Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 11, no 14, lundi 1 août 2011

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

La Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l’occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Il a tenu depuis six rencontres, quatre ordinaires et deux extraordinaires.

La troisième session de la Conférence des Parties, qui s’est tenue à Paris les 14 et 15 juin 2011, a permis l’approbation des directives opérationnelles relatives à trois articles de la Convention et celles à propos des mesures destinées à assurer la visibilité et la promotion de la Convention. Au total, douze articles de la Convention comportent maintenant des directives opérationnelles.

Au moment d’écrire ces lignes, 118 Parties (117 États et la Communauté européenne en tant qu’organisation d’intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

La France veille à la défense de la diversité culturelle

Dans un courrier daté du 8 juillet 2011 adressé à M. Pascal Rogard, président de la Coalition française pour la diversité culturelle, le président français Nicolas Sarkozy réitère la ferme position de la France sur l’exclusion des services culturels et audiovisuels des négociations de l’accord économique et commercial global (AECG) mené entre l’Union européenne et le Canada.

Particulièrement, concernant les risques pour la diversité culturelle susceptibles de découler de l’inclusion de services audiovisuels et culturels, M. Sarkozy confirme:

[…]
« que ces services ont été et demeurent exclus du mandat de négociation confié à la Commission européenne par les États membres de l’Union [et que la] France veillera tout particulièrement au respect du mandat sur ce point ».

Pour lire l’intégral de cette correspondance, veuillez consulter le site Internet de la Coalition française pour la diversité culturelle.

Source :

Haut de la page

Publications récentes

Boîte à outils pour la cartographie, la planification et l'élaboration de politiques culturelles dans le Pacifique

Cette Boîte à outils pour la cartographie, la planification et l’élaboration de politiques culturelles dans le Pacifique (Pacific Cultural Mapping, Planning and Policy Toolkit) met l’accent sur la compréhension de la culture sous ses formes les plus diverses et les plus larges comme un atout ou une ressource à valoriser et, le cas échéant, à mobiliser afin d’atteindre divers objectifs économiques, politiques et sociaux.

La Boîte à outils s’appuie sur l’Atelier sur la cartographie, la planification et l'élaboration de politiques culturelles offert aux membres du Conseil des arts et de la culture du Pacifique qui a eu lieu en mars 2010, au siège du Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS) à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Cet atelier constituait la première activité du projet « Structuration du secteur culturel dans le Pacifique pour améliorer le développement humain », administré par le Département Développement humain de la CPS et financé par la Commission européenne.

Ainsi, ce document constitue une ressource en vue de « structurer le secteur culturel » dans les pays et territoires des îles du Pacifique. S'il s’appuie sur des démarches établies à partir de différents modèles internationaux, il traite de plusieurs problèmes spécifiques à la région des îles du Pacifique. Plutôt que de donner un aperçu global du domaine de la politique culturelle, il fournit une ressource illimitée à l’intention des conseillers et des intervenants dans le domaine de la politique culturelle qui adapteront leur propre processus à leur contexte national et local.

La Boîte à outils est téléchargeable en version anglaise sur le site Internet de la CPS.

Sources :

Haut de la page

« Mise en œuvre des mesures culturelles de l'APE entre le CARIFORUM et l'UE : quels sont les avantages pour le secteur culturel des Caraïbes? »

En octobre 2008, l’Union européenne (UE) et des membres du CARIFORUM (Antigua et Barbuda, Bahamas, Barbade, Belize, Dominique, Grenade, Guyane, Haïti, Jamaïque, République dominicaine, Saint Kitts et Nevis, Saint-Vincent et les Grenadines, Sainte-Lucie, Suriname, Trinité et Tobago) ont signé un accord de partenariat économique (APE). Pour la toute première fois, l’UE incluait spécifiquement le secteur culturel dans un accord commercial. Les dispositions culturelles avaient pour objectif d’intensifier les échanges culturels et commerciaux entre l’Union et les pays du CARIFORUM.

