Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 11, no 10, lundi 16 mai 2011

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

La Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l'occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d'élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Il  a tenu depuis six rencontres, quatre ordinaires et deux extraordinaires.

La seconde session de la Conférence des Parties, qui s'est tenue à Paris les 15 et 16 juin 2009, a permis l'adoption des directives opérationnelles concernant neuf articles de la Convention. Le Comité intergouvernemental a été mandaté afin de poursuivre l'élaboration des directives opérationnelles.

Au moment d'écrire ces lignes, 117 Parties (116 États et la Communauté européenne en tant qu'organisation d'intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l'ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d'États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l'acceptent, l'approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Adoption de deux résolutions devant le Parlement européen invitant à la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles

Un communiqué de la Coalition française pour la diversité culturelle nous informe que le 13 mai dernier, les députés européens ont adopté deux résolutions : « Libérez le potentiel des industries culturelles et créatives » et « Les dimensions culturelles des actions extérieures de l'Union européenne ». Ces textes rappellent notamment l'importance de la Convention de l'UNESCO et des engagements qui y ont été pris, en particulier quant au respect de la nature spécifique des biens et services culturels dans le cadre des négociations commerciales. 

Dans « Libérer le potentiel des industries culturelles et créatives », le Parlement européen reconnaît la nature duale des industries culturelles, à la fois économique et culturelle, qui la différencie d'autres types d'industries et précise que cette spécificité est reconnue et promue par l'Union européenne sur la scène internationale, cette dernière ayant «adopté une politique de préservation de ses coopérations culturelles à l'OMC et ratifié la convention de l'Unesco ». Le Parlement souligne notamment :

«(…) l'importance que revêt la convention de l'Unesco susmentionnée, instrument essentiel si l'on veut garantir la sauvegarde de l'exception culturelle dans les échanges commerciaux internationaux de biens et de services de nature culturelle et créative, dans le cadre international de l'OMC ».

Dans « Dimensions culturelles des actions extérieures de l'UE », le Parlement européen invoque encore une fois la Convention et indique qu'il :

[…]
« 40.  demande au SEAE [Service européen pour l'action extérieure] d'encourager les pays tiers à mettre en œuvre des politiques culturelles et à les inviter systématiquement à ratifier et à appliquer la Convention de l'Unesco;
41.  rappelle aux États membres l'importance des engagements qu'ils ont pris en ratifiant la Convention de l'Unesco, la protection de la diversité culturelle dans le monde nécessitant une politique raisonnée et équilibrée en matière numérique;
42.  invite la Commission à prendre dûment en compte la double nature des biens et des services culturels lors de la négociation d'accords de commerce bilatéraux ou multilatéraux et de la conclusion de protocoles de coopération culturelle et à accorder un traitement préférentiel aux pays en développement, conformément à l'article 16 de la convention de l'Unesco ».

Pour lire l'intégral de ces deux textes, nous vous invitons à les télécharger à partir du site Internet de la Coalition française pour la diversité culturelle.

Source :

Haut de la page

Projet destiné aux dramaturges africains

Le réseau Arterial Network, en collaboration avec le TeatrNowy de Pologne, le National Theatre Studio de Londres, le Festival national des arts de l'Afrique du Sud et le théâtre ARTSCAPE, sollicite les scripts de dramaturges africains vivant en Afrique, dans le cadre d'un projet visant à promouvoir le théâtre africain sur le continent, en Europe et à l'échelle mondiale. 

Parmi les objectifs recherchés par ce projet, remarquons la volonté d'intégrer des artisans du théâtre africain aux marchés du théâtre régionaux et internationaux de façon à y accroître et à y assurer la présence du théâtre africain de moyen à long terme, de contribuer à l'émergence et au perfectionnement de nouveaux dramaturges africains, d'alimenter les débats, la recherche ainsi que la rigueur intellectuelle et esthétique, notamment grâce à des séminaires, à des possibilités de résidence pour les artistes et d'exposition au travail de chacun des participants.

La date limite pour la présentation des candidatures est le 31 mai 2011.

Pour connaître toutes les informations relatives au dépôt de candidature et les critères d'admissibilité, veuillez consulter le site Internet d'Arterial Network.

