Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 10, no 13, lundi 26 juillet 2010

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

C’est avec plaisir que nous vous présentons l'édition de cette semaine du Bulletin de nouvelles sur la Diversité des Expressions Culturelles.

Nous désirons vous informer que le Bulletin fait relâche au cours du mois d’août. Nous vous reviendrons le 7 septembre prochain. Soyez au rendez-vous !

D’ici là, notre site Internet, ses rubriques et les documents qui s’y trouvent demeurent à votre entière disposition. Nous vous invitons à continuer de vous y référer.

Nous vous souhaitons d’excellentes vacances et un été riche de découvertes culturelles !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

La Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l’occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Il a tenu depuis cinq rencontres, trois ordinaires et deux extraordinaires. La quatrième session ordinaire se tiendra en décembre 2010.

La seconde session de la Conférence des Parties, qui s’est tenue à Paris les 15 et 16 juin 2009, a permis l’adoption des directives opérationnelles concernant neuf articles de la Convention. Le Comité intergouvernemental a été mandaté afin de poursuivre l’élaboration des directives opérationnelles.

Au moment d’écrire ces lignes, 112 Parties (111 États et la Communauté européenne en tant qu’organisation d’intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Commonwealth Foundation : un programme novateur d’échange au sein de l’industrie cinématographique

La Commonwealth Foundation indique dans un communiqué récent qu’elle met en place un programme novateur d’échange au sein de l’industrie cinématographique. Ce nouveau modèle vise à promouvoir les réseaux de jumelage.

« Deux festivals de cinéma de renommée mondiale se lancent dans un programme avant-gardiste d’échange afin de se partager le fleuron des produits cinématographiques et culturels du Commonwealth. L’échange, qui se tient entre le Festival International du Film de Zanzibar FIFZ), en Tanzanie, et le Festival du film de Trinité-et-Tobago (FFTT), permet à ces deux régions de visionner les films de l'autre région, une première du genre dans le domaine.

Le jumelage, un modèle instauré et financé par la Fondation du Commonwealth, a comme objectif de maximiser la capacité des deux partenaires à promouvoir et à distribuer le cinéma africain et antillais au public de tout le Commonwealth en les initiant à de nouveaux films, en créant des occasions de réseautage et en tissant des relations durables entre les principaux festivals de cinéma. »

L’échange s’est amorcé au Festival International du Film de Zanzibar, 10 au 18 juillet. Réunissant de nouveaux talents de tous les coins du monde, le FIFZ est présenté en ces termes : « …le plus grand festival de films, de musique et d’arts d'Afrique orientale. Chaque année, quelques-uns des films les plus captivants et avant-gardistes de l'Afrique et d’ailleurs sont projetés dans les salles d’un bout à l’autre de l'île. […]. Le Festival du film de Trinité-et-Tobago vise pour sa part à souligner l’excellence en cinéma. « Le FFTT est un festival de film antillais de pointe qui continue d’évoluer et de se développer en célébrant l’expression et l’autonomie par le cinéma. Grâce à une série d’activités et d'ateliers bien organisés, le FFTT est rapidement en train de devenir le plus important festival du film des Antilles ».

Source :

Haut de la page

France : mission sur l’avenir numérique de la radio

Le gouvernement français a lancé récemment une mission sur l'avenir numérique de la radio. Cette tâche a été confiée par le premier ministre François Fillon et par le ministre de la Culture et de la Communication Frédéric Mitterrand à David Kessler.

David Kessler se penchera sur les conditions de mise en œuvre de l'actuel projet de radio numérique par la voie terrestre (RNT) et envisagera d'éventuelles pistes complémentaires pour une radio numérique répondant à l'ensemble des intérêts en jeu : ceux des auditeurs, des éditeurs et des fabricants, mais aussi celui des finances publiques. Les conclusions de la mission sont attendues pour la fin du mois de novembre 2010.

