Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 10, no 10, lundi 14 juin 2010

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

La Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l’occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Il  a tenu depuis cinq rencontres, trois ordinaires et deux extraordinaires. La quatrième session ordinaire se tiendra en décembre 2010.

La seconde session de la Conférence des Parties, qui s’est tenue à Paris les 15 et 16 juin 2009, a permis l’adoption des directives opérationnelles concernant neuf articles de la Convention. Le Comité intergouvernemental a été mandaté afin de poursuivre l’élaboration des directives opérationnelles.

Au moment d’écrire ces lignes, 111 Parties (110 États et la Communauté européenne en tant qu’organisation d’intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Propositions pour la diversité culturelle : rencontre U40 Amériques

Le Forum U40 Amériques s’est tenu à Montréal (Québec, Canada) du 19 au 21 mai 2010. Cette rencontre, organisée par la Coalition canadienne pour la diversité culturelle et la Fédération internationale des Coalitions pour la diversité culturelle, a rassemblé une trentaine de jeunes experts (moins de 40 ans) de la culture des Amériques (experts en politiques culturelles, jeunes professionnels de la culture, juristes, étudiants de 2e ou 3e cycle et autres professionnels qualifiés). Les participants provenaient de plusieurs milieux professionnels, mais également de divers pays des Amériques : Bolivie, Brésil, Canada, Chili, Cuba, Équateur, États-Unis, Mexique, Paraguay, Pérou, Trinité et Tobago.

L’exercice était centré sur trois thèmes associés à la mise en œuvre effective de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles :

  • La reconnaissance de la diversité culturelle dans le développement durable
  • La promotion de la vision de la Convention de 2005 de l’UNESCO dans les autres forums internationaux
  • Les politiques culturelles à l’ère du numérique

Les propositions élaborées lors de cette rencontre s’adressent aux États Parties à la Convention de 2005 ainsi qu’aux organisations de la société civile et du secteur privé concernées par les enjeux entourant la Convention. Tel que précisé dans le document « Propositions pour la diversité culturelle », les participants se sont pour leur part engagés à mener les actions suivantes:

« Afin de promouvoir l’intégration de la culture dans les politiques de développement durable :

  • Créer un répertoire de pratiques exemplaires d’intégration de la culture dans les politiques de développement durable, qui refléteront les différents niveaux de développement et d’appropriation des concepts de diversité culturelle et de développement durable, afin d’informer et de sensibiliser les décideurs publics à l’importance de mettre en œuvre l’article 13 de la Convention de 2005.

Afin de promouvoir de la vision de la Convention de 2005 dans les autres forums internationaux :

  • Créer un groupe de travail U40 pour élaborer, par différents moyens et partenariats, un panorama des stratégies utilisées par des États parties à la Convention pour promouvoir la diversité des expressions culturelles dans les négociations commerciales (bilatérales, régionales et multilatérales).
  • Élaborer un guide d’interprétation pratique des dispositions de la Convention et de leur relation avec les autres instruments internationaux que la société civile pourrait s’approprier afin de garantir la complémentarité avec les autres instruments. »

Le document « Propositions pour la diversité culturelle » est disponible en français, anglais et espagnol dans le site de la Coalition canadienne pour la diversité culturelle.

Source :

Haut de la page

KORDA : un site unique répertoriant tous les organismes publics de soutien aux œuvres cinématographiques et audiovisuelles en Europe

L'Observatoire européen de l'audiovisuel a lancé récemment la nouvelle version de sa base de données KORDA. Cette base de données a pour objectif de décrire l’ensemble des organismes publics de soutien actifs dans les 36 pays européens membres de l'Observatoire européen de l'audiovisuel. Selon l’Observatoire, l'Europe compte plus de 170 organismes publics de soutien, gérant plus de 600 différents programmes d’aide.

