Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 13, no 9, lundi 7 octobre 2013

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en oeuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours !

La Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l'occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d'élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Il a tenu depuis huit rencontres, six ordinaires et deux extraordinaires. La prochaine session du Comité aura lieu du 10 au 13 décembre 2013, au siège de l'UNESCO.

La quatrième session de la Conférence des Parties, qui s'est tenue à Paris du 11 au 13 juin 2013, a permis l'approbation des directives opérationnelles régissant l'utilisation de l'emblème de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles ainsi que les Orientations révisées sur l'utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle. Au total, douze articles de la Convention comportent maintenant des directives opérationnelles.

Au moment d'écrire ces lignes, 133 Parties (132 États et l'Union européenne en tant qu'organisation d'intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Nous soulignons qu'El Salvador, l'Iraq et la Belgique ont respectivement déposé leur instrument de ratification auprès de l'UNESCO les 2 juillet, 22 juillet et 9 août derniers.

Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l'ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion ! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d'États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l'acceptent, l'approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Publications récentes

ISU : De nouvelles données sur le cinéma démontrent la croissance exponentielle des recettes aux guichets de la Chine

Selon une récente analyse de l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU), la croissance des recettes aux guichets de la Chine lui permet de devenir le troisième plus grand marché de consommateurs de films.

L'analyse de l'ISU sur le cinéma rapporte que la Chine est passée de la sixième à la troisième place en termes de recettes aux guichets de 2005 à 2011, derrière les États-Unis et le Japon, et que ses revenus ont augmenté de 731% alors que ceux de la Russie se sont accrus de 239% représentant la deuxième croissance la plus élevée. En comparaison, les revenus des États Unis n'ont augmenté que de 7% alors que ceux de la République de Corée ont décliné de 3% durant la même période.

Autre fait intéressant, la numérisation de l'infrastructure cinématographique continue d'augmenter globalement aux États-Unis et en Europe où la conversion complète des équipements de toutes les salles en format numérique est prévue avant la fin de cette décennie. D'autres régions mettent plus de temps à adopter ces technologies numériques onéreuses. Par exemple, en Amérique latine, le Brésil et le Mexique concentrent à eux deux les trois quarts des écrans numériques de la région.

Pour prendre connaissance de l'analyse de l'ISU sur le cinéma, nous vous invitons à visiter le site Internet de l'ISU.

Source :

Haut de la page

Résultats d'une étude intitulée « Vers un Compte Satellite de la Culture de l'Uruguay »

Le ministère de l'Éducation et de la Culture de l'Uruguay vient de faire paraître les résultats d'une étude intitulée « Vers un Compte Satellite de la Culture de l'Uruguay » («Hacia una Cuenta Satélite en Cultura del Uruguay»).

Mesurer le poids économique de la culture est, depuis de nombreuses années, une nécessité, et l'État uruguayen se proposait de faire des pas fermes en ce sens quand, en 2007, le ministère de l'Éducation et de la Culture a décidé de créer le Département des industries créatives (DICREA), dont l'un des objectifs était d'élaborer et de systématiser l'information concernant le secteur culturel. C'est dans ce cadre que le DICREA planifiait d'introduire un Compte Satellite de la Culture pour l'année 2009, par le biais du projet de coopération internationale Viví Cultura et d'une entente avec l'Université de la République.

Le Compte Satellite de la Culture peut être décrit comme un ensemble de comptes basé sur les principes méthodologiques de la comptabilité nationale (Système des comptes nationaux), qui présente les différents paramètres économiques (l'offre et la demande) de la culture de façon interreliée pour une période de temps donnée, dans ce cas pour l'année 2009. Pour cette première recherche, il avait été décidé de se concentrer sur les domaines culturels suivants : audiovisuel, musique, livres et publications, arts de la scène (incluant le théâtre, la danse et la musique en direct), arts plastiques et arts visuels, musées, bibliothèques et formation culturelle.

Pour connaître les résultats de cette étude, veuillez consulter le site Internet du ministère de l'Éducation et de la Culture de l'Uruguay.

Source :

Haut de la page

Rapports d'activités de la Coalition béninoise pour la diversité culturelle

Depuis 2008, la Coalition Béninoise pour la Diversité culturelle (CBDIC) a fait de la Journée mondiale pour la diversité culturelle une préoccupation indispensable en vue d'encourager le dialogue des cultures pour un développement. Dans cette optique, la CBDIC a été l'initiatrice de la 12e célébration de cette journée qui a eu lieu le 21 mai dernier à Cotonou.

Également cette année, la Coalition béninoise a collaboré à la mise en ?uvre d'un Festival itinérant de la diversité culturelle intitulé « À l'École de la diversité culturelle » qui a pour objectif la vulgarisation de la Convention 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. La Coalition béninoise a fait rapport de ces activités au cours de l'année 2013 en publiant deux documents d'intérêts qui sont disponibles sur le site Internet de la Coalition pour la diversité culturelle.

Source :

Haut de la page

Culture et développement au Burkina Faso : Étude des répercussions sociales et économiques

À l'instar de plusieurs pays dans le monde, le Burkina Faso cherche à valoriser son secteur culturel ainsi que ses traditions en vue d'un développement économique et social. Le pays s'y prend notamment par la mise sur pied de politiques, l'élaboration d'analyses et la réalisation d'initiatives de toutes sortes.

Publiée dans la revue Cultural Trends, la présente étude explore notamment un récent rapport commandé par le ministère de la Culture burkinabé en s'appuyant à la fois sur les liens pratiques entre le développement social et le développement économique, la définition de la culture et des industries culturelles et la distinction à faire entre les deux. Elle met  également en lumière les recommandations proposées dans le rapport pour y souligner les enjeux frappants en la matière.

L'analyse conclut au caractère opportun et au mérite de cette étude, mais souligne également qu'il reste du chemin à parcourir pour parvenir à une compréhension afin d'appliquer concrètement et de manière stratégique les politiques culturelles et de développement pour favoriser le développement économique et social du pays.

Source :

Haut de la page

Le livre numérique

Sous la plume des auteurs Bernard Prost, Xavier Maurin et Mehdi Lekehal, cet ouvrage se veut un état des lieux sur le livre numérique en France. Il examine les outils numériques tels que: les liseuses, les tablettes, les applications, les formats, la taxe sur la valeur ajoutée, le rôle des libraires, ainsi que les enjeux juridiques, financiers et technologiques issus de l'arrