Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 12, no 3, lundi 5 mars 2012

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

La Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l'occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d'élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Il a tenu depuis sept rencontres, cinq ordinaires et deux extraordinaires.

La troisième session de la Conférence des Parties, qui s'est tenue à Paris les 14 et 15 juin 2011, a permis l'approbation des directives opérationnelles relatives à trois articles de la Convention et celles à propos des mesures destinées à assurer la visibilité et la promotion de la Convention. Au total, douze articles de la Convention comportent maintenant des directives opérationnelles.

Au moment d'écrire ces lignes, 122 Parties (121 États et la Communauté européenne en tant qu'organisation d'intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Nous soulignons que l'Angola a déposé, le 7 février 2012, son instrument de ratification auprès de l'UNESCO et figure maintenant au nombre des Parties à la Convention.

Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l'ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d'États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l'acceptent, l'approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Publications récentes

Nouvelles publications du projet MEDIADEM

Le projet « Retour sur les politiques européennes en matière de médias : évaluer et retrouver la liberté et l'indépendance des médias dans les systèmes démocratiques contemporains » (MEDIADEM) vient de publier les résultats de sa phase 2, soit quatorze étude de cas sur les pays européens participant au projet : Allemagne, Belgique, Bulgarie, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Italie, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie et Turquie.

Les rapports étudient la configuration des politiques en matière de médias dans les pays retenus afin de déterminer si celles-ci permettent, de façon effective, la création d'un environnement dans lequel des médias libres et indépendants parviennent à se développer. L'analyse porte à la fois sur les services traditionnels et sur les nouveaux services de médias et s'intéresse à la mise en œuvre des instruments de régulation, de co-régulation et d'auto-régulation. La recherche étudie également l'interprétation et l'application des normes de droit et vérifie si celles-ci sont effectivement respectées.

Les rapports sur les pays sont disponibles sur le site Internet du projet MEDIADEM.

MEDIADEM est un projet de recherche européen d'une durée de trois ans qui a débuté en avril 2010 et qui est mené par 14 institutions européennes partenaires. Il vise à comprendre et à expliquer les facteurs qui promeuvent ou, au contraire, entravent le développement de politiques de soutien à la liberté et à l'indépendance des médias.

Sources :

Haut de la page

Festivals & sociétés en Europe XIXe-XXIe siècles

La publication  Festivals & sociétés en Europe XIXe-XXIe siècles constitue les actes d'un colloque qui s'est tenu à Dijon les 3 et 4 février 2011. Ce colloque, organisé par la Maison de Sciences de l'Homme (MSH) de Dijon, le Centre Georges Chevrier et le CIMEOS (laboratoire en Sciences de l'Information et de la Communication de l'Université de Bourgogne), visait à analyser les enjeux des archives du spectacle vivant et la capacité à construire une histoire des festivals depuis le XIXe siècle.

En guise d'introduction, Philippe Poirrier, directeur de cette publication collective, affirme que « le festival est à considérer à la fois comme un lieu de médiation culturelle, un espace des pratiques et des sociabilités culturelles, et un élément central de l'économie des arts et de la culture. Cette forme spécifique mérite [?] une mise en perspective historique ».

Trois thèmes ont ainsi été retenus afin d'appréhender l'histoire des festivals : les festivals et leur place dans les politiques culturelles; les festivals et la création artistique; et les publics des festivals.

La publication en question est disponible en ligne sur le site Internet du Centre Georges Chevrier.

Sources :

Haut de la page

Les industries créatives

L'ouvrage Les industries créatives (Creative Industries) de Terry Flew retrace les idées historiques et contemporaines qui donnent à l'économie créative une pertinence inédite. Il permet en outre de mieux comprendre la dynamique des marchés culturels, de la main-d'œuvre, du financement et des risques du domaine de la création, ainsi que les mécanismes de distribution, de commercialisation et de « récupération créative » de la culture au moyen des nouvelles technologies médiatiques.

Cette publication :

  • établit une perspective globale de l'économie et des industries créatives;
  • s'appuie sur des études de la culture et des médias, de l'économie, de l'innovation et des politiques culturelles ainsi que sur la géographie culturelle et économique;
  • explore la signification, pour les décideurs, de l'évolution de la culture et de la créativité en ce qui concerne la dynamique économique;
  • se fonde largement sur des études de cas selon des critères pertinents non seulement pour les chercheurs et les décideurs, mais également pour les étudiants du domaine des industries créatives.

