Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 11, no 5, lundi 7 mars 2011

Les travaux de mise en oeuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en oeuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

La Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l'occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d'élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en oeuvre de la Convention. Il a tenu depuis six rencontres, quatre ordinaires et deux extraordinaires.

La seconde session de la Conférence des Parties, qui s'est tenue à Paris les 15 et 16 juin 2009, a permis l'adoption des directives opérationnelles concernant neuf articles de la Convention. Le Comité intergouvernemental a été mandaté afin de poursuivre l'élaboration des directives opérationnelles.

Au moment d'écrire ces lignes, 116 Parties (115 États et la Communauté européenne en tant qu'organisation d'intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en oeuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l'ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d'États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l'acceptent, l'approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

La Coalition française s'inquiète de la position de la Commission européenne dans la négociation de l'accord économique et commercial global avec le Canada

Les membres de la Coalition française pour la diversité culturelle font part de leur « vive inquiétude sur la question de l'intégration des services audiovisuels et culturels dans l'accord économique et commercial global (AECG) actuellement en cours de négociation avec le Canada. » Nous pouvons lire, dans le site de la Coalition française, que :

« En souhaitant mêler culture et commerce dans cet accord et en invoquant des intérêts offensifs sur certains services culturels, alors même que le Canada est favorable à une exemption culturelle large, la Commission marquerait sa volonté de se servir de la culture et de la création comme monnaie d'échange dans ces négociations afin de favoriser d'autres secteurs économiques.

La Coalition française pour la diversité culturelle est choquée par cette attitude des négociateurs européens qui outrepassent leur mandat de négociation et qui remettent en cause l'engagement de l'Union européenne en faveur de la Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles qui prévoit la reconnaissance de la spécificité des biens et services culturels, ces derniers ne pouvant se réduire à de simples instruments de marchandage.

La Coalition française demande donc à l'Union européenne, qui n'a de cesse de rappeler depuis plusieurs années sa volonté de jouer un rôle actif dans la mise en oeuvre de la Convention UNESCO, de respecter ses engagements et de maintenir ses ambitions en faveur de la culture.

Comme l'a déjà souligné la Coalition lors de la négociation du protocole de coopération culturelle annexé à l'accord de libre échange euro-coréen, il est indispensable que l'Union européenne adopte une politique extérieure fondée sur l'autonomie des négociations culturelles par rapport aux négociations commerciales.

La Coalition française appelle également les autorités françaises qui ont joué un rôle exemplaire en faveur de la diversité des expressions culturelles et se sont récemment exprimées lors de la visite en France du premier Ministre québécois, Jean Charest, en faveur de la protection de la diversité des expressions culturelles dans cet accord, à maintenir auprès de la Commission européenne et des 26 autres États membres, une position ferme en faveur de l'exclusion des services audiovisuels et culturels de l'AECG. »

À ce sujet, il est également possible de consulter la lettre que la Coalition française a envoyée au président de la République Nicolas Sarkozy sur leur site Internet.

Source :

Haut de la page

L'UNESCO lance un appel international à candidatures pour des missions d'assistance technique

Financée par l'Union européenne, la première phase du projet visant à renforcer le système de gouvernance de la culture et des politiques culturelles vient de se terminer par la mise en place d'une banque d'expertise. La liste des 30 experts sélectionnés est maintenant disponible sur le site Internet de l'UNESCO. Ces experts ont été retenus en fonction de la diversité de leurs expertises, expériences et connaissances du secteur de la culture dans les pays en développement.

C'est dans ce cadre que l'UNESCO lance maintenant sa deuxième phase du projet qui consiste en un appel à candidatures pour des missions d'assistance technique dans les pays en développement.

Le communiqué de l'UNESCO précise que : « ces missions seront conçues pour répondre aux besoins et aux priorités spécifiques à ces pays et seront réalisées par des experts reconnus dans le domaine des politiques culturelles. Les missions soutiendront les pays bénéficiaires dans leurs efforts de mise en place de cadres juridiques, réglementaires et/ou institutionnels, et/ou de politiques qui prennent en considération le rôle de la culture dans le développement socio-économique, notamment à travers les industries culturelles ».

La liste des pays bénéficiaires qui peuvent participer à l'appel de candidatures est disponible sur le site Internet de l'UNESCO. Il s'agit des pays en développement ayant ratifié la Convention de 2005 et des pays éligibles au Programme thématique de l'UE Investing in People.

Pour être prises en compte, les candidatures doivent être reçues par le Secrétariat de l'UNESCO au plus tard à l'une des dates suivantes : le 30 avril 2011 (minuit, heure de Paris) ou le 30 juin 2011 (minuit, heure de Paris).

Pour connaître tous les critères de sélection et les documents nécessaires à la candidature, consulter le site Internet de l'UNESCO.

