Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 11, no 18, lundi 5 décembre 2011

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Communiqués, discours, déclarations

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

La Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l'occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d'élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Il a tenu depuis sept rencontres, cinq ordinaires et deux extraordinaires. La cinquième session ordinaire du Comité a eu lieu du 5 au 7 décembre 2011.

La troisième session de la Conférence des Parties, qui s'est tenue à Paris les 14 et 15 juin 2011, a permis l'approbation des directives opérationnelles relatives à trois articles de la Convention et celles à propos des mesures destinées à assurer la visibilité et la promotion de la Convention. Au total, douze articles de la Convention comportent maintenant des directives opérationnelles.

Au moment d'écrire ces lignes, 118 Parties (117 États et la Communauté européenne en tant qu'organisation d'intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Nous soulignons que le 18 octobre dernier, la République-Unie de Tanzanie a déposé son instrument de ratification auprès de l'UNESCO et figure maintenant au nombre des Parties à la Convention.

Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l'ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d'États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l'acceptent, l'approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Communiqués, discours, déclarations

Lancement d'un nouveau prix en soutien aux réalisateurs des pays arabes

Le communiqué de presse du 23 novembre de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) nous informe que le Festival international du film de Dubaï et l'OIF ont lancé un nouveau prix en soutien aux réalisateurs des pays arabes, leur première collaboration pour venir en aide aux réalisateurs émergents et confirmés du monde arabe.

C'est ainsi que, dans le cadre de la 8e édition du Festival international du film de Dubaï qui se déroulera du 7 au 14 décembre 2011, l'OIF attribuera un prix d'un montant de 5 000 euros à un projet de long métrage issu d'un pays du monde arabe francophone, sélectionné parmi quinze projets de films en compétition du Marché de coproduction du festival (Dubai Film Connection).

À l'occasion du lancement de ce nouveau prix, Mme Shivani Pandya, directrice générale du Festival international du film de Dubaï, a déclaré que « ce partenariat pour la promotion de la production cinématographique dans les pays francophones du monde arabe [consiste] à proposer un maximum de ressources et d'opportunités de croissance aux réalisateurs [des pays arabes]».

M. Frédéric Bouilleux, directeur de la Langue française et de la diversité culturelle et linguistique à l'OIF, a quant à lui souligné que le «partenariat [entre l'OIF et]  la «Dubaï Film Connection » est devenu au fil du temps un véritable label de qualité [et] devrait augmenter la visibilité des films soutenus, accélérer leur faisabilité et contribuer ainsi à enrichir le dialogue culturel par un cinéma arabe de qualité, créatif et engagé».

Au regard de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, ce prix en soutien aux réalisateurs des pays arabes constitue une bonne pratique en termes de coopération pour le développement puisqu'il contribue à renforcer les industries culturelles des pays en développement, en créant et en renforçant les capacités de production et de distribution des pays en développement dans le domaine cinématographique.

Pour obtenir plus d'informations à propos de ce prix, veuillez consulter le communiqué de presse de l'OIF et le site Internet du Festival international du film de Dubai.

Sources :

Haut de la page

Publications récentes

Mesure de la diversité culturelle: Trois études du ministère français de la Culture et de la Communication

Le Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS) du ministère français de la Culture et de la Communication a publié trois études relatives à la diversité culturelle en France  dans l'industrie du livre et celle de la musique enregistrée, ainsi qu'une étude axée sur les marchés du film en salles et en vidéogrammes en France et en Europe.

Ces trois publications se fondent sur l'approche tridimensionnelle d'Andrew Stirling pour mesurer la diversité culturelle et analysent donc cette dernière selon les dimensions suivantes : la variété produite et consommée, l'équilibre des ventes entre les différents titres et la disparité des œuvres.

Pour télécharger les documents en question, veuillez visiter le site Internet du ministère français de la Culture et de la Communication.

