Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 11, no 17, lundi 7 novembre 2011

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en oeuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

La Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l'occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d'élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en oeuvre de la Convention. Il a tenu depuis six rencontres, quatre ordinaires et deux extraordinaires.

La troisième session de la Conférence des Parties, qui s'est tenue à Paris les 14 et 15 juin 2011, a permis l'approbation des directives opérationnelles relatives à trois articles de la Convention et celles à propos des mesures destinées à assurer la visibilité et la promotion de la Convention. Au total, douze articles de la Convention comportent maintenant des directives opérationnelles.

Au moment d'écrire ces lignes, 118 Parties (117 États et la Communauté européenne en tant qu'organisation d'intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en oeuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l'ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d'États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l'acceptent, l'approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

OCDE : Le Ministère des Affaires étrangères et européennes veille à la prise en compte de la diversité culturelle dans les différentes enceintes internationales

En septembre 2011, la Coalition française pour la diversité culturelle a adressé une lettre au ministre du ministère des Affaires étrangères et européennes de la France ainsi qu'à ceux de la Culture et de l'Économie de ce pays, afin de les alerter des dangers d'un exercice mené par l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) dans l'audiovisuel (Indice de la restrictivité des échanges de services (IRES)).

Le but de cet exercice étant d'établir une liste de l'ensemble des obstacles au commerce dans ce secteur, les mesures en faveur de la diversité culturelle telles que les quotas de diffusion d'oeuvres européennes, les aides au cinéma attribuées en fonction de critère de nationalité, etc. figureront dans cette liste.

La crainte de la Coalition française pour la diversité culturelle est qu'elle aboutisse à porter une appréciation négative sur ces mesures en faveur de la diversité culturelle, avec, à terme, le risque de remettre en cause les politiques culturelles existant dans les différents États membres de l'OCDE et de proposer la suppression de certaines mesures.

Le 24 octobre dernier, le directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères et européennes, M. Jérôme Bonnafont, a répondu à la Coalition en soulignant notamment ce qui suit :


[...]
« [Le] ministère [des Affaires étrangères et européennes] « s'attache à défendre sans relâche les principes et les valeurs contenus dans [la] Convention [sur la diversité des expressions culturelles de l'UNESCO] » et « veille scrupuleusement à leur prise en compte dans les différentes enceintes et accords internationaux dans lesquels la diversité culturelle est en jeu. » En effet, cette prise en compte des principes et objectifs de la Convention dans les autres enceintes internationales est conforme à l'article 21 de la Convention.

M. Bonnafont s'est également dit « très attentif à ce que l'exercice de l'OCDE ne heurte pas les principes de la Convention de l'UNESCO et à ce qu'il n'ait pas de conséquences susceptibles de nuire [aux] politiques [françaises] en faveur de la diversité culturelle ou aux intérêts [des] industries de ce secteur. »

Pour lire la lettre de M. Jérôme Bonnafont, directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères et européennes.

Pour lire les lettres envoyées par la Coalition française aux ministres français et pour une présentation de la conférence d'experts lançant l'exercice dans le secteur audiovisuel, veuillez consultez le dossier de la Coalition consacré à ce sujet sous l'article du 12 octobre 2011 intitulé : OCDE : Risques pour la diversité culturelle dans le secteur audiovisuel.

Source :

Haut de la page

Appel à candidatures lancé par l'UNESCO pour des missions d'assistance technique : prochaine date limite le 24 novembre 2011

L'UNESCO lance un nouvel appel international à candidatures pour des missions d'assistance technique dans le cadre d'un projet financé par l'Union européenne (UE) qui vise à renforcer le système de gouvernance de la culture dans les pays en développement.

C'est dans ce contexte que les pays en développement ayant ratifié la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l'UNESCO (2005) et les pays éligibles au Programme thématique de l'UE Investing in People peuvent participer à l'appel de candidatures. Une liste des pays éligibles est disponible sur le site Internet de l'UNESCO.

La prochaine date limite d'envoi des candidatures au Secrétariat de l'UNESCO est le 24 novembre 2011 (minuit, heure de Paris).

Pour connaître tous les critères de sélection et les documents nécessaires à la candidature, veuillez consulter le site Internet de l'UNESCO.