« La radio numérique terrestre […] met un terme au régime des grandes ondes et la bande FM. Les stations produiront un signal audionumérique gage d’une meilleure qualité sonore. Le numérique libère des fréquences, ce qui favoriserait l’apparition de nouvelles stations, et rend possible, outre le son, la diffusion de texte et d'images (par exemple le nom de l’artiste en train de chanter et une image de son dernier disque).

[…] La mise en place de la RNT ne constitue pas seulement un enjeu technique. Il est également éthique et politique. Comme le rappelait Frédéric Mitterrand lors du séminaire Numérique : investir aujourd’hui pour la croissance de demain à Maison de la Chimie, le 10 septembre 2009, "c’est aussi un enjeu de diversité des expressions culturelles. On ne le sait pas assez, mais la télévision par Internet et les web radios échappent, à ce jour, aux garanties d’une autorité comme le CSA qui permet à la télévision et à la radio hertziennes d’être des espaces de droit, de règles, des espaces civilisés. Nous devons accélérer et développer la transition des médias traditionnels vers le numérique. C’est une nécessité pour préserver le financement et l’exposition de la diversité culturelle." »

Source :

Haut de la page

Commission européenne : appel en vue de créer un réseau d’experts en culture

La Commission européenne (CE) indique qu’un appel est en cours en vue de constituer un réseau d’experts en matière de culture. Ce réseau devrait être constitué d’au moins huit experts provenant du domaine culturel ainsi que d’un coordonnateur scientifique et logistique. Son rôle sera d’aviser et de supporter la CE dans l’analyse des politiques culturelles et de leurs implications aux plans régional, national et européen.

Les personnes recherchées doivent posséder une expertise de haut niveau et une expérience de travail avec les décideurs. La date limite pour répondre à cet appel est le 17 septembre 2010. Pour connaître les conditions et modalités de cet appel, veuillez consulter le site de la Commission européenne.

Source :

Haut de la page

Publications récentes

Un site web consacré à la Conférence interparlementaire sur la diversité des expressions culturelles (Québec, février 2011)

Le site officiel de la Conférence interparlementaire sur la diversité des expressions culturelles CIDEC 2011 est maintenant en ligne. Cet événement se tiendra dans la ville de Québec (Québec, Canada) les 2 et 3 février 2011.

« Cette conférence, organisée par l'Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) en collaboration avec l'Assemblée nationale du Québec, a pour objectif de dresser un bilan de la mise en œuvre de la Convention et d'amorcer des échanges dont découlera une stratégie mobilisatrice pour le renforcement des secteurs culturels dans les pays de l'espace francophone » y précise le président de l’Assemblée nationale du Québec et président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, monsieur Yvon Vallières.

Pour sa part, monsieur Jacques Legendre, sénateur de la République française et secrétaire général parlementaire de l’APF s’y exprime en ces termes : « Cette réunion constituera un moment privilégié pour les parlementaires de la Francophonie, au cours duquel ils seront invités à s'approprier cet instrument qu'est la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles afin de la répercuter sur leur territoire; ce sera également une occasion unique de nouer des relations fortes avec d'autres parlementaires et des artisans du secteur culturel, dans le but de donner à cette Convention une nouvelle impulsion ».

Toujours concernant la conférence CIDEC 2011, nous souhaitons porter à votre attention l’allocution prononcée par monsieur Yvon Vallières lors de la 36e session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie qui s’est tenue à Dakar du 6 au 8 juillet. Dans cette allocution, M. Vallières a réitéré son engagement « à faire de la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles une priorité » de cette organisation. Cette allocution est disponible dans le site de l’APF.

