Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 11, no 11, lundi 30 mai 2011

Les travaux de mise en oeuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en oeuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

La Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l'occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d'élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en oeuvre de la Convention. Il a tenu depuis six rencontres, quatre ordinaires et deux extraordinaires.

La seconde session de la Conférence des Parties, qui s'est tenue à Paris les 15 et 16 juin 2009, a permis l'adoption des directives opérationnelles concernant neuf articles de la Convention. Le Comité intergouvernemental a été mandaté afin de poursuivre l'élaboration des directives opérationnelles.

Au moment d'écrire ces lignes, 117 Parties (116 États et la Communauté européenne en tant qu'organisation d'intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en oeuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l'ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d'États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l'acceptent, l'approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Conclusions du Conseil de l'Union européenne relatives aux services d'information sur la mobilité à destination des artistes et des professionnels de la culture

Les 19 et 20 mai, s'est tenue à Bruxelles la 3090ème session du Conseil ÉDUCATION, JEUNESSE, CULTURE et SPORT de l'Union européenne.

En matière de culture, le Conseil a adopté des conclusions relatives aux services d'information sur la mobilité à destination des artistes et des professionnels de la culture. Entre autres choses, le Conseil invite les États membres et la Commission, dans le cadre de leurs compétences respectives et dans le respect du principe de subsidiarité, à :

[…]
« faciliter la mise à disposition, par les services d'information sur la mobilité, d'informations précises et complètes pour les artistes et les professionnels de la culture qui souhaitent être mobiles dans l'UE; dans ce but, tirer parti au mieux des compétences disponibles au sein de l'administration publique et des organisations du secteur culturel; le cas échéant, s'appuyer sur les services existants pour diffuser les informations, étant entendu que ceux-ci constituent dans certains cas la principale source d'informations précises […] ».

À cette fin, le Conseil fait des propositions à la Commission, aux États membres, de même qu'il invite la Commission et ces derniers à travailler en étroite coopération et à « assurer le suivi de l'activité des services d'information sur la mobilité afin d'en améliorer la qualité et l'accessibilité ».

Pour consulter la version intégrale du communiqué de presse du Conseil, disponible en français et en anglais, veuillez la télécharger à partir du site Internet du Conseil de l'Union européenne.

Source :

Haut de la page

Appel à candidatures pour des missions d'assistance technique : prochaine date limite, le 30 juin 2011

Dans notre bulletin du 7 mars dernier, nous faisions référence à l'appel à candidatures pour des missions d'assistance technique lancé par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) dans le cadre d'un projet financé par l'Union européenne (UE) qui vise à renforcer le système de gouvernance de la culture dans les pays en développement.

C'est dans ce contexte que les pays en développement ayant ratifié la Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005) et les pays éligibles au Programme thématique de l'UE Investing in People ont été identifiés comme pays bénéficiaires, pouvant participer à l'appel de candidatures, et figurent sur une liste disponible sur le site Internet de l'UNESCO.

Nous souhaitons vous rappeler la prochaine date limite d'envoi des candidatures au Secrétariat de l'UNESCO, soit le 30 juin 2011 (minuit, heure de Paris).

Pour connaître tous les critères de sélection et les documents nécessaires à la candidature, veuillez consulter le site Internet de l'UNESCO.

Source :

Haut de la page

Soutien aux projets culturels en faveur des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique

À l'occasion du Festival panafricain du cinéma et de la télévision d'Ouagadougou (FESPACO) qui s'est tenu du 26 février au 5 mars 2011, le Commissaire européen en charge du développement, M. Andris Piebalgs, a annoncé le lancement de nouveaux soutiens en faveur de la culture des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).

Le communiqué de l'Association pour le développement culturel européen et international (ADCEI) nous informe « [qu'] il s'agit du nouveau programme UE-ACP dans le cadre duquel les programmes ACP Cultures et ACP Films fusionnent désormais. Il concerne les 78 États ACP signataires de l'Accord de Cotonou (Afrique australe, Afrique centrale, Afrique de l'est, Afrique de l'ouest, Caraïbe, Pacifique). L'objectif global du programme est de contribuer à la lutte contre la pauvreté par l'émergence et la consolidation d'industries culturelles viables dans les pays ACP, au renforcement de leur apport au développement social et économique et à la préservation de la diversité culturelle ».

Ainsi, un appel à propositions a été lancé et propose deux volets spécifiques, l'un relatif au Cinéma et à l'Audiovisuel (ACP Films II) et l'autre concerne le Programme d'appui aux industries culturelles (ACP Cultures II) qui vise la promotion d'un environnement favorable à la création, aux échanges, à l'indépendance et à la viabilité du secteur culturel dans les États ACP, tout en valorisant leur diversité culturelle.

La date limite pour déposer des propositions est le 30 juin 2011. Pour obtenir toutes les informations relatives au programme, veuillez consulter le site Internet de la Commission européenne.