« La base de données KORDA vous guidera parmi les aides publiques en Europe : elle répertorie tous les fonds et leurs programmes d'aide et fournit les informations clés en un coup d'œil. Tout cela en ligne et gratuitement. C'est l'outil parfait pour vous aider à vous y retrouver parmi la profusion des aides en Europe.

KORDA présente les profils des fonds d'aide existant en Europe de façon standardisée, afin de faciliter les comparaisons. Vous pouvez utiliser KORDA pour compiler et télécharger des listes personnalisées de fonds correspondant à vos critères, voir quels projets ont déjà bénéficié du soutien d'un fonds donné, vérifier quelles activités et quels types de projets sont financés et comparer les principales conditions d'éligibilité.

Et bien entendu, KORDA donne les liens vers les sites Web de tous les fonds et indique où trouver plus précisément leurs règlements et les dates limites de candidature.

Vous trouverez dans KORDA les programmes de soutien à l’écriture, au développement de projets, à la production, à la distribution, à la promotion, à l’exploitation et à la formation des professionnels de l’audiovisuel qui sont proposés par les organismes publics du cinéma au niveau européen, national, régional et local » peut-on lire dans le communiqué.

Le communiqué de presse de l’Observatoire est disponible en français, anglais et allemand.

Source :

Haut de la page

Le Festival du Film de Namur offre un atelier d’écriture à l’intention des auteurs-réalisateurs du Maghreb, de l’Afrique subsaharienne et du Proche-Orient francophone

L’Atelier d’écriture « De l’Écrit à l’Écran », organisé en collaboration avec Wallonie Bruxelles International, se déroulera du 3 au 8 octobre 2010 dans le cadre de la 25e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (Belgique).

« Cet atelier s’adresse aux auteurs - réalisateurs originaires de pays du Maghreb, de l’Afrique subsaharienne et du Proche-Orient francophone, désireux d’être accompagnés dans la réécriture de leurs scénarios de court métrage de fiction. Il vise à favoriser la création d’œuvres cinématographiques à travers une proposition d’accompagnement scénaristique à quatre projets qui auront pour vocation d’être produits et réalisés dans les 12 mois qui suivent l’atelier » précise l’Agence universitaire de la francophonie (AUF).

La date de dépôt des candidatures est le 8 août 2010.

Source :

Haut de la page

Prix littéraire de la Casa de las Americas : l’appel est en cours

La Casa de las Américas lance un appel pour participer à son Prix littéraire. Les œuvres pouvant être inscrites à ce concours doivent être inédites et appartenir aux genres roman, conte et essai, sur un thème artistico-littéraire, ainsi qu’à la littérature testimoniale. Les auteurs du Brésil pourront également y prendre part avec des œuvres de fiction écrites en portugais et publiées dans cette langue au cours des années 2009 et 2010. Les auteurs hispano-américains et les essayistes de toutes les nationalités qui s’y inscrivent cette année doivent respecter certaines conditions. Pour connaître ces conditions et les modalités de cet appel, veuillez consulter le Portal Cultura latinoamerica y el Caribe.

Source :

Haut de la page

Publications récentes

Implementing the UNESCO Convention in EU’s Internal Policies

La direction générale pour les politiques internes du Parlement européen rend accessible dans son site web un document intitulé Implementing the UNESCO Convention in EU’s Internal Policies. Ce document de 36 pages est résumé en ces termes :

« La note documentaire présente un examen des politiques internes actuelles de l’UE permettant de voir dans quelle mesure elles reflètent l’esprit et la lettre de la Convention pour la diversité culturelle de l’UNESCO. Elle présente en outre à l’UE des pistes d’adaptation de ses pratiques actuelles et explore les possibilités d’intégration de la Convention à ses politiques internes ultérieures, comprises ici comme des instruments juridiques incitatifs ou à force obligatoire. Enfin, elle accorde une place particulière aux répercussions des médias numériques sur le cadre réglementaire. »

Cette note documentaire est disponible en anglais dans le site du Parlement européen .