Source :

Haut de la page

L'appel à projets 2011 de l'OIF est lancé : Soutien à la circulation du spectacle vivant

L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) lance un appel à projets afin de soutenir la circulation des artistes professionnels et de leurs spectacles (musique, théâtre et danse) à l'occasion de tournées et de festivals internationaux. La date limite pour le dépôt des dossiers est au plus tard quatre mois avant le début de la tournée ou du festival.

Il s'agit pour l'OIF d'une action indispensable pour que les artistes contemporains des pays du Sud et de l'Europe centrale et orientale, membres de la Francophonie, franchissent les frontières, accèdent aux réseaux internationaux de programmation et développent leur professionnalisme.

Prenez note qu'un premier examen des projets aura lieu en avril prochain et que le suivant sera en septembre 2011.

Source :

Haut de la page

Le 5e Sommet mondial sur les arts et la culture Melbourne 2011 offre son soutien aux délégués des pays en voie de développement

Le Conseil des arts d'Australie et la IFACCA (International Federation of Arts Councils and Culture Agencies) annoncent que les délégués des pays en voie de développement peuvent maintenant appliquer pour une demande de bourse sur le site Internet du 5e Sommet mondial sur les arts et la Culture qui aura lieu à Melbourne du 3 au 6 octobre 2011.

La date de clôture pour la présentation des demandes est le vendredi 15 avril 2011.

Ayant pour objectif d'épauler les participants du plus grand nombre de pays possible, dans les limites du budget disponible, ces derniers pourraient bénéficier d'une assistance au chapitre de l'inscription, des déplacements et de l'hébergement.

Pour connaître tous les renseignements relatifs aux critères de sélection, veuillez consulter le site Internet du 5e Sommet mondial sur les arts et la Culture.

Sources :

Haut de la page

Publications récentes

Le premier numéro du bulletin Optique culture vient de paraître

L'équipe de l'Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ) de l'Institut de la statistique du Québec présente le premier numéro de son nouveau bulletin statistique. Après maintenant huit ans et 70 numéros parus, le bulletin Statistiques en bref est remplacé par Optique culture.

Vous pouvez consulter le bulletin en ligne.

Source :

Haut de la page

Politiques et pratiques de la culture

Les éditions La documentation française ont publié récemment Politiques et pratiques de la culture. Cet ouvrage de 304 pages, paru dans la collection Notices, sous la direction de Philippe Poirrier, est présenté en ces termes : « Une fois franchi, en 2009, le cap symbolique du cinquantenaire, une phase de réformes profondes s'est ouverte pour le ministère de la Culture [...]. Dans un contexte de transformations accélérées du champ culturel, cette mutation administrative soulève l'interrogation récurrente sur le rôle des politiques publiques de la culture. Au-delà d'une perspective purement institutionnelle, l'étude des politiques et des pratiques de la culture, qui mobilise l'histoire, la sociologie et l'économie, nourrit le débat sur les spécificités du " modèle culturel français ". Chaque volume de la collection des Notices fait appel aux meilleurs spécialistes pour offrir un tour complet et documenté d'un grand domaine de l'action publique. »

Source :

Haut de la page

Arterial Network publie un cadre sur les politiques culturelles pour l'Afrique

Arterial Network a publié récemment un cadre de politiques culturelles intitulé Adapting the Wheel: Cultural Policies for Africa. « Développé par son groupe de travail sur la politique culturelle au cours de 2010, ce cadre participe à la diffusion de la pensée africaine sur ces thèmes dans les débats internationaux et fournit aux pays africains des outils pour évaluer, modifier et élaborer des politiques culturelles adaptées à leurs situations » indique l'UNESCO dans son site Web.

Le document est disponible en anglais dans le site de l'UNESCO.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

La IFACCA créée un lien qui regroupe 100 bulletins d'information culturelle du monde entier

Il est maintenant possible de consulter près de 100 bulletins traitant de politiques artistiques et culturelles sur le site Internet de la International Federation of Arts Councils and Culture Agencies (Fédération internationale de conseils des arts et agences culturelles). De pair avec ses autres activités de collecte d'information, le personnel de la Fédération passe en revue chaque numéro de cette vaste sélection de bulletins afin de veiller à ce que la base de données ACORNS (the Arts and Culture Online Readers News Service) soit toujours la plus à jour possible.

Remarquons que le Bulletin de nouvelles sur la diversité des expressions culturelles se retrouve sur cette liste.

Source :

Haut de la page

Imagine Ireland présente plus de 1000 artistes et producteurs irlandais aux États-Unis

À l'initiative de Culture Ireland, plus de 1000 artistes et producteurs irlandais vont présenter leurs créations et productions un peu partout aux États-Unis en 2011. Plus de 400 événements culturels, donneront accès à diverses formes d'expression culturelle : théâtre, musique, littérature, arts visuels, danse et cinématographique. Image Ireland sera présent dans plus de 200 villes américaines, dont New York, Washington DC, Boston, Los Angeles, San Francisco, Atlanta et Philadelphie.