Sources :

Haut de la page

Publications récentes

Politiques pour la créativité, guide pour développer les industries culturelles et créatives

Politiques pour la créativité, guide pour développer les industries culturelles et créatives (Políticas para la creatividad, guía para el desarrollo de las industrias culturales y creativas) est un nouvel ouvrage de référence développé par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) qui présente de façon concise, simple et pratique, les idées et les concepts de base essentiels au soutien et au développement de toute économie créative locale. Bien que conçu comme un ouvrage de référence et une ressource pour les spécialistes de la culture, cet outil destiné à l'élaboration de politiques s'adresse à tous ceux qui s'intéressent de près ou de loin à ce domaine.

Le guide décrit les différentes étapes de conception et de mise en oeuvre des politiques relatives aux industries culturelles et créatives. Il fournit les concepts, les principes et les références pratiques nécessaires pour passer de la théorie à la pratique sur le plan des politiques. Les multiples points d'entrée vers les thèmes abordés par le guide facilitent l'accès rapide aux sujets désirés. On y trouve des exercices, des sections questions-réponses, des études de cas, des feuilles de travail, des graphiques, une bibliographie complète et un glossaire.

Le guide se divise en trois parties :

  • La première partie propose des suggestions d'ordre méthodologique et des recommandations pour la planification des politiques relatives aux industries culturelles et créatives.
  • La deuxième partie définit les divers champs d'intervention en matière de politiques. Elle décrit également le cadre juridique des industries créatives, la formation et l'éducation, le financement et les questions financières, l'infrastructure et l'investissement, la concurrence et l'innovation, de même que l'accès aux marchés et la croissance.
  • La troisième partie réunit les références et fournit une foule de renseignements pratiques et de données. Elle comporte également un glossaire à jour, une bibliographie et des ressources Web.

Cet ouvrage rassemble les initiatives les plus marquantes et les plus représentatives de la dernière décennie en ce qui a trait à l'élaboration de politiques et de théories axées sur les secteurs culturels et créatifs dans le monde entier. Il s'agit du premier d'une série d'outils conçus par l'UNESCO en vue d'offrir une approche commune de la culture et du développement aux experts de la culture.

Pour consulter Politiques pour la créativitéguide pour développer les industries culturelles et créatives (Políticas para la creatividad, guía para el desarrollo de las industrias culturales y creativas), actuellement disponible en espagnol, veuillez le télécharger à partir du site Internet de l'UNESCO.

Source :

Haut de la page

FOCUS 2011 - Tendances du marché mondial du film

La brochure FOCUS 2011- Tendances du marché mondial du film vient d'être publiée et est maintenant disponible sur le site Internet de l'Observatoire européen de l'audiovisuel.

Réalisée depuis 1998 par le Département « Informations sur les marchés et les financements » de l'Observatoire européen de l'audiovisuel et éditée par le Marché du film (Festival de Cannes), cette 14e édition de FOCUS présente les dernières tendances sur les grands marchés mondiaux du film, tant au niveau de la production des films et de leur distribution que des entrées réalisées. De plus, des informations détaillées sur les marchés cinématographiques nationaux en Europe, de même qu'en Amérique du Nord, en Amérique latine, en Océanie (Australie), en Asie (Chine, Japon, Inde, Corée du Sud), en Afrique et au Moyen-Orient se retrouvent dans la brochure.

Pour consulter l'édition 2011 de FOCUS, disponible uniquement en version anglaise, de même que les éditions précédentes, veuillez visiter le site Internet de l'Observatoire européen de l'audiovisuel.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Lancement du programme d'identification du champ des entreprises et industries culturelles au Gabon de l'OIF

Du 10 au 13 mai dernier, l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a lancé le programme d'identification du champ des entreprises et industries culturelles (ICIC) au Gabon, une enquête sur le profil culturel du pays.

À cette occasion, l'Organisation a mené des réunions d'information à propos du dispositif de travail avec les différentes parties concernées (autorités nationales, entreprises et professionnels de la culture, etc.) et a mis en place l'équipe de consultants chargés des enquêtes et de la collecte de données.

Le programme ICIC s'inscrit dans le cadre des actions menées par l'OIF en faveur de ses États membres du Sud, afin de les aider à mieux connaître les réalités de leurs industries et entreprises culturelles et en vue de mettre en place un système d'information nationale sur l'économie de la culture. Il couvre les zones géographiques et pays suivants : Asie du Sud-Est (Vietnam, Cambodge, Laos), Caraïbe-Pacifique (Sainte Lucie, Dominique, Haïti), Afrique de l'Ouest (Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Sénégal) et Afrique Centrale (Cameroun, Congo, Gabon).

Pour obtenir plus d'informations à propos du programme ICIC, veuillez consulter le site Internet de l'OIF.

Source :

Haut de la page

Le Cameroun, le Mexique et l'Andorre contribuent au Fonds international pour la diversité culturelle

Au cours du mois de mai 2011, le Cameroun, le Mexique et l'Andorre ont contribué au Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC). Notons à ce titre la première contribution du Cameroun (4 368,45 $ US). Le Mexique et l'Andorre en sont respectivement à leur troisième et quatrième versement (soit des montants de 71 208,00 $ US et 14 306,20 $ US).