Source:

Haut de la page

Accords bilatéraux et diversité culturelle, vol. 7, no 2

Dans son édition du 5 mars 2012, le bulletin Accords bilatéraux et diversité culturelle nous propose les sujets d'intérêt suivants :

Industries culturelles et diversité culturelle

  • Vers la conquête du marché cinématographique chinois : accord entre la Chine et les États-Unis
  • Une dizaine de missions d'assistance technique pour le renforcement des industries culturelles des pays en développement
  • Stabilité de la fréquentation cinématographique dans l'UE et augmentation des recettes internationales de Hollywood
  • Universal prétend acquérir une partie d'EMI : implications pour les règles de concurrence et la diversité musicale

Enjeux numériques

  • L'accord commercial anti-contrefaçon suscite des protestations multiples
  • Controverses sur la numérisation des livres indisponibles.

Accords bilatéraux et diversité culturelle est réalisé par le Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) pour l'Organisation internationale de la Francophonie.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Lauréats du programme de bourses pour artistes UNESCO-Aschberg 2012

L'UNESCO a annoncé les lauréats 2012 du Programme de bourses pour artistes UNESCO-Aschberg. Originaires de dix-sept pays différents, ils sont spécialisés en création littéraire, en musique et en arts visuels.

Créé en 1994, l'objectif du Programme de bourses UNESCO-Aschberg est d'offrir de nouvelles perspectives professionnelles à de jeunes artistes en leur permettant de compléter leur formation dans des institutions spécialisées de pays dont ils ne sont pas originaires. Le Programme accorde la priorité aux artistes et aux institutions des pays en développement, dans le but d'accroître la coopération Nord-Sud et Sud-Sud et converge ainsi avec les principes et objectifs de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles en matière de coopération internationale pour le développement.

Des centaines de jeunes artistes du monde entier ont déjà bénéficié de bourses UNESCO-Aschberg. En 2012, le programme offre dix-huit bourses financées par douze institutions partenaires de dix pays.

Pour consulter la liste des lauréats et pour obtenir plus d'informations concernant ce programme, veuillez visiter le site Internet de l'UNESCO.

Source :

Haut de la page

Fondation Prince Claus : Appel à propositions pour des projets culturels

La Fondation Prince Claus lancera, pour l'année 2012, deux appels de propositions ciblées visant à appuyer des initiatives culturelles dans toutes les disciplines artistiques.

L'appel en cours admet les propositions de projets culturels d'organismes ou de résidants des pays suivants : Cambodge, Timor-Oriental, Népal, Laos, Bangladesh, Bhoutan, Myanmar, Tadjikistan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Vietnam, Philippines, Thaïlande, Mongolie, Turkménistan, Azerbaïdjan.

L'échéance de dépôt des projets est fixée au 15 mars 2012.

Pour consulter l'appel de propositions en cours et pour plus d'informations, veuillez visiter le site Internet de la Fondation Prince Claus.

La Fondation Prince Claus, dont le siège se trouve à Amsterdam, est fondée sur le principe que la culture est un besoin fondamental. Elle recherche activement des collaborations culturelles sur une base d'égalité et de confiance avec des partenaires d'excellence dans des régions où les moyens et les possibilités d'expression culturelle, de recherche et de production dans le domaine de la création sont limités ou menacés. Au cours des 15 dernières années, elle a notamment axé ses activités sur le financement d'initiatives culturelles par des appels ouverts de propositions dans les domaines de la culture et du développement.

Sources:

Haut de la page

Lancement du Prix des 5 continents 2012

L'édition 2012 du Prix des 5 continents est lancée. Créé en 2001 par l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le Prix des 5 continents consacre un roman d'un écrivain témoignant d'une expérience culturelle spécifique enrichissant la langue française. Accueillant tout auteur d'expression française quelle que soit sa maturité littéraire, le Prix met en valeur l'expression de la diversité culturelle et éditoriale de la langue française au cœur des 5 continents.

Les éditeurs ont jusqu'au 31 mars 2012 pour participer et peuvent présenter au maximum trois textes narratifs de fiction ayant été publiés entre le 1er mars 2011 et le 1er mars 2012.

La remise du prix 2012 aura lieu en octobre prochain, à Kinshasa (République démocratique du Congo), en marge du XIVe Sommet de la Francophonie.

Pour plus de renseignements à propos des modalités de participation, du processus de sélection et pour connaître les anciens lauréats, veuillez consulter le site Internet de l'OIF.

Source :

Haut de la page

Fonds Roberto Cimetta

Le Fonds Roberto Cimetta (FRC) lancera trois appels à candidatures (du 1er au 31 mars; du 1er au 30 juin; du 1er au 30 septembre) pour l'année 2012, et ce, pour les fonds de mobilité suivants : le fonds général, le fonds dédié Conseil Général des Bouches du Rhône et le fonds dédié Marseille-Provence 2013.