Source :

Haut de la page

Appel à projets culturels en Égypte : « La révolution rencontre les arts »

La délégation de l'Union européenne en Égypte vient de lancer un nouvel appel à propositions pour soutenir des projets de coopération dans le domaine des arts et de la culture. Deux principaux axes ont été définis comme prioritaires : la promotion de la coopération culturelle avec l'Égypte et la culture au sein des Droits de l'Homme. Tous les domaines des arts contemporains peuvent être considérés comme de possibles sujets de travail pour les projets.

En ce qui concerne la coopération culturelle, les projets soumis devront chercher à développer les capacités du secteur culturel ainsi que les acteurs égyptiens dans un style libre et innovant. Plus précisément, les propositions devraient mettre en valeur la production et la distribution artistique contemporaine et son lien avec les régions et les tendances artistiques européennes.

Les projets doivent être soumis au plus tard le 2 juin 2011 à 15 h, heure du Caire. Tous les détails concernant cet appel sont disponibles en anglais sur le site Internet de la délégation de l'UE en Égypte.

Sources :

Haut de la page

Batterie d'indicateurs de la culture pour le développement

La Batterie d'indicateurs de la culture pour le développement est un projet pionnier de recherche appliquée et de sensibilisation développé par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et financé par l'Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID).

Ce projet vise à identifier une série d'indicateurs mettant en évidence la manière dont la culture contribue au développement au niveau national, favorise la croissance économique et aide les individus et les communautés à élargir leurs choix de vie et à s'adapter au changement. Ainsi, il contribue à la mise en œuvre de l'article 13 (Intégration de la culture dans le développement durable) de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

La Batterie d'indicateurs associe un travail de recherche, deux phases de test dans 20 pays de toutes les régions du monde et l'organisation de réunions d'experts.
Pour de plus amples informations à propos de ce projet, veuillez consulter le site Internet de l'UNESCO.

Source :

Haut de la page

Publications récentes

Cultural Policy Update : une nouvelle revue internationale en ligne

Le premier numéro de Cultural Policy Update (CPU), une nouvelle revue internationale en ligne, en langue anglaise, vient d'être lancé. Créée par la Fondation Boekman d'Amsterdam aux Pays-Bas, cette revue se consacre à l'évolution des politiques culturelles dans le monde. Si les politiques culturelles renvoient, de façon générale, aux différentes interventions gouvernementales visant à préserver ou à encourager la tenue d'activités culturelles, les limites de cette conception sont mises en lumière dans le premier numéro de CPU : les politiques culturelles doivent être ajustées et le domaine public, redéfini.

Dans cette première parution ayant pour titre « Soutenir les arts en des temps incertains » (Supporting the arts in spinning times), remarquons les articles suivants : Les arts et la politique : dépasser l'autonomie (Art and politics : beyond autonomy) ; Modernisation du secteur culturel public slovène (Modernizing the Slovenian public sector); Évolution graduelle du croisement des politiques (Cross-over in policy is developing step by step); Au-delà du clinquant : l'industrie cinématographique en Inde (Beyond the glitz : the film business in India) et Mise en œuvre de la philanthropie : le modèle de financement culturel Artsupport Australia (Activating philanthropy : the Artsupport Australia model for cultural funding).

Il est possible de consulter l'intégralité de la table des matières de la revue sur le site Internet de la Fondation Boekman.

Sources:

Haut de la page

Les statistiques culturelles en Europe

L'Office statistique de l'Union européenne Eurostat vient de publier un rapport de 192 pages intitulé « Statistiques culturelles » (Cultural Statistics). Cette publication répond notamment à des questions telles que : Combien y a-t-il d'étudiants en arts dans l'UE? Combien l'UE compte-t-elle d'écrivains et d'artistes? Les prix des biens et services culturels ont-ils augmenté plus rapidement que la moyenne au cours des dernières années? Quel pourcentage de la population dans l'UE lit un livre ou un journal dans une langue étrangère ?

Cet ouvrage inclut des chapitres sur l'emploi culturel, les entreprises et le commerce extérieur, les dépenses culturelles et la participation à la vie culturelle, ainsi qu'un chapitre sur les sites culturels et les musées.

Pour accéder à ce rapport, disponible en anglais seulement, veuillez le télécharger à partir du site Internet de l'ADCEI.