Le Fonds international pour la diversité culturelle est un Fonds volontaire multi-donateurs qui a pour objectif de promouvoir la coopération pour le développement durable et la réduction de la pauvreté en vue de favoriser l'émergence d'un secteur culturel dynamique dans les pays en développement. Les ressources du FIDC proviennent des contributions volontaires des Parties ainsi que de celles d'autres États, d'organisations régionales ou internationales, d'organismes publics ou privés ou de personnes privées. La Conférence des Parties a recommandé que les Parties versent au Fonds des contributions annuelles d'un montant au moins égal à un pour cent de la contribution de leur pays au budget de l'UNESCO.

En date du 17 mai 2011, le montant total des contributions au Fonds s'élevait à 3 827 080,40 $ US.

Source :

Haut de la page

Arterial Network organise un stage d'administrateurs de compagnie de théâtre à Niamey

Le réseau Arterial Network organise un stage d'administrateurs de compagnie de théâtre du 6 au 25 juin 2011, à Niamey, dans le cadre du Programme d'appui à la création théâtrale nigérienne et de la cinquième édition du festival de théâtre Émergences.

Le stage de formation en administration de compagnies de théâtre a pour objectif de doter les compagnies de théâtre (ou qui sont en voie de l'être) des connaissances et compétences nécessaires pour assurer l'administration et la gestion courante d'une compagnie de théâtre, afin de faire face aux exigences d'un fonctionnement administratif conséquent et de développer leurs activités dans l'environnement du théâtre professionnel francophone. Le stage est organisé à l'intention de personnes qui assument ou qui auront la charge d'assumer les responsabilités d'administrateurs au sein des troupes et compagnies de théâtre du Niger. Ainsi, dix stagiaires, proposés par les compagnies et sélectionnés sur la base d'un dossier de candidatures, participent à la formation dont l'encadrement est assuré par des professionnels du spectacle vivant et par des spécialistes.

Remarquons que ce stage est notamment organisé avec le soutien de l'Ambassade de France au Niger, du Ministère de la jeunesse, des sports et de la culture du Niger et du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) de l'UNESCO. À ce sujet, mentionnons que le financement de ce projet, dans le cadre de la phase pilote du FICD, a été approuvé lors de la 4e session ordinaire du Comité intergouvernemental de la Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

Pour de plus amples informations à propos du stage en question ou des projets financés au titre du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC), nous vous invitons à consulter les sites Internet de Arterial Network et de l'UNESCO.

Sources :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

31e Forum international de la cinémathèque nationale mexicaine

Depuis le 20 avril, le 31e Forum international de la cinémathèque nationale mexicaine (31 Foro internacional de la Cineteca) offre un éventail de longs métrages en provenance de plusieurs pays dont le Japon, la Norvège, l'Ukraine, le Canada, l'Italie, la France, l'Allemagne, la Suisse, le Pérou, le Guatemala, la République dominicaine, le Venezuela et le Mexique.

Projetant des films produits sur des supports variés, qu'ils soient en format digital ou sur pellicule, l'événement favorise la diffusion de films avant-gardistes, qui explorent de nouveaux moyens d'expression, qui sont produits de façon indépendante et qui autrement ne réussiraient pas à être vus à l'extérieur de ce forum.

Font partie de la programmation de cette 31e édition, notamment les films suivants : Incendies de Denis Villeneuve (Canada), Le quattro volte de Michelango Frammartino (Italie-Allemagne-Suisse), Schaste Moe de Sergei Loznitsa (Allemagne-Ukraine-Pays-Bas), et En ganske snill mann de Hans Petter Monland (Norvège).

Pour connaître la programmation complète de l'événement, veuillez consulter le site Internet du Foro internacional de la Cineteca.

Sources :

Haut de la page

Mexique : Lancement du Prix international du livre animé en espagnol Paula Benavides

Le 11 mai 2011, a eu lieu le lancement du Prix international du livre animé interactif en espagnol Paula Benavides à México. À cette occasion, le Conseil national pour la culture et les arts (Conaculta) a fait un appel à contributions pour ce prix qui vise notamment à promouvoir la lecture à travers de nouveaux outils et à encourager le développement de nouvelles technologies appliquées à la création littéraire.

« Le livre animé interactif en espagnol s'entend comme le livre électronique écrit en notre langue et qui contient du texte, des images, animations ou vidéos, du son ou de la musique, des éléments qui permettent une lecture interactive », a expliqué la directrice des publications de Conaculta, Madame Laura Emilia Pacheco.

Le Prix international du livre animé interactif en espagnol Paula Benavides s'adresse aux auteurs de toute nationalité et tout lieu de résidence et les candidatures peuvent se faire de manière individuelle ou en groupe.

Les intéressés doivent remplir le formulaire de candidature en utilisant un pseudonyme et soumettre leurs travaux au Centre Multimedia du Centre national des Arts de México, entre 10 heures et 15 heures, au plus tard le 30 septembre 2011, date de fermeture de l'appel.

Pour connaître toutes les modalités d'inscription et pour de plus amples informations à propos de ce Prix, veuillez consulter le site Internet de Conaculta.

Source :

Haut de la page