Le FRC est une association internationale sans but lucratif qui a été créée en 1999 afin d'encourager et de soutenir la mobilité des artistes et professionnels culturels désirant voyager à travers la région euro-méditerranéenne et particulièrement dans le monde arabe, dans le but de développer des projets d'échanges artistiques et culturels, individuels ou collectifs, dans le domaine des arts contemporains. 

Le Fonds est devenu un interlocuteur et un médiateur privilégié sur les questions de mobilité artistique et du développement culturel en Méditerranée, offrant entre autres un programme de mobilité artistique qui a permis de soutenir, à ce jour, près de 1 000 artistes et professionnels culturels. Les bourses de voyage sont financées par des bailleurs de fonds, avec lesquels l'association a établi des partenariats.

Tous les détails concernant le FRC, les appels à candidatures et les fonds de mobilité visés sont disponibles sur le site Internet du Fonds Roberto Cimetta.

Source :

Haut de la page

Musique : Prix découvertes RFI 2012

En partenariat avec l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la Société française des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) et l'Institut français, Radio France Internationale (RFI) organise l'édition 2012 du concours international à destination des jeunes talents musicaux dont le nom est « Prix découvertes RFI ».

Créé en 1981, ce concours a pour but de favoriser le développement de la carrière des artistes ou groupes musicaux professionnels d'Afrique, des îles de l'Océan Indien et des Caraïbes. Le lauréat bénéficiera d'une dotation de 10 000 euros, d'une large promotion, de l'organisation d'un concert à Paris et d'une tournée en Afrique.

Ce concours a contribué à l'émergence d'artistes reconnus internationalement tels Tiken Jah Fakoly (Côte d'Ivoire), Rokia Traoré (Mali), Didier Awadi (Sénégal), Tcheka (Cap Vert), Chiwoniso (Zimbabwe) ou encore Amadou et Mariam (Mali).

La date limite de dépôt des candidatures est le 15 juin 2012, à minuit (heure de Paris).

La fiche de candidature et le règlement du concours sont disponibles sur le site Internet de RFI.

Sources :

Haut de la page

« Coopera cultura : Ressources en réseau pour une meilleure conception des projets de coopération culturelle en Amérique latine »

« Coopera cultura : Ressources en réseau pour une meilleure conception des projets de coopération culturelle en Amérique latine » est une plate-forme qui vise à améliorer de façon quantitative et qualitative la qualité et l'impact des projets de coopération dans l'espace latino-américain, à partager les expériences et à créer des synergies dans cette région.

« Coopera cultura » fournit un vaste ensemble de ressources au service des professionnels de la coopération culturelle : actualité d'intérêt (nouvelles, événements et appels à propositions), liste d'institutions œuvrant en coopération internationale, législation en matière de coopération et d'accords culturels internationaux, documentation pertinente tel un Guide de financement culturel, partage d'expériences de projets réalisés et financés à l'échelle latino-américaine, recommandations et conseils, entrevues d'experts, études de cas, etc.

Le projet Coopera cultura est une initiative du Programme de gestion culturelle de l'Université de Barcelone, en collaboration avec Proculturas (Argentine) et Tandem (Pérou), deux entités qui se consacrent à la recherche et à la gestion culturelle dans le milieu, entre autres, de la coopération culturelle. Il bénéficie de l'appui de l'Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID).

Source:

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

30e Festival International du Film sur l'Art

Du 15 au 25 mars prochain, aura lieu le 30e Festival International du Film sur l'Art (FIFA) à Montréal (Canada).

Le FIFA constitue le premier carrefour du film sur l'Art en importance dans le monde. L'objectif de cette manifestation consiste à réunir un grand nombre d'intervenants de l'industrie cinématographique et télévisuelle, notamment des producteurs, des distributeurs et des diffuseurs, afin de générer un véritable marché mondial de films sur l'art. Le Festival contribue à l'effervescence et à la croissance du marché, en favorisant la négociation de coproductions ou encore le rayonnement des œuvres par leur distribution internationale. Il permet aussi de discuter des enjeux et des défis d'aujourd'hui, tout en explorant de nouvelles avenues artistiques et professionnelles.

Outre la projection de près de 250 films d'une trentaine de pays par édition, le FIFA présente à l'occasion du Festival, une vingtaine d'événements spéciaux (tables rondes, débats, conférences, vernissages, salons, installations vidéos, performances, etc.) qui favorisent les échanges entre les artistes, les professionnels de l'industrie cinématographique, les spécialistes du milieu et le public, et ce, au delà des 11 jours du Festival.

Le FIFA est une organisation à but non lucratif qui se consacre exclusivement à la promotion et au rayonnement international du film sur l'art. Bien que le festival, qui se déroule à chaque printemps, en soit l'événement central, le FIFA poursuit ses activités tout au long de l'année.

Source :

Haut de la page