Réalisée par le cabinet bruxellois KEA, l’étude « Mise en œuvre des mesures culturelles de l’APE entre le CARIFORUM et l’UE : quels sont les avantages pour le secteur culturel des Caraïbes? » (Implementing cultural provisions of CARIFORUM-EU EPA : How do they benefit the Caribbean cultural sector?) vise à éclaircir la façon dont les dispositions culturelles de cet APE sont mises en œuvre au sein de l’Union européenne ainsi que les moyens par lesquels les pays du CARIFORUM peuvent en tirer profit. Elle offre un regard sur les mesures qui doivent être adoptées par les États membres de l’UE, les pays du CARIFORUM et les acteurs des secteurs culturel et créatif, afin que l’APE puisse favoriser l'essor de ces derniers dans les Caraïbes, multiplier les occasions commerciales et accroître les échanges culturels entre les pays de l’UE et du CARIFORUM.

Le rapport a été préparé par KEA European Affairs pour le Centre européen de gestion des politiques de développement (European Centre for Development Policy Management-ECDPM) dans le cadre de son travail sur l’application de l’APE.

Pour télécharger l’étude, disponible en anglais, nous vous invitons à consulter le site Internet de la Coalition pour la diversité culturelle.

Source :

Haut de la page

Pour une histoire des politiques culturelles dans le monde

La documentation française vient de publier l’ouvrage Pour une histoire des politiques culturelles dans le monde, dont l’objectif est d'élargir et d'enrichir par des études de cas, les témoignages recueillis lors d’un colloque international qui s'est tenu en 2009 pour marquer le cinquantenaire du ministère de la Culture et de la Communication français, et ceci, dans une perspective historique.

La postface permet d'en dresser une synthèse et de saisir les principales évolutions qui, depuis la Seconde Guerre mondiale, ont caractérisé le renforcement des politiques publiques de la culture de par le monde. Les monographies portent sur les pays suivants : Allemagne, Australie, Belgique, Bulgarie, Canada (Québec compris), Chili, Danemark, Espagne, États-Unis, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Japon, Norvège, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

L’introduction de Pour une histoire des politiques culturelles dans le monde est téléchargeable sur le site Internet de l’archive HAL-SHS (Hyper Article en Ligne-Sciences de l’Homme et de la Société).

Pour plus d’informations à propos de cette publication, veuillez consulter le site Internet de La documentation française.

Sources :

Haut de la page

« Les aides publiques aux œuvres cinématographiques et audiovisuelles en Europe »

D’importance vitale pour l’industrie cinématographique européenne, les aides publiques constituent un point d’intersection important entre politiques publiques et dynamique du marché. Des influentes agences nationales du cinéma aux initiatives locales à petite échelle, le rapport « Les aides publiques aux œuvres cinématographiques et audiovisuelles en Europe » (Public Funding for Film and Audiovisual Works in Europe) de l’Observatoire européen de l’audiovisuel présente une vision d’ensemble unique de la répartition géographique, de l’échelle et du champ d’application des aides publiques directes au secteur.

Ce rapport apporte des réponses aux questions clés suivantes : combien de fonds ? comment sont-ils financés ? quel est le volume total des aides ? quelles sont les activités prises en charge ? aides nationales ou régionales – en quoi diffèrent-elles ?

La publication « Les aides publiques aux œuvres cinématographiques et audiovisuelles en Europe » sera disponible à la mi-août en version anglaise et en septembre pour les versions française et allemande, sur le site Internet de l’Observatoire européen de l’audiovisuel.

Source :

Haut de la page

Coalitions en mouvement, juillet 2011

L'édition de juillet du bulletin Coalitions en mouvement est maintenant disponible.

Au sommaire de ce numéro, se retrouvent entre autres les titres suivants :

  • Du changement à la CDC/FICDC
  • Événements internationaux à signaler : Brésil, Turquie, Suisse
  • Nouvelles de nos coalitions pour la diversité culturelle
  • Entente de libre-échange Canada UE: il faut rester vigilant (par Charles Vallerand)
  • Les États-Unis et les accords de commerce préférentiels : Implications pour la mise en œuvre de la Convention sur la diversité culturelle
  • Bilan de la 3ème Conférence des Parties (Paris 14-15 juin) par Charles Vallerand
  • Tendances et défis des politiques culturelles. Cas nationaux en perspective.
  • Jean Tardif et Joëlle Farchy- Les enjeux de la mondialisation culturelle

Coalitions en Mouvement est publié par la Coalition canadienne pour la diversité culturelle en collaboration avec la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle (FICDC). Il est disponible en français, en anglais et en espagnol.