Source :

Haut de la page

L'UNESCO publie les documents relatifs à la 3e session ordinaire de la Conférence des Parties de la Convention sur la diversité des expressions culturelles

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) vient de rendre disponibles, sur son site Internet, les documents de travail et d'information relatifs à la 3e session ordinaire de la Conférence des Parties de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

Cette session se tiendra du 14 au 17 juin 2011 à Paris, sur la base des documents suivants :

Documents de travail (disponibles en français, anglais, espagnol, russe, chinois, arabe)

  • Élection d'un(e) président(e), d'un(e) ou plusieurs vice-président(e)s et d'un rapporteur de la Conférence des Parties
  • Adoption de l'ordre du jour
  • Adoption du compte rendu analytique de la deuxième session ordinaire de la Conférence des Parties
  • Rapport du Comité sur ses activités et décisions à la Conférence des Parties
  • Approbation de directives opérationnelles pour la mise en œuvre de la Convention
  • Pertinence et faisabilité de la nomination de personnalités publiques pour promouvoir la Convention
  • Stratégie de levée de fonds pour le Fonds international pour la diversité culturelle
  • Soumission et diffusion des rapports périodiques quadriennaux des Parties à la Convention
  • Futures activités du Comité
  • Élection des membres du Comité

Documents d'information (disponibles en français et en anglais)

  • Calendrier provisoire
  • Aperçu des termes de référence de la future stratégie de financement du Fonds international pour la diversité culturelle
  • Mise en œuvre et suivi de la Convention : état des lieux
  • Réponses des Parties au questionnaire sur les mécanismes de financement mis en place au niveau national en vue de lever des ressources pour le Fonds international pour la diversité culturelle

Pour consulter ces documents, veuillez visiter le site Internet de l'UNESCO.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Une centaine de guides des bonnes pratiques disponibles sur le site Internet de la FICAAC

Une centaine de guides des bonnes pratiques sont maintenant disponibles sur le site Internet de la Fédération internationale de conseils des arts et agences culturels (FICAAC). La Fédération a réuni un ensemble de « guides des bonnes pratiques » afin d'aider les conseils des arts et les organismes de financement des arts à passer en revue, à documenter et à améliorer leurs fonctions clés.

Les « guides des bonnes pratiques » ont été classés en quatre catégories :

  1. Subventions (10 ressources)
    Cette section traite des programmes de subventions de fonctionnement. On y aborde notamment leur conception, leur promotion, leur prestation et leur évaluation.
     
  2. Activités stratégiques et relations gouvernementales (9 ressources)
    Cette section a pour but d'aider les organismes de financement à mener des activités stratégiques qui ne sont pas directement reliées à l'attribution de subventions. On y trouve des renseignements sur les moyens avec lesquels un organisme peut plaider la cause des arts ou défendre les intérêts des artistes, participer à l'élaboration des politiques et des lois (p. ex., fournir des avis quant aux lois touchant au domaine des arts), créer des partenariats avec d'autres secteurs gouvernementaux, mener des recherches et des analyses sur les arts et favoriser le perfectionnement du leadership.

  3. Gestion d'un organisme de financement des arts (13 ressources)
    Cette section porte sur la gestion des organismes de financement, notamment en ce qui a trait à la planification stratégique et à l'élaboration de politiques, à la gouvernance, aux chartes de services et aux questions générales inhérentes à la gestion d'un organisme œuvrant dans le domaine des arts.

  4. Diffusion de l'information (69 ressources)
    Cette section renferme des ressources produites par des organismes de financement des arts dans le but d'aider les artistes et les organismes de nature artistique à développer leurs compétences de mise en marché afin d'élargir leur public à l'échelle nationale et internationale; à améliorer leurs aptitudes de gouvernance, leur capacité financière et leurs méthodes de gestion; à participer au processus d'aménagement urbain et à mener des consultations à ce sujet (y compris établir des partenariats); ainsi qu'à défendre la cause des arts et des artistes. 

Pour consulter ces guides, nous vous invitons à visiter le site Internet de la FICAAC.

Source :

Haut de la page

Réunion annuelle des auteurs et experts du Compendium

La réunion annuelle des auteurs et experts du Compendium des politiques et tendances culturelles en Europe (Conseil de l'Europe/ERICarts), aura lieu du 8 au 10 juin 2011, au centre d'arts Vooruit à Gand, en Belgique. En collaboration avec le réseau AMATEO et un nombre d'institutions scientifiques, la réunion sera combinée à un forum public et à des ateliers de recherche sur les défis de la participation culturelle active en Europe.

