

Les trois sessions sur "l'administration d'entreprises culturelles" reposaient sur un volet "juridique", un volet "marketing et communication événementielle", et un volet "gestion et comptabilité".

Depuis une dizaine d'années, Tringa Musique et Développement, à travers son label Africa Fête propose des formations aux métiers du spectacle vivant » de souligner l’Alliance.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Le gouvernement français fait campagne pour attirer les jeunes vers la presse quotidienne

Le 27 octobre, le ministre de la Culture et de la Communication de France, Frédéric Mitterrand, lançait l’opération Mon journal offert, une offre d'abonnement gracieux à la presse quotidienne pour les jeunes de 18 à 24 ans. L’opération « s'inscrit dans un plan ambitieux de réflexion sur les média. Elle vise :

  • la conquête du jeune lectorat par une découverte progressive non contraignante
  • la fidélisation sur une période suffisamment longue d’une année
  • la production d’un contenu dédié adapté aux attentes des jeunes lecteurs
  • le développement de l’interactivité grâce à des actions plurimédia.

« D’après la dernière étude décennale du Ministère sur les pratiques culturelles des Français (2008), il apparaît que la lecture recule auprès de l’ensemble de la population. 73 % déclaraient lire un quotidien payant en 1997, ils sont 69 % en 2008. Ce mouvement s’amplifie auprès des plus jeunes. 20 % des 15-24 ans déclaraient lire un quotidien en 1997. Ils ne sont plus que 10 % en 2007 » d’indiquer le Ministère dans son site.

Source :

Haut de la page