Source :

Haut de la page

Accords bilatéraux et diversité culturelle

La plus récente édition du bulletin Accords bilatéraux et diversité culturelle (vol. 5 no 5, 1er juin 2010) nous propose des textes sur les sujets suivants :

Propriété intellectuelle

  • Publication du rapport spécial 301 : Un outil diplomatique en faveur de la protection des DPI?
  • Rapport Gallo : Les points de controverse

Industrie cinématographique-culturelle

  • Le cinéma européen en 2010 : des résultats mitigés à l’arrivée dynamique de la 3D
  • Le numérique, l’avenir incontournable et incertain du cinéma européen
  • Le marché du Film du Festival de Cannes : Des résultats positifs face à une industrie cinématographique en pleine mutation
  • Les industries culturelles et créatives vues comme moteurs du développement économique de l’Union européenne

Audiovisuel africain

  • TV5Monde+Afrique : une nouvelle WebTV dédiée au continent africain
  • Fonds panafricain d’aide au cinéma : participation dynamique de l’OIF

Actualités

  • Les propositions de la rencontre U40 Amériques

Accords bilatéraux et diversité culturelle est un bulletin d’information mensuel préparé par le CEIM pour l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Il vise principalement à assurer une veille informationnelle portant sur les initiatives états-uniennes en matière de négociation d’accords commerciaux bilatéraux, et plus particulièrement en ce qui a trait à la négociation de clauses pouvant avoir un impact sur la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

Source :

Haut de la page

État des lieux du patrimoine, des institutions muséales et des archives au Québec

L’Observatoire des la culture et des communications du Québec (OCCQ) a publié tout récemment le 11e cahier de la série État des lieux du patrimoine, des institutions muséales et des archives.

« Réalisé par l’Institut de la statistique du Québec avec l’aide de nombreux spécialistes, l’État des lieux du patrimoine, des institutions muséales et des archives est composé d’une série de onze cahiers qui dressent ensemble un portrait exhaustif de cet important domaine culturel. Aux premiers cahiers qui abordent la situation financière et les ressources humaines des organismes et institutions des trois secteurs du domaine, succèdent des cahiers sur leurs activités patrimoniales, muséologiques ou archivistiques. La série se poursuit par un tour d’horizon régional, un aperçu des pratiques de ceux qui fréquentent les établissements du domaine et la description de l’importance du domaine dans l’économie québécoise. Le cahier 11, qui clôt la série, présente une synthèse des résultats exposés dans les 10 autres cahiers, ainsi qu’une conclusion » précise l’Observatoire.

Dès le début de ses activités, en 2000, l’OCCQ a manifesté son intention d’établir l’état des lieux de chaque domaine de la culture et des communications, c’est-à-dire une publication qui dresserait le portrait statistique de tous les aspects essentiels d’un secteur en particulier.  La présente publication s’inscrit dans cette démarche.

Les cahiers de la série État des lieux du patrimoine, des institutions muséales et des archives sont disponibles dans le site de l’OCCQ.

Sources :

Haut de la page

Guide des chaînes numériques en France

Ce guide, publié début 2010,  présente « une description complète de l’univers des chaînes numériques françaises. Il permet d’appréhender la grande richesse de l’offre de chaînes numériques en France ainsi que de la diversité des réseaux de distribution. Il donne enfin une vision actualisée des performances des chaînes (audience, abonnements, résultats financiers) ainsi que de leurs programmations et de leurs investissements dans la production d’œuvres européennes ou d’expression originale française » peut-on lire dans le site du Conseil supérieur de l’audiovisuel.

Cette 8e édition du Guide est le fruit de la collaboration entre le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC) du Ministère de la Culture et de la Communication, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), l’Association des Chaînes Conventionnées éditrices de Services (A.C.C.e.S.) et le Syndicat national de la publicité télévisée (SNPTV)

La rédaction de ce guide s’est très largement appuyée sur les statistiques, rapports et études.