Source :

Haut de la page

Accords bilatéraux et diversité culturelle, vol. 6, no 6

Dans son édition du 4 juillet 2011, le bulletin Accords bilatéraux et diversité culturelle nous propose les sujets d'intérêt suivants :

Convention sur la diversité des expressions culturelles

  • Le bilan de la troisième session de la Conférence des Parties à la Convention de 2005 : Consensus, prudence et banalisation

Enjeux numériques

  • Des initiatives strictes contre le téléchargement illégal : Royaume-Uni, États-Unis, Allemagne
  • Des propositions politiques pour la gestion de la problématique du piratage numérique : France et Espagne
  • Google : Rapport sur la suppression des informations
  • Un état des lieux sur les chaînes diffusées sur Télévision Numérique Terrestre (TNT)

Actualités

  • Publications sur la coopération culturelle à l’échelle mondiale

Accords bilatéraux et diversité culturelle est réalisé par le Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) pour l'Organisation internationale de la Francophonie.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

4e Campus des talents de Durban

Du 22 au 26 juillet, a eu lieu la 4e édition du Campus des talents de Durban (Afrique du Sud), dans la ville du même nom.

Près de 50 cinéastes représentant 15 pays africains (Botswana, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Égypte, Éthiopie, Ghana, Kenya, Lesotho, Mali, Nigeria, Rwanda, Swaziland, Ouganda et Zimbabwe) se sont réunis à Durban afin de prendre part à un programme intensif d’ateliers et de cours de maître pendant les cinq premiers jours du 32e  Festival international du film de Durban (21 au 31 juillet). Choisis au terme d’un processus de sélection rigoureux, les participants ont également eu l’occasion d’assister à des projections et à des activités organisées dans le cadre de ce festival.

 Le 4e Campus des talents de la ville, qui avait pour thème L’Afrique en mouvement, comprenait cette année une composante « Doc Station » : trois cinéastes sélectionnés ont reçu les conseils d’experts avant de présenter leur projet de documentaire à des financiers, des responsables d’œuvres de commande et des coproducteurs potentiels lors du marché du film de Durban (Durban FilmMart).

D’après Monica Rorvik, directrice du Campus des talents et directrice adjointe du Festival, « le Campus des talents de Durban a déjà grandement contribué au développement des compétences et à la création d'opportunités pour les cinéastes africains, certains y trouvant des débouchés à l'étranger.

Le Campus des talents de Durban découle d’un projet de partenariat entre le Festival international du film de Durban, le Campus des talents de la Berlinale et le Festival international du film de Berlin. Il bénéficie entre autres du soutien de l’Ambassade d’Allemagne en Afrique du Sud, de l’Institut Goethe et du ministère du Développement économique et du Tourisme du KwaZulu-Natal.

L’organisation d’un autre Campus des talents est prévue ultérieurement au Japon.

Pour en connaître davantage à propos de la 4e édition du Campus des talents à Durban, veuillez consulter le site Internet du Centre des arts créatifs.

Source :

Haut de la page

Forum « Diversité culturelle pour un développement durable »

La Coalition suisse pour la diversité culturelle organise un forum « Diversité culturelle pour un développement durable » qui aura lieu à Zurich, le 26 août 2011, dans le cadre du festival « Theater Spektakel ».

Le forum comportera en outre 5 ateliers dont les titres sont les suivants : « Artistes du Sud et de l’Est en Suisse : quelle promotion faut-il aujourd’hui ? », « Les industries créatives comme potentiel de développement : l’exemple du cinéma », « La culture dans la coopération au développement :cerise sur le gâteau ou levain dans la pâte ? », « Coopération culturelle Nord-Sud : au-delà de l’event » et « Mobilité des artistes et de leurs œuvres : Poètes, vos papiers ! ».

La date limite pour s’inscrire est le 12 août 2011.

Le formulaire d’inscription et tous les renseignements concernant ce forum sont disponibles sur le site Internet de la Coalition suisse pour la diversité culturelle.

Source :

Haut de la page

Atelier Produire au Sud Nantes 2011- Appel à candidatures

L’association Les 3 continents lance l’appel à candidatures pour l’Atelier Produire au Sud qui se déroulera à Nantes (France) en novembre 2011.

L’Atelier se tiendra du 21 au 27 novembre, mais les producteurs et réalisateurs sélectionnés sont invités à Nantes du 21 au 29 novembre, jusqu’à la fin du Festival des 3 Continents.