Sources :

Haut de la page

«Travelogue : Cartographie de la mobilité des arts de la scène en Europe»

Travelogue est une étude expérimentale visant à cartographier et à partager les données sur la mobilité internationale dans le domaine des arts de la scène en Europe, tout comme à tester si les efforts actuels de cartographie de la mobilité, au niveau national, peuvent être harmonisés et corrélés afin de fournir un meilleur portrait de la mobilité transnationale européenne.

Le rapport final « Travelogue : Cartographie de la mobilité des arts de la scène en Europe » (Travelogue : Mapping Performing Arts Mobility in Europe) comprend entre autres une description des étapes du projet Travelogue, l'Atlas Travelogue (une série d'illustrations des données disponibles), tout comme des études de cas qui ont permis de développer le prototype de l'étude.

La recherche expérimentale Travelogue fait partie du projet SPACE (Supporting Performing Arts Circulation in Europe), un projet pilote sur la mobilité des artistes financé par l'Union européenne pour la période 2008-2011. Dix institutions culturelles européennes misant sur des politiques et pratiques internationales ont participé à la création de cette nouvelle plate-forme visant à favoriser la circulation des arts de la scène en Europe. 

Pour en apprendre davantage sur l'étude Travelogue, de même que pour télécharger le rapport en question, veuillez consulter le site Internet de Travelogue.

Source :

Haut de la page

Guide sino-européen de la culture

Un an de recherches, dont plus d'une centaine d'entretiens et de discussions avec les acteurs du monde culturel sur des expériences de collaborations entre l'Europe et la Chine, ont abouti à la publication du Guide sino-européen de la culture (Europe-China Cultural Compass), une initiative lancée par des partenaires des instituts culturels nationaux de l'Union européenne (European Union National Institutes for Culture- EUNIC) en Chine, l'Institut Goethe, le British Council et l'Institut culturel danois.

L'ouvrage comprend un glossaire d'une sélection de termes interculturels essentiels, ainsi que des renseignements utiles pour la coopération culturelle sino-européenne : informations générales sur l'Europe et la Chine (histoire, société, médias, systèmes de valeurs, etc.) et sur les différences dans le fonctionnement des secteurs culturels européen et chinois, récits d'expériences d'acteurs culturels, analyse du cycle d'un projet soulignant les difficultés rencontrées, les pratiques mises en œuvre et les enseignements tirés.

Le Guide est disponible gratuitement, en versions anglaise et chinoise, sur le site Internet de EUNIC.

Source:

Haut de la page

Les politiques culturelles provinciales et territoriales du Canada. Origines, évolutions et mises en œuvre

Les politiques culturelles provinciales et territoriales du Canada. Origines, évolutions et mises en œuvre vient de paraître.

Cet ouvrage de plus de six cent pages est le fruit des recherches sur plus de cinq ans d'une équipe de 16 chercheurs et professeurs issus d'une dizaine d'universités canadiennes. Il donne un aperçu de la diversité d'origine des politiques culturelles canadiennes et des choix faits pour leur développement. Il traite également du positionnement du Québec ainsi que de l'ampleur et de la portée de ses interventions dans ce domaine par rapport aux autres provinces et territoires canadiens.

L'ouvrage est publié en français aux Presses de l'Université Laval (PUL), sous la direction de Diane Saint-Pierre, professeure à l'Institut national de la recherche scientifique (INRS), et de Monica Gattinger, professeure agrégée à l'École d'études politiques de l'Université d'Ottawa.

Source:

Haut de la page

Accords bilatéraux et diversité culturelle, vol. 6, no 10

Dans son édition du 5 décembre 2011, le bulletin Accords bilatéraux et diversité culturelle nous propose les sujets d'intérêt suivants :


Industries culturelles

  • Ratification par le Congrès états-unien de trois accords de libre-échange avec la Corée du Sud, la Colombie et Panama: des implications pour la diversité des expressions culturelles
  • Convention sur la diversité des expressions culturelles : les points principaux de la cinquième session du Comité intergouvernemental
  • L'investissement dans les industries culturelles au cœur des débats du Forum d'Avignon
  • Europe créative : un programme-cadre destiné aux industries culturelles et créatives de l'Union européenne

Piratage numérique

  • France: vers des mesures plus strictes contre le téléchargement illégal
  • Le téléchargement illégal face aux tribunaux

Actualités

  • Initiatives publiques en faveur de l'industrie audiovisuelle européenne: Espagne, Allemagne, Italie.