Source :

Haut de la page

Publications récentes

Documents relatifs à la 5e session ordinaire du Comité intergouvernemental

L'UNESCO a rendu disponibles, sur son site Internet, les documents suivants en vue de la 5e session ordinaire du Comité intergouvernemental qui se tiendra du 5 au 7 décembre 2011 à Paris:

Documents de travail :

  • Adoption de l'ordre du jour
  • Adoption du compte-rendu détaillé de la 4e session ordinaire du Comité
  • Préparation des rapports périodiques quadriennaux des Parties à la Convention
  • Rapport du Secrétariat sur la mise en œuvre de la deuxième année de la phase pilote du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC)
  • Utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC)
  • Termes de référence pour l'évaluation de la phase pilote du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC)
  • Concertation et coordination internationales : état des lieux sur l'article 21 de la Convention
  • Création d'un emblème pour la Convention et préparation d'un projet de directives opérationnelles pour son utilisation
  • Date de la prochaine session du Comité
  • Élection des membres du Bureau de la 6e session ordinaire du Comité

Documents d'information

  • Calendrier provisoire
  • Liste provisoire des participants

Source :

Haut de la page

Accords bilatéraux et diversité culturelle, vol. 6, no 9

Dans son édition du 7 novembre 2011, le bulletin Accords bilatéraux et diversité culturelle nous propose les sujets d'intérêt suivants :

Développement culturel

  • Culture et Développement : Rapport de la Directrice générale de l’UNESCO
  • Projet de recherche : Batterie d’indicateurs de la culture pour le développement

Industrie de l’audiovisuel

  • Initiative de l’OCDE sur le commerce des services audiovisuels : craintes des professionnels de la culture
  • Rencontres cinématographiques de l’ARP : cartographie des enjeux de l’industrie cinématographique européenne
  • Vers un démantèlement du système de financement du cinéma français

Union européenne

  • Numérisation du patrimoine culturel : recommandation de la Commission européenne
  • Coopération culturelle : Accord entre le Brésil et l’Union européenne

Actualités

  • Chine : Réforme du secteur des industries culturelles
  • Conférences-Forums

Accords bilatéraux et diversité culturelle est réalisé par le Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) pour l'Organisation internationale de la Francophonie.

Source :

Haut de la page

« Mesure de la diversité des expressions culturelles : application du modèle de la diversité de Stirling à la culture »

L'adoption de la Convention sur la promotion et la protection de la diversité des expressions culturelles par l'UNESCO en 2005 a notamment, par ses articles 9 (Partage de l'information et transparence) et 19 (Échange, analyse et diffusion de l'information), souligné le besoin en données statistiques pour permettre aux pays de mesurer l'incidence de la Convention.

Dans le cadre de son travail sur la mesure de la diversité culturelle, l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU) publie le rapport « Mesure de la diversité des expressions culturelles : application du modèle de la diversité de Stirling à la culture » (Measuring the diversity of cultural expressions: applying the stirling model of diversity in culture) qui étudie dans quelle mesure le modèle de Stirling est adéquat pour la mesure de la diversité des expressions culturelles.

Ainsi, cet ouvrage présentent les résultats de deux études : la première s'appuie sur des données de l'Enquête de l'ISU sur les statistiques de films de long métrage, réalisée en 2007, alors que la seconde examine le contenu des chaînes de télévision publiques et privées dans plusieurs pays. Si ces études reconnaissent l'utilité du modèle de la diversité de Stirling dans les études culturelles et l'évaluation de la diversité des expressions culturelles, elles confirment aussi la nécessité d'adapter la méthodologie dans ce domaine.

Pour télécharger le rapport en question, veuillez consulter le site Internet de l'ISU

Source:

Haut de la page

Guide des possibilités de financement de la mobilité internationale des artistes et des professionnels de la culture en Europe

L'ouvrage intitulé Guide des possibilités de financement de la mobilité internationale des artistes et des professionnels de la culture en Europe (Guide to funding opportunities for the international mobility of artists and culture professionals in Europe) recense les dispositifs mis en place pour promouvoir la mobilité internationale en culture par les organismes publics ou privés de différents pays européens (et plus largement des pays candidats à l'Union européenne (UE) ainsi que les membres de l'Espace économique européen (EEE)).

Chaque dispositif fait l'objet d'une fiche indiquant le type d'action visée (enseignement, résidence, participation à un festival, etc.), la provenance du financement, les destinataires, les critères d'éligibilité et un lien vers la présentation complète. 750 aides portées par 500 organismes sont ainsi recensées pour tout le secteur culturel, incluant le spectacle vivant.

Le Guide est édité par le réseau d'information sur la mobilité culturelle On the Move et l'agence internationale d'analyse des politiques culturelles Interarts. Il est disponible en version anglaise sur le site Internet du réseau On the Move.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Congrès à propos de la Convention sur la diversité des expressions culturelles et lancement du réseau U40 Afrique à Johannesburg

Les 20 et 21 octobre dernier, le ministère des Arts et de la Culture de la République de l'Afrique du Sud, Arterial Network et les membres fondateurs du réseau U40 Afrique ont organisé un congrès de deux jours visant à réunir la société civile et le gouvernement afin de discuter de l'application de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l'UNESCO dans le contexte africain et notamment sud-africain.