Produire au Sud a pour objectif de soutenir et d’accompagner le développement de films en apportant aux projets et équipes sélectionnés une formation spécifique à la coproduction cinématographique internationale. L’atelier Produire au Sud sélectionne des projets de longs-métrages représentés par deux personnes (producteur, réalisateur) qui participent à un séminaire de 7 jours et bénéficient de classes de maître collectives et de rendez-vous individuels menés par des professionnels européens et internationaux du secteur cinématographique.

L’Atelier Produire au Sud de Nantes 2011 sélectionnera 6 à 7 projets en développement issus de tous les pays des continents suivants : Afrique, Asie et Amérique latine.

La date limite de candidature est fixée au 23 août 2011.

Pour obtenir de plus amples informations à propos de cet atelier et/ou pour faire partie du réseau de professionnels Produire au Sud, veuillez consulter le site Internet du Festival des 3 continents.

Source :

Haut de la page

5e Conférence nordique sur la recherche en matière de politiques culturelles

Organisée par le Département des Études culturelles de l’Université Linköping, la 5e Conférence nordique sur la recherche en matière de politiques culturelles aura lieu à Norrköping, en Suède, du 23 au 25 août 2011.

L’objectif de cette conférence est de contribuer au débat sur les enjeux entourant la recherche en matière de politiques culturelles, particulièrement ceux ayant une pertinence propre aux pays nordiques. La conférence vise ainsi à soutenir la recherche nordique dans ce domaine et à promouvoir l’échange transnational de l’expertise en recherche de haute qualité.

Le thème central de cette rencontre est le suivant : Les frontières et limites des politiques culturelles dans une perspective de changement et de conflit.
Pour connaître tous les détails et pour consulter le programme de la conférence, nous vous invitons à consulter le site Internet de l’Université Linköping.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

4e Forum mondial de la musique du CIM à Tallinn

Afin d’organiser le 4e Forum mondial de la musique qui aura lieu à Tallin (Estonie) du 26 septembre au 1er octobre 2011, le Conseil international de la musique (CIM) s’est associé au Conseil européen de la musique, au Conseil estonien de la musique et à l’Académie de musique et de théâtre d’Estonie.

Cette 4e édition du Forum offrira de nouveau une occasion exceptionnelle aux membres du CIM de rencontrer leurs collègues et leurs dirigeants et de discuter avec des experts-conseils dans les domaines correspondant à leurs activités. Le Forum permettra également aux organisations membres du CIM de tisser des liens entre elles et avec des experts sur différents aspects du développement organisationnel et de l’industrie, afin d’éclairer leur réflexion et éventuellement de participer directement à des projets.

Le Forum mondial de la musique constitue une plateforme influente de développement des connaissances relatives à la musique et à la société du 21e siècle, explorant divers sujets qui dépassent la dimension esthétique de la simple production musicale, et ce, selon des perspectives à la fois culturelles, politiques et économiques. Il offre également l’opportunité aux fonctionnaires gouvernementaux, responsables du secteur privé, directeurs musicaux, universitaires et praticiens de s’engager dans des débats interdisciplinaires de haut niveau et de concevoir des plans d’action pour le futur.

Pour des raisons de logistique, la clôture des inscriptions par anticipation est fixée au 20 septembre 2011. Après cette date, seules les inscriptions sur place seront possibles.

Pour plus d’informations à propos de cet événement, veuillez consulter le site Internet du Forum mondial de la musique.

Source:

Haut de la page

Festival VIA BALTICA

Le festival VIA BALTICA aura lieu à Liepāja, en Lettonie, du 20 au 27 août, semaine anniversaire de la Voie balte.

Cette année, Liepāja a convié la crème des musiciens lettons, lituaniens et estoniens à se produire à l’occasion de concerts de musique de chambre marqués par une extrême pureté et des programmes créatifs. VIA BALTICA 2011 présentera de nombreuses formes d’expression musicale et différents genres musicaux, de la musique de chambre à la musique nouvelle en passant par le jazz et des œuvres expérimentales transculturelles. Le festival proposera également une exposition de photos et des représentations artistiques faisant appel aux nouveaux médias.

Le festival vise à créer, dans un proche avenir, un lieu de rencontre à l’intention des musiciens expérimentés, des jeunes talents et des organisateurs de festivals de toutes les régions de la Baltique.

* La Voie balte est le fruit d’une synergie spirituelle interculturelle entre et à l’intérieur des trois États baltes, déployée au nom d’un objectif commun, celui de surmonter les conséquences de la Seconde Guerre mondiale.

Source :

Haut de la page