Accords bilatéraux et diversité culturelle est réalisé par le Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) pour l'Organisation internationale de la Francophonie.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Une première remise des Prix diversité culturelle

Le 5 décembre 2011, Pascal Rogard, président de la Coalition française pour la diversité culturelle et directeur général de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), a eu l'honneur de remettre pour la première fois les Prix diversité culturelle, une initiative de la Coalition française. Ces prix visent à accompagner des initiatives, récompenser des parcours professionnels et artistiques et à encourager des bonnes pratiques qui peuvent contribuer à promouvoir et à défendre la diversité culturelle.

Les prix sont décernés sur propositions soumises à examen par un jury constitué de membres de la Coalition française. Ils peuvent prendre deux formes : l'une symbolique (médaille), soit un prix de reconnaissance morale décernée à une personne connue; l'autre monétaire, un montant de 3 000 euros attribué à une petite association ou à un individu pour l'aider dans ses actions en faveur de la diversité culturelle.

Pour l'année 2011, les Prix diversité culturelle seront décernés à:

  • M. Jean Musitelli, membre du Comité permanent de la Commission nationale française pour l'UNESCO, ancien Ambassadeur de France auprès de l'UNESCO, qui fût notamment l'un des rédacteurs et l'une des chevilles ouvrières de la Convention de l'UNESCO pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles;
  • M. Jack Ralite, ancien ministre et ancien sénateur français, spécialiste reconnu des questions culturelles au Parlement où il siège au sein de la Commission aux affaires culturelles. M. Ralite n'a eu de cesse de défendre en France et à l'étranger d'abord l'exception puis la diversité culturelle ainsi que l'importance de préserver la spécificité des biens et services culturels dans les négociations commerciales internationales;
  • Et au Festival musiques métisses d'Angoulême, dont la richesse de sa programmation et la volonté de ses organisateurs de créer des liens et des rencontres entre les artistes, les auteurs et leur public, constituent une démarche bénéfique pour l'expression de la diversité culturelle.

Créée en 1997, la Coalition française pour la diversité culturelle regroupe aujourd'hui une cinquantaine d'organisations professionnelles du cinéma, de la télévision, du spectacle vivant, de l'édition, de la musique, des arts graphiques et plastiques et du multimédia qui se sont réunies pour défendre la liberté d'expression et de création et le droit pour chaque État de définir des politiques de soutien à la création.

Sources :

Haut de la page

Fonds francophone d'aide au développement cinématographique : Appel à candidatures

Le Fonds francophone d'aide au développement cinématographique, initié par des partenaires francophones (la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC), Téléfilm Canada, le Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la Communauté française de Belgique, le Centre du cinéma et de l'image animée français, et le Film Fund Luxembourg et l'Office fédéral de la Culture suisse), a pour but de soutenir le co-développement et indirectement la coproduction de projets de longs métrages en langue française susceptibles de rejoindre les différents publics de l'ensemble des pays francophones concernés. L'administration du Fonds a été confiée au Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF).

Pour être admissibles, les projets soumis doivent impliquer d'une part un producteur canadien et d'autre part un producteur belge, français, luxembourgeois ou suisse. Les projets sélectionnés se verront attribuer une aide couvrant jusqu'à un maximum de 50% des coûts admissibles, mais ne dépassant toutefois pas 40 000 euros par projet.

Pour la 3e édition du Fonds, les dossiers de candidature doivent être envoyés au plus tard le 19 décembre 2011, par courriel à l'adresse fondsfrancophone@fiff.be.

