Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 10, no 15, mardi 21 septembre 2010

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

La Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l'occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d'élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Il a tenu depuis cinq rencontres, trois ordinaires et deux extraordinaires. La quatrième session ordinaire se tiendra en décembre 2010.

La seconde session de la Conférence des Parties, qui s'est tenue à Paris les 15 et 16 juin 2009, a permis l'adoption des directives opérationnelles concernant neuf articles de la Convention. Le Comité intergouvernemental a été mandaté afin de poursuivre l'élaboration des directives opérationnelles.

Au moment d'écrire ces lignes, 114 Parties (113 États et la Communauté européenne en tant qu'organisation d'intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l'ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d'États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l'acceptent, l'approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Le Québec se mobilise et entend se doter d'un Agenda 21 de la culture d'ici l'été 2011

La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, Mme Christine St-Pierre, a donné le 20 septembre le coup d'envoi d'une démarche collective devant conduire le Québec à se doter d'un Agenda 21 de la culture d'ici l'été 2011.

Le projet québécois, qui porte le titre Agenda 21C - Culture aujourd'hui demain, s'inscrit dans une mouvance internationale. À ce jour, deux Agendas 21 de la culture ont été lancés à l'échelle mondiale. Le premier a été adopté en 2004 par l'association Cités et Gouvernements Locaux Unis à l'occasion du Forum universel des cultures de Barcelone. Le second a été ratifié en 2007 par les 27 États membres de l'Union européenne.

En se dotant d'un Agenda 21 de la culture, le Québec répondra à l'engagement qu'il a pris en ratifiant la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles qui demande aux Parties de favoriser l'intégration de la culture dans le développement durable.

« Après avoir été le premier État au monde à sanctionner la Convention sur la diversité culturelle, nous serons aussi parmi les premiers à adopter un Agenda 21 de la culture afin d'accroître le rayonnement de la culture québécoise », de préciser la ministre St-Pierre.

L'objectif principal de la démarche d'Agenda 21 de la culture consiste à faire reconnaître la culture comme une dimension fondamentale du développement durable de la société québécoise. Pour y arriver, plusieurs groupes de divers horizons seront associés à la définition des grands paramètres de cet Agenda 21 de la culture.

Ce cadre de référence définira les principes et les objectifs pour que le Québec fasse de la culture une dimension essentielle de ses stratégies de développement, en complémentarité ou en symbiose avec les dimensions sociales, économiques ou environnementales.

Pour soutenir la ministre, un comité de liaison a été formé dont les membres sont fortement engagés dans les milieux citoyen, institutionnel, culturel, municipal ainsi que dans ceux de la recherche, de la relève, des affaires et de l'économie.

Le mandat du comité de liaison consiste à animer diverses activités auprès de leurs milieux respectifs afin de susciter l'engagement et la participation à la démarche collective. L'objectif ultime étant de stimuler le développement d'une vision intégrée, décloisonnée, soit une approche qui tisse des liens entre culture et économie, culture et environnement, culture et dimension sociale.

Des propositions concrètes jailliront des discussions et des réflexions. Elles sont destinées à alimenter les débats à l'occasion d'un Forum national, au printemps 2011, à la suite duquel une déclaration de principe sera élaborée afin de doter le Québec d'un Agenda 21 de la culture.

Une plate-forme informative et interactive a été mise en ligne pour l'occasion : www.agenda21c.gouv.qc.ca. Il s'agit d'un lieu de convergence web (twitter) permettant de faire connaître la démarche Agenda 21C - Culture aujourd'hui demain ainsi que les diverses activités organisées par les porteurs de la vision, les relayeurs et les partenaires, et surtout, d'enrichir la réflexion grâce aux échanges stimulants que ce projet de société ne manquera pas de susciter.

L'élaboration d'un Agenda 21 de la culture est l'action phare du Plan d'action de développement durable (2009-2013) du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. « Il s'agit d'un instrument appelé à remplir une mission cruciale quant à notre capacité d'agir collectivement pour ancrer la culture comme dimension essentielle du développement de la société québécoise. Il permettra d'écrire un nouveau chapitre de la politique culturelle québécoise », a conclu la ministre St-Pierre.