Sources :

Haut de la page

Lettre d'information du Portail de la culture de l’Amérique latine et des Caraïbes

Un nouveau numéro du Bulletin du Portail de la Culture de l’Amérique latine et des Caraïbes est maintenant en ligne. Cette lettre d’information est produite grâce au Secrétariat technique du 17e Forum des ministres de la Culture et des responsables des politiques culturelles de l’Amérique latine et des Caraïbes qui s’est tenu à Quito (Équateur) en avril dernier. Elle vise à rendre l’information disponible concernant le déroulement des projets du Forum. En voici le sommaire :

  • 17e Forum des ministres de la Culture et des responsables des politiques culturelles de l’Amérique latine et des Caraïbes (Quito, Équateur, les 12 et 13 avril 2010)
  • Exhibition itinérante de cinéma des Caraïbes
  • Musée virtuel de l’Amérique latine et des Caraïbes
  • Festival des arts des Caraïbes (CARIFESTA)
  • Portail de la culture de l’Amérique latine et des Caraïbes
  • Programme de développement des capacités pour les Caraïbes (CCBP)
  • Projet de site web de la CARICOM pour les enfants
  • Projet SICSUR (Projet d’information culturelle du MERCOSUD)

Le bulletin est accessible en français, anglais et espagnol dans le site de l’UNESCO.

Source :

Haut de la page

Espagne : Observatoires culturels et création de cartes des infrastructures et des événements

Le livre Observatorios culturales Creación de mapas de infraestructuras y eventos a été publié cette année aux éditions Ariel (Barcelone, Espagne) sous la plume de Cristina Ortega Nuere.

L’éditeur présente en ces termes l’ouvrage qu’il qualifie de « premier livre sur le thème des Observatoires et de la création de cartes culturelles » :

« L’apparition d’observatoires culturels est un phénomène récent qui a surgi au sein d’une société où l’information et la connaissance constituent le principal moteur du développement social, culturel, économique et politique d’un pays.

Il s’agit d’une référence de l’industrie créative. Parmi leurs buts prioritaires, on retrouve l’observation, la supervision et la diffusion de l’information pour le secteur culturel, l’approfondissement de l’analyse de la réalité de chaque communauté et la recherche et la diffusion de l’information contribuant à visualiser les impacts des phénomènes culturels et à en prévoir les scénarios futurs.

Afin de pouvoir identifier et analyser l’offre culturelle, il devient nécessaire de créer des cartes qui aident à connaître et à situer les infrastructures et les événements culturels. Le modèle de carte culturelle dans le milieu des Observatoires culturels est donc un outil fondamental pour mesurer, analyser et évaluer les politiques culturelles, aussi bien actuelles que futures. »

Le livre de 288 pages est en vente aux éditions Ariel.

Source :

Haut de la page

Critical Arts - A Journal of South-North Cultural and Media Studies

Le réseau Culturelink annonce la publication du plus récent numéro spécial de la revue Critical Arts - A Journal of South-North Cultural and Media Studies. Sous la direction de Sonja Narunsky-Laden, ce numéro intitulé « Cultural Economy » contient plusieurs articles analysant l'économie culturelle de l’Afrique du Sud « post-transitionnelle ».

« Critical Arts est une publication sans but lucratif éditée par une équipe d’universitaires indépendants qui cumulent les rôles de rédacteur en chef, de rédacteur en chef adjoint, de corédacteur et d'organisateur régional. L’équipe de rédaction, sous la direction du directeur, le Pr Keyan Tomaselli, est hébergée par le Centre for Cultural and Media Studies, de la University of Natal, de Durban. Elle réunit des corédacteurs et des éditeurs adjoints originaires d’Afrique du Sud, du Botswana et du Zimbabwe de même que des collaborateurs universitaires de la Scandinavie, de l’Angleterre, des États‑Unis, du Canada et de l’Australie. Son premier numéro est paru en 1980. Critical Arts jouit d’un véritable rayonnement international : équipe internationale de collaborateurs, équipe internationale de rédaction et lectorat international. La revue reçoit régulièrement des articles en provenance d’autres pays d’Afrique (Nigéria, Lesotho, Malawi, Ghana, Zambie, Namibie, Botswana, Côte d’Ivoire, etc.), de même que de l’Inde, de l’Australie, des États‑Unis, du Royaume‑Uni, de Belgique, de France et d’Irlande. Les origines diverses (Afrique du Sud, Namibie, États‑Unis, Royaume‑Uni, Australie) des rédacteurs en chef des numéros spéciaux reflètent également son caractère international » indique le réseau Culturelink.