La présentation du Fonds, l'appel à candidatures 2011-2012 de même que le formulaire de dossier de candidature sont disponibles sur le site Internet du FIFF.

Source:

Haut de la page

VIIe Conférence internationale sur la recherche en politique culturelle : Appel à propositions

Du 9 au 12 juillet 2012, se tiendra à Barcelone la VIIe Conférence internationale sur la recherche en politique culturelle (VII International Conference on Cultural Policy Research- ICCPR).

Organisée par le Centre d'études culturelles, politiques et sociales de l'Université de Barcelone (Centre for the Study of Culture, Politics and Society -CECUPS), en collaboration avec l'International Journal of Cultural Policy,  l'édition 2012 de la conférence examinera le lien entre culture, politique et politiques culturelles sous tous ses angles.

Les organisateurs de l'événement invitent les universitaires des quatre coins de la planète à soumettre leurs communications, en tant que panel d'experts ou à titre individuel, sur les sujets suivants ou des sujets connexes : diversité culturelle et politiques culturelles; média et politiques; culture numérique et politiques culturelles; politiques institutionnelles et réputations artistiques; pratiques culturelles et mobilisation politique, etc.

La date limite pour soumettre des propositions est le 31 décembre 2011.

Pour connaître tous les détails à propos de cette conférence, veuillez visiter le site Internet de ICCPR2012.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Première conférence sur l'économie créative africaine

La première conférence sur l'économie créative africaine se déroulera du 4 au 6 décembre 2011 à Nairobi (Kenya).

À cette occasion, une centaine de délégués (provenant de 31 pays africains) actifs dans le domaine des arts et de la culture sur le continent africain seront présents.


Parmi les objectifs de la conférence, figurent les suivants :

  • Évaluer et communiquer les résultats des recherches effectuées à ce jour sur l'économie créative africaine en vue d'étayer les stratégies rigoureuses de promotion du secteur de la création en Afrique;
  • Aborder les recherches disponibles et la relation entre l'économie créative et le développement en Afrique, la diversité culturelle et d'autres thèmes culturels d'actualité;
  • Fournir une tribune aux experts et aux penseurs spécialisés dans l'économie créative africaine ou dans des sujets connexes, où ils pourront partager leur savoir et faire connaître leur point de vue;
  • Cerner les secteurs qui nécessiteront davantage de recherche, de réflexion et d'intervention à l'échelle continentale, régionale et nationale dans la foulée de la conférence;
  • Repérer les liens, les occasions et les relations possibles, le cas échéant, avec les économies créatives du Nord et du Sud, mais surtout les relations Sud-Sud.

Cette conférence se tient dans le cadre de la troisième conférence bisannuelle d'Arterial Network, un réseau qui comprend un ensemble d'individus, d'institutions et de partenaires financiers œuvrant dans le secteur culturel africain et qui vise à soutenir et à améliorer la croissance, l'efficacité et la pérennité des industries créatives en Afrique.

Source :

Haut de la page

Débat « Diversité culturelle et économie numérique »

Le 12 décembre 2011, experts et acteurs du domaine culturel se réuniront à Paris autour d'un débat intitulé : Diversité culturelle et économie numérique : liaisons fructueuses ou liaisons dangereuses?

Organisé par la Coalition française pour la diversité culturelle, cet après-midi de débats permettra de s'interroger et de mieux cerner les opportunités offertes par le numérique.


La séance se divisera en deux temps : la première partie dressera un état des lieux des récentes mutations qui ont touché les industries culturelles (mais aussi les consommateurs et les créateurs) et des enjeux de demain; la deuxième partie abordera la question à savoir si cette nouvelle donne sera source de nouvelles régulations. Elle sera animée par plusieurs personnalités liées aux différents secteurs des industries culturelles et clôturée par M. Frédéric Mitterrand, ministre français de la Culture et de la Communication.


Pour plus de renseignements et pour vous inscrire à cet événement, veuillez consulter le site Internet de la Coalition française pour la diversité culturelle.

Source :

Haut de la page