Le texte intégral du communiqué est disponible dans le site du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec.

Source :

Haut de la page

Le premier appel à propositions MEDIA Mundus est lancé

La Commission européenne (CE) annonce que le premier appel à propositions MEDIA Mundus est lancé.

« La coopération avec l'industrie européenne audiovisuelle suscite une importante demande à l'internationale tel que l'a démontré le succès de l'Action préparatoire MEDIA International (2008-2010, 8 M€).

Le nouveau programme MEDIA Mundus (2011-2013, 15 M€) mettra à profit cet engouement de plus en plus vif pour exploiter les possibilités offertes par la coopération cinématographique internationale. Il élargira le choix des consommateurs en proposant sur les marchés européens et internationaux des produits plus diversifiés sur le plan culturel et ouvrira de nouvelles perspectives aux professionnels de l'audiovisuel d'Europe et du monde entier. Avec un budget de 5 M€, ce premier appel à propositions MEDIA Mundus se concentrera sur les actions entreprises entre le 01/02/2011 et le 31/03/2012, dans les domaines de la formation, de l'accès aux marchés, la distribution et la diffusion de projets audiovisuels. La date limite pour soumettre les projets est fixée au 15 octobre 2010 » peut-on lire dans le site de la CE.

Pour en savoir davantage sur cet appel à propositions et pour avoir accès à la documentation pertinente, veuillez consulter le site de la Commission européenne.

Sources :

Haut de la page

Singapore accueille du 23 au 25 septembre le Forum « Diversity Matters »

Diversity Matters, le Forum du Commonwealth sur la diversité culturelle, se tient cette année à Singapore du 23 au 25 septembre. Cet événement vise à refléter l'importance croissante des enjeux liés à la diversité culturelle au sein du Commonwealth. La sixième édition de cet événement biannuel aura pour thème La cohésion sociale et les arts.

Le Forum favorisera la rencontre d'artistes et de praticiens provenant de tous les coins du Commonwealth avec des responsables des politiques. Il permettra la mise en commun de bonnes pratiques en lien avec La cohésion sociale et les arts.

Pour plus d'information, veuillez consulter le site de la Commonwealth Foundation.

Source :

Haut de la page

Publications récentes

Accords bilatéraux et diversité culturelle

La récente édition du bulletin Accords bilatéraux et diversité culturelle nous propose plusieurs articles d'intérêt sur les sujets suivants :

Politique commerciale

  • ACTA, la conclusion du traité en septembre?
  • OMC : Condamnation de l'Union européenne sur les produits électroniques

Enjeux numériques

  • Kindle 3L : Un grand succès pour le nouveau lecteur de livre numérique d'Amazon
  • Google Books : Signature des nouveaux contrats de numérisation

Industrie audiovisuelle

  • La suppression du UK Film Council
  • Le financement de la radiodiffusion publique connaît un bouleversement stratégique
  • Lancement de Media Mundus

Actualités

  • Conférences internationales : Le rôle des industries culturelles dans l'avenir de l'Union européenne
  • Forum mondial U40-Diversité culturelle 2030 : Réunion à Istanbul
  • Symposium : « Exploration de la mobilité en Méditerranée »

Accords bilatéraux et diversité culturelle est publié en français par le Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM), pour le compte de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Source :

Haut de la page

Vidéo sur la campagne pour la diversité culturelle

La Coalition pour la diversité culturelle (Canada) met en ligne un document vidéo sur la campagne pour la diversité culturelle. Ce document se veut une contribution à la promotion de la Convention pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Il vise à faire connaître les objectifs et la portée de cet instrument.

Le document vidéo est disponible en français et en anglais dans le site de la Coalition pour la diversité culturelle et sur YouTube.

Sources :

Haut de la page

La mise en ?uvre de la Convention de l'UNESCO de 2005 sur la diversité des expressions culturelles dans l'Union européenne

Le Parlement européen publie l'étude intitulée La mise en oeuvre de la Convention de l'UNESCO de 2005 sur la diversité des expressions culturelles dans l'Union européenne, sous la direction de Germann Avocats.