Culture Ireland a été mis sur pied en 2005 par le ministère du Tourisme, de la Culture et des Sports, agence responsable de la promotion internationale des arts irlandais. L'investissement du gouvernement dans ce programme vise notamment à soutenir la contribution des artistes au renforcement des liens entre l'Irlande et les États-Unis, à renouveler les relations entre partenaires et à développer de nouveaux publics.

Pour plus d'informations sur cet événement, veuillez consulter le site du ministère du Tourisme, de la Culture et des Sports d'Irlande.

Source :

Haut de la page

On-the-move, un service d'information en matière de mobilité internationale dans le domaine culturel

Service d'information en matière de mobilité internationale dans le domaine culturel, le site www.on-the-move.org renseigne sur la mobilité et les possibilités qui s'offrent aux artistes et aux gestionnaires culturels du domaine du théâtre, de la danse, de la musique et des arts interdisciplinaires du spectacle, afin de faciliter et d'encourager la mobilité culturelle par-delà les frontières.

« On-the-move collabore avec les diffuseurs d'information culturelle à l'échelle locale, nationale et internationale par l'entremise du réseau OTM 2010+ network for cultural mobility information, qui a notamment pour objectifs :

  • de bâtir un centre commun de partage et de coordination d'information relative à la mobilité culturelle entre les principaux diffuseurs et intervenants locaux, nationaux et européens;
  • de mettre en place des canaux efficaces et transparents de diffusion d'information;
  • de contribuer à la sensibilisation aux questions relatives à la mobilité culturelle et à leur discussion, de manière à stimuler leur avancement politique à l'échelle européenne en assurant le suivi des processus politiques, particulièrement en ce qui a trait aux groupes d'experts de la méthode ouverte de coordination (MOC), aux projets pilotes de mobilité et à l'agenda européen de la culture » peut-on lire dans le site de cette organisation.

On-the-move a été mis sur pied par l'IETM, le Réseau international des arts du spectacle, rendez-vous informel du théâtre européen. En 2001, la Fondation européenne de la culture (Pays-Bas) a financé une étude de faisabilité entreprise par l'IETM en collaboration avec Relais-Culture-Europe (France) et les conseillers du centre Lasipalatsi (Finlande).

De 2007 à 2009, On-the-move a élaboré un réseau de contacts et de partenaires offrant de l'expertise, des connaissances et du contenu dans les domaines de la documentation en ligne et des arts du spectacle. En 2009, le réseau s'est agrandi pour devenir l'OTM 2010+ network for cultural mobility information. Il compte aujourd'hui plus d'une trentaine de membres en Europe et ailleurs.

Ce site est disponible en anglais et en allemand.

Source :

Haut de la page

Une conférence sur la diversité des expressions culturelles et le lancement de U40 Afrique

Arterial Network organise une conférence sur la diversité des expressions culturelles qui se tiendra en Afrique du Sud les 30 et 31 mars prochains. L'objectif est notamment d'informer la société civile du secteur culturel sur la Convention sur la diversité des expressions culturelles et son statut actuel au niveau international ainsi qu'en Afrique. Elle devrait également permettre de faire avancer la mise en oeuvre de la Convention en Afrique du Sud ainsi qu'entre pays africains et partenaires internationaux.

La conférence facilitera le lancement de U40 section Afrique du Sud. Le réseau U40 offre aux jeunes experts en politiques culturelles, professionnels de la culture, juristes, étudiants de 2e ou 3e cycle, doctorants et autres professionnels qualifiés de moins de 40 ans, l'opportunité de participer à un débat international sur la diversité culturelle et sur la mise en oeuvre de la Convention de 2005.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

La Culture en mouvement : des projets culturels financés par l'UE au service de l'innovation et des services publics

S'étant tenue à Bruxelles les 15 et 16 février dernier, la conférence de deux jours intitulée La culture en mouvement : en route pour l'Europe 2020 a servi de vitrine à près de 30 projets culturels transfrontaliers appuyés par l'Union européenne. Réunissant plus de 600 participants, la conférence a mis en lumière l'importance des partenariats culturels novateurs dans l'atteinte de l'objectif de la Stratégie 2020, c'est-à-dire une croissance intelligente, durable et inclusive.

Un éventail de projets a été présenté à l'occasion d'une exposition interactive et de quatre séances plénières. Voici les sujets qui ont été abordés :

  • favoriser la diversité culturelle et linguistique ainsi que le dialogue interculturel;
  • aider les artistes à faire évoluer leur carrière;
  • renforcer la capacité du secteur culturel;
  • accroître l'accès public à la culture européenne;
  • promouvoir la circulation des oeuvres à l'intérieur et à l'extérieur des frontières européennes.

La dernière brochure La culture en mouvement renferme tous les détails au sujet des projets parrainés par le Programme Culture 2007-2013. Elle est disponible en français, en anglais et en allemand.

Source :

Haut de la page