Les organisateurs veulent profiter de la réunion annuelle des experts du Compendium et de l'Assemblée générale d'AMATEO pour collaborer avec des partenaires des domaines scientifique et culturel afin d'étudier différentes questions liées à la participation culturelle de différents groupes de population dans l'ensemble de l'Europe et aux politiques connexes rattachées entre autres à l'éducation artistique, aux programmes socioculturels destinés à différentes générations et à d'autres groupes cibles et finalement, aux politiques d'intégration. Des stratégies de collecte et d'interprétation de données comparatives seront discutées, dans le but d'améliorer le contenu du système d'information Compendium et de faciliter de futurs projets de recherche paneuropéens dans ce domaine.

Pour consulter l'ordre du jour provisoire, veuillez consulter le site Internet du Compendium des politiques et tendances culturelles en Europe disponible en anglais seulement.

Source:

Haut de la page

Asialink devient membre affilié de la Fédération internationale des conseils des arts et agences culturelles

La Fédération internationale des conseils des arts et agences culturelles (FICAAC) annonce que Asialink vient de se joindre à son organisation en tant que membre affilié.

Depuis 1990, Asialink Arts s'efforce de mettre sur pied un échange culturel et artistique entre l'Australie et les pays d'Asie. Elle s'est donnée pour objectif de promouvoir la compréhension culturelle, l'échange d'information et la création artistique entre ces deux régions. Parmi ses projets figurent le programme international de résidence d'artistes le plus important d'Australie, un programme intensif annuel de tournées dans le domaine des arts visuels, une série de projets d'échanges et de collaborations ainsi que des tournées d'écrivains, des publications et des manifestations locales et internationales.

Grâce à ces programmes, les Australiens ont la possibilité de développer leurs talents et de gagner en expérience en travaillant en Asie et en collaboration avec les pays de ce continent. Les artistes nouent des liens personnels, développent des réseaux de communication permanents et élaborent d'autres projets. Ils mettent également sur pied et organisent des programmes spécifiques qui favorisent une connaissance approfondie et une meilleure compréhension des arts australiens.

Sources :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Festival international de la diversité culturelle

Mettant l'accent sur les multiples facettes de la diversité qui unit tous les peuples du monde, le Festival international de la diversité culturelle a été créé en 2008 pour célébrer la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement qui a lieu chaque 21 mai.

Cette année, le Festival aura lieu à l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et dans le monde du 16 au 21 mai. Plusieurs manifestations sont prévues à l'UNESCO, dans les Ier et IIIe arrondissements de Paris en collaboration avec les Mairies de ces arrondissements.


Pour télécharger le programme complet de l'événement, veuillez consulter le site Internet de l'UNESCO.

Source :

Haut de la page

Festival des arts de Singapour 2011

Du 13 mai au 5 juin prochain se tiendra le Festival des arts de Singapour 2011.

Créé en 1977 comme vitrine pour célébrer les arts locaux des différentes communautés du pays, le Festival a joué un rôle catalyseur dans le développement de la vie artistique et culturelle de Singapour au cours des trente dernières années. Il a notamment transformé le paysage de la ville, l'élevant au rang des grandes capitales culturelles asiatiques contemporaines. Le Festival a également influencé le travail des artistes et suscité un intérêt croissant du public pour les arts, créé des plateformes de financement ainsi que des événements et mouvements, qui ont contribué à enrichir la scène culturelle dynamique du Singapour d'aujourd'hui.

L'édition 2011 du Festival gravite autour des thèmes suivants : étoiles de la danse, histoires, langues et souvenirs perdus, souvenirs personnels ainsi que lieux, images et sons.

La Fondation Asie-Europe tiendra un événement connexe dans le cadre du Festival des arts de Singapour qui a pour titre « Servir les artistes sert le public » (Serving Artists Serves the Public), le 20 mai prochain, au Collège des arts LASALLE. Gérard Mortier, spécialiste de la culture européenne, y prononcera le discours principal, lequel sera suivi d'une table ronde réunissant des intervenants locaux et internationaux. L'événement aura lieu en conclusion de l'Atelier européen pour Jeunes Managers de Festival, organisé par la European Festivals Association (EFA). Il représente l'occasion idéale de discuter du rôle de l'art dans la société.

Pour connaître la programmation du Festival, nous vous invitons à consulter Singapore Arts Festival 2011.

Sources :

Haut de la page