On y décrit ainsi cet ouvrage : « La présente étude décrit l'état d'avancement de la mise en oeuvre de la Convention de l'UNESCO de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Axée principalement sur les domaines où l'on attend de l'Union européenne qu'elle joue un rôle de leadership et de coordination, cette étude vise à fournir des idées et des orientations à long terme pour la mise en oeuvre de la Convention. À cette fin, elle analyse les obligations définies par ce traité. Elle évalue différentes pratiques de mise en oeuvre de la convention de l'UNESCO d'un point de vue juridique et pratique et identifie les difficultés et les mesures à prendre pour réaliser les objectifs de cet instrument ».

L'étude est disponible en français, anglais et allemand dans le site du Parlement européen.

Source :

Haut de la page

International visas and taxation: a guide for performing arts organisations in Australia and New Zealand

La Fédération internationale des Conseil des arts et agences culturelles (FICAAC) annonce la publication récente de l'ouvrage International visas and taxation: a guide for performing arts organisations in Australia and New Zealand.

Ce guide est destiné aux organismes australiens et néo-zélandais actifs dans les arts de la scène. Rappelant que chaque année, des centaines d'Australiens et de Néo-Zélandais offrent des prestations outre-mer, cette publication veut aider ces derniers à naviguer dans l'univers complexe des processus entourant les visas, les permis de travail et les taxes lorsqu'ils planifient une tournée artistique. Son contenu met l'accent sur la situation prévalant dans 21 pays d'Europe, d'Asie, d'Amérique latine et d'Amérique du Nord.

Ce guide fait le lien avec différentes sources d'information et inclut des études de cas. Il a été produit par l'Australia Council for the Arts et le Creative New Zealand Toi Aotearoa. On le trouve dans le site de l'Australia Council for the Arts.

Sources:

Haut de la page

L'ouvrage « Protéger le livre » de Markus Gerlach paraît en version italienne

L'Alliance des éditeurs indépendants annonce que Protéger le livre de Markus Gerlach, dossier de la collection « État des lieux de l'édition » est maintenant disponible en italien sous le titre Proteggere il libro. L'ouvrage est disponible auprès de la Fédération italienne des éditeurs indépendants (FIDARE) qui a réalisé la traduction et la publication de cette nouvelle édition.

« Pourquoi les pays européens ont-ils choisi en grande majorité de protéger le livre, en fixant son prix par des accords interprofessionnels ou par des dispositifs législatifs ? Comment ces mécanismes de protection, qui font du livre une exception culturelle tolérée par la Commission européenne, se sont-ils progressivement mis en place ? Markus Gerlach nous propose un état des lieux complet du prix fixe du livre en Europe : il dresse d'abord l'historique de ce dispositif, pour en analyser ensuite les effets économiques. Il montre finalement dans quelle mesure l'aventure du prix fixe du livre, au-delà de ses enjeux culturels économiques et politiques, revêt aussi une dimension éminemment politique » de préciser l'Alliance des éditeurs indépendants.

Cet ouvrage de référence a déjà été traduit en français, espagnol, portugais.

Source :

Haut de la page

Les industries culturelles des pays francophones d'Afrique subsaharienne

La Coalition pour la diversité culturelle signale dans son site la publication récente de deux ouvrages consacrés aux industries culturelles des pays francophones d'Afrique subsaharienne :

  • Les industries culturelles des pays d'Afrique subsaharienne: quels défis face au marché international ?
  • Le marketing des arts de la scène au Burkina Faso : quelles perspectives pour la création d'un réseau de diffusion ?

Publiés aux Éditions universitaires européennes, ces deux titres sont l'œuvre de Raguidissida Emile ZIDA, chargé de diversité culturelle et de Multimédia à la Commission Nationale pour la Francophonie au Burkina Faso.

Pour plus d'information concernant ces publications, veuillez consulter le site de la Coalition pour la diversité culturelle.

Source :

Haut de la page

Publication du rapport du 4e Sommet mondial des Arts et de la Culture (Johannesburg, septembre 2009)

La Fédération internationale des conseils des arts et agences culturelles (FICAAC) annonce la publication récente du rapport du 4e Sommet mondial des Arts et de la Culture qui s'est tenu à Johannesburg en septembre dernier. Ce Sommet a réuni 447 délégués provenant de 76 pays qui se sont intéressés au thème de la rencontre des cultures et de la création de sens à travers les arts, la diversité culturelle et le dialogue.