Pour en savoir advantage, veuillez communiquer avec Sertanya Reddy, Editorial Coordinator, Culture, Communication and Media Studies, Howard College Campus, University of KwaZulu-Natal, King George V Ave, Durban, 4001, South Africa; e-mail: criticalarts@ukzn.ac.za

Source :

Haut de la page

Lettre d’information Compendium, juillet 2010

L’édition de juillet de la lettre d’information Compendium est disponible dans le site de Compendium Cultural Policies and Trends in Europe. Parmi les sujets d’intérêt abordés, mentionnons des réformes organisationnelles, des changements législatifs, des développements en regard des politiques, ainsi que de nouvelles données statistiques.

Cette lettre d’information est disponible en anglais dans le site du Compendium Cultural Policies and Trends in Europe.

Source :

Haut de la page

L'ABC du droit d'auteur

L’UNESCO a publié récemment une brochure intitulée L'ABC du droit d'auteur. Ce document vise à présenter une vue d’ensemble des principes-clés liés à ce sujet. Il souhaite clarifier un sujet complexe, en vulgarisant le langage juridique. Cette brochure est disponible en ligne, en versions française et en anglaise, dans le site de l’UNESCO.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Prix Eurimages au Développement de la Coproduction

Le Conseil de l’Europe indique que le Fonds Eurimages s’associe aux marchés de la coproduction de Rotterdam (CineMart), Sarajevo (CineLink) et Rome (New Cinema Network) pour décerner le Prix Eurimages au Développement de la Coproduction.

« D’une valeur de 30 000 euros, cette récompense a été conçue en tant qu’activité de promotion du Fonds dans le but d’encourager la coproduction européenne dès la genèse du projet.

Pour être éligible, tout projet devra donc être conçu dès le départ en tant que coproduction européenne impliquant au moins deux États membres du Fonds Eurimages pour des motivations autres que purement financières.

Ce prix sera attribué pour la première fois pendant le prochain Festival du Film de Sarajevo dans le cadre de la manifestation CineLink, du 28 au 31 juillet 2010 (www.sff.ba).

EURIMAGES est le fonds de soutien à la coproduction, à la distribution et à l'exploitation d’oeuvres cinématographiques européennes, institué par le Conseil de l'Europe en 1988. Depuis sa création en 1988, EURIMAGES a soutenu 1320 coproductions européennes pour un montant total d’environ 397 millions d’Euros. Depuis le 1er septembre 2009, EURIMAGES compte 34 États membres: Albanie, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, "l’Ex-République yougoslave de Macédoine" et Turquie » de préciser le communiqué de presse.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

2011, Année du Mexique en France

Après la Chine en 2004, le Brésil en 2005, la Turquie (juillet 2009 - mars 2010) et la Russie en 2010, le Mexique sera à l’honneur partout en France en 2011, à l’initiative des Présidents de la République français et mexicain.

« À travers plusieurs centaines de projets artistiques, universitaires, scientifiques, gastronomiques, économiques et technologiques, le Mexique présentera au public français la richesse de son patrimoine et le dynamisme de sa création. L’Année du Mexique en France donnera à voir, à entendre, à lire, la diversité de son identité et la modernité de sa pensée. L’Année du Mexique a l’ambition de donner un panorama complet de sa production artistique et de son art de vivre, et de s’adresser à tous les publics, tant par sa programmation que par la réalisation d’une plate-forme interactive bilingue, support d’espaces de dialogue et de visites virtuelles.

Au-delà de la vitrine exceptionnelle qu’elle offre, l’Année du Mexique vise à développer de façon durable les partenariats entre acteurs culturels, collectivités territoriales, sociétés civiles et entreprises des deux pays » indique Culturesfrance.

Source :

Haut de la page