L'événement a permis d'offrir une plateforme d'information à la société civile sud-africaine ainsi qu'aux acteurs africains clés en ce qui a trait au contenu de la Convention et à l'état d'avancement de son application, de déterminer de quelles façons les secteurs créatifs de l'Afrique du Sud et du continent peuvent tirer parti de la Convention ainsi que de mettre en place un mécanisme de suivi et de soutien à la réalisation des objectifs de la Convention.

Enfin, le congrès a servi de tremplin au lancement du chapitre africain du réseau U40, lequel regroupe des experts et des professionnels de la culture de moins de 40 ans à travers le monde. Les membres du réseau U40 ont d'ailleurs participé à une séance de travail consacrée à l'élaboration d'un plan d'action portant sur la mise en oeuvre de la Convention et son développement à l'échelle du continent africain.

Sources:

Haut de la page

La Norvège contribue à nouveau au Fonds international pour la diversité culturelle

Au cours du mois d'octobre 2011, la Norvège a effectué un versement de 788 614,70 $ US au Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC), ce qui porte le montant cumulé des contributions de ce pays à 1 453 087,92 $ US.

Le Fonds international pour la diversité culturelle est un Fonds volontaire multi-donateurs établit dans le cadre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l'UNESCO. Il a pour objectif de promouvoir la coopération pour le développement durable et la réduction de la pauvreté en vue de favoriser l'émergence d'un secteur culturel dynamique dans les pays en développement.

Il s'agit d'un mécanisme important permettant à la Convention d'avoir un impact réel sur le terrain. Actuellement, le FIDC soutient 31 projets dans 24 pays en développement, dans le cadre de la phase pilote du Fonds.

Les ressources du FIDC proviennent des contributions volontaires des Parties ainsi que de celles d'autres États, d'organisations régionales ou internationales, d'organismes publics ou privés ou de personnes privées. La Conférence des Parties a recommandé que les Parties versent au Fonds des contributions annuelles d'un montant au moins égal à un pour cent de la contribution de leur pays au budget de l'UNESCO.

En date du 7 novembre 2011, le montant total des contributions au FIDC s'élevait à 4 996 191,12 $ US.

Sources :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Célébration du 10e anniversaire de la Déclaration sur la diversité culturelle de l'UNESCO

Le 2 novembre dernier, a eu lieu la célébration du 10e anniversaire de la Déclaration universelle sur la diversité culturelle de l'UNESCO, au siège de l'Organisation à Paris.

En effet, 2011 marque le 10e anniversaire de l'adoption de la Déclaration, laquelle a représenté un tournant décisif dans la façon dont la communauté internationale réfléchit à la culture, à la coopération et au développement. La Déclaration a fourni la base conceptuelle pour le développement de divers instruments normatifs dont : la Recommandation concernant la promotion et l'usage du multilinguisme et l'accès universel au cyberespace (2003), la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (2003) et la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005).

Pour l'occasion, une séance spéciale de la Conférence générale en présence de plusieurs invités et un spectacle culturel alliant danses, chants, musique et défilé de mode ont été organisés.

Source :

Haut de la page

Défi vidéo international pour les jeunes

Dans le cadre du 10e anniversaire de l'adoption de la Déclaration universelle sur la diversité culturelle, l'UNESCO lance un concours vidéo international pour les jeunes entre 18 et 24 ans.

Les participants sont invités à exprimer leur créativité et leur vision positive de la diversité culturelle en réalisant de courtes vidéos (1 minute 30 maximum) inspirées des principes de la Déclaration.

Les vidéos seront soumises à un vote public en ligne via les plateformes You Tube et You Ku de l'UNESCO. Les cinq vidéos qui recevront le plus de votes du public seront soumises à un jury international d'experts (Algérie, Canada, Chili, Croatie, France, Haïti, Inde et Mali) qui sélectionnera la meilleure d'entre toutes. Le film primé sera utilisé par l'UNESCO afin de promouvoir les principes de la Déclaration universelle sur la diversité culturelle.

La date limite pour l'envoi des vidéos est le 2 décembre 2011 (minuit, heure de Paris) et la date limite pour le vote en ligne est le 12 décembre 2011 (minuit, heure de Paris).

Pour connaître tous les détails à propos de ce défi vidéo, veuillez consulter le site Internet de l'UNESCO.

Source :

Haut de la page