Ce document est accessible en ligne sur les sites des partenaires. Des « libres propos » donnent la parole à quelques professionnels qui expriment leur point de vue sur l’impact des chaînes numériques sur le paysage audiovisuel : évolution de la consommation télévisuelle, rapport des chaînes au public, impact sur les acteurs du secteur.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

La biennale d’arts visuels « Regard Bénin 1.0 » se déroule du 8 juin au 31 août

La première édition de Regard Bénin 1.0 se tient du 8 juin au 31 août 2010. Dans le cadre de cette première biennale d’arts visuels, quinze expositions d’artistes béninois, africains et internationaux, seront présentées dans diverses disciplines : arts plastiques, installations, photographies, peintures, sculptures...

« À l’occasion du Cinquantenaire des Indépendances africaines, en raison de la vitalité́ de la scène artistique béninoise, de la qualité́ de ses artistes […] et de la présence d’un réseau unique de structures culturelles privées très dynamiques, la première édition de Regard Bénin 1.0 se tiendra à Cotonou ainsi que dans plusieurs villes béninoises (Porto-Novo, Abomey et Ouidah).

Organisée par Culturesfrance, le Ministère de la Culture du Bénin et de l’Ambassade de France au Bénin, Regard Bénin 1.0 a été́ conçue comme un événement festif, destiné au plus grand nombre : toutes les expositions sont gratuites ; des ateliers d’artistes sont exceptionnellement ouverts au public ; une exposition sur le football vu par les artistes ainsi que la retransmission de matchs de la Coupe du Monde sont au programme ; des lectures en plein air de textes tirés d’œuvres africaines sont prévues » indique se site de Culturesfrance.

Source :

Haut de la page

2e édition du « Louma », les rencontres du film documentaire africain

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) indique que la 2e édition du Louma – les rencontres internationales du documentaire africain – se déroule du 2 au 10 juin 2010, à Saint Louis du Sénégal. Cet événement vise à promouvoir le documentaire africain en mettant en réseau porteurs de projets et réalisateurs, producteurs, bailleurs de fonds, acheteurs, distributeurs et diffuseurs télé.

« Du 7 au 9 juin, le Louma abrite les 8e rencontres "Tënk" de coproduction, au cours desquelles une trentaine de jeunes réalisateurs africains, ayant bénéficié de résidences d’écritures entre décembre 2009 et mai 2010 en Afrique du Sud, en Guinée Bissau, au Mali, au Sénégal et au Togo, sont mis en relation directe avec des producteurs et diffuseurs télé africains et européens pour présenter leur projet.

Au programme, également, un colloque et des projections de films.

Organisés via le programme "Africadoc" de l’association Ardèche Images pour le développement du documentaire africain, le Louma et les rencontres Tënk sont soutenus par l’OIF depuis leur création » précise l’Organisation.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Conférence internationale sur la diversité biologique et culturelle

Une conférence internationale sur la diversité biologique et culturelle s’est tenue du 8 au 10 juin à Montréal (Québec, Canada). Son objectif : rassembler des connaissances et des pratiques mettant en évidence les liens existant entre biodiversité et diversité culturelle.

Cette réunion, qui s’inscrivait dans le cadre de l’Année internationale de la biodiversité et de l’Année internationale du rapprochement des cultures, était organisée conjointement par l’UNESCO, la Commission canadienne pour l’UNESCO, le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CBD), le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et l’Université de Montréal.

Parmi les intervenants qui ont ouvert la réunion figurent notamment Line Beauchamp, ministre québécoise du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs ; Hans d’Orville, Directeur général adjoint par intérim et Directeur du Bureau de la planification stratégique de l’UNESCO et Ahmed Djoghlaf, Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique.

L’UNESCO précise que pendant trois jours, membres de la société civile, représentants des populations autochtones, décideurs politiques, scientifiques et représentants des organisations intergouvernementales se sont employés à formuler des recommandations afin que les interactions entre biodiversité et diversité culturelle soient davantage prises en considération et fassent l’objet d’actions concrètes.

Source :

Haut de la page