Le rapport est disponible en format PDF dans le site de la FICAAC.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Forum : La diversité culturelle à l'ère numérique

L'Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ) accueillera prochainement le conférencier international Frédéric Martel dans le cadre d'un forum sur le thème La diversité culturelle à l'ère numérique. Frédéric Martel, écrivain et journaliste a publié plus tôt cette année Mainstream, Enquête sur cette culture qui plaît à tout le monde.

L'OCCQ présente ainsi le Forum qui se tiendra le 25 octobre à Montréal (Québec, Canada) : 

« Le positionnement des produits culturels sur leur marché domestique et sur le marché mondial est, depuis longtemps, préoccupant. Cette préoccupation se fait plus aiguë avec l'avènement des technologies numériques et des nouvelles plateformes de diffusion, car il en résulte un marché plus ouvert, des créneaux plus nombreux et plus diversifiés, et des modèles d'affaires inédits pour les biens et services culturels. Ces changements soulèvent de nombreuses questions, notamment :

Comment aborder la question de la diversité des expressions culturelles dans un contexte où les citoyens ont des pratiques culturelles de plus en plus diversifiées et sans cesse renouvelées ?

Peut-on espérer qu'en matière de droits, le nouvel Eldorado numérique puisse faire la juste part aux créateurs, aux ayants droit, aussi bien qu'aux autres intervenants de la chaîne économique en culture ?

Est-il possible d'analyser les nouveaux modèles d'affaires, notamment ceux qu'adoptent les majors, pour entrevoir l'évolution des modes de production, de diffusion et de consommation des biens et services culturels ?»

Pour connaître les modalités d'inscription à cet événement, veuillez consulter le site de l'OCCQ.

Source :

Haut de la page

Circulation des artistes du Sud : des représentants des pays francophones occupent la scène en France et en Grande-Bretagne

Plusieurs artistes en provenance de divers pays francophones du Sud sont programmés au festival Les Francophonies en Limousin (Limoges, France, 23 septembre-2 octobre) et au Dance Umbrella de Londres (Grande-Bretagne, 6-30 octobre) avec le soutien de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

« Les compagnies Ea Sola du Vietnam, Salia ni Seydou du Burkina-Faso, le théâtre Blonda du Mali, le rappeur Pasnas ou encore le groupe Nsumuenu et Diba danse de la République Démocratique du Congo seront présents sur la scène des 27es Francophonies en Limousin (Limoges, France, 23 septembre - 2 octobre) grâce au soutien apporté par l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), qui assure également la participation du chorégraphe congolais Faustin Linyekula et son « Studio Kabako » au festival Dance Umbrella (Londres, Grande-Bretagne, 6-30 octobre 2010), avec sa nouvelle création « More More More… Future. »

Chaque année, une soixantaine de festivals accueillent les spectacles et productions de pays francophones du Sud et une trentaine de tournées sont soutenues à travers le fond d'aide à la circulation des artistes du Sud » précise l'OIF.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Conaculta se réjouit des prix décernés à des films mexicains au 67e Festival international du cinéma de Venise

Conaculta, le Conseil national mexicain pour la culture et les arts, se réjouit des prix qui ont été décernés à des films mexicains à l'issue du prestigieux Festival international du cinéma de Venise. Il félicite les metteurs en scène, acteurs, producteurs, réalisateurs, ainsi que le personnel technique qui a travaillé sur les films El verano de Goliath (L'été de Goliath) et Jean Gentil.

D'autre part, Nicolás Pereda, metteur en scène de El verano de Goliath, a reçu le Prix Mayahuel d'argent remis au meilleur film au Festival international du cinéma de Guadalajara, au Mexique, pour son œuvre Perpetuum mobile.

La participation de ces productions au Festival international du cinéma de Venise a joui de l'appui de Conaculta, par le biais de l'Institut mexicain du cinéma .

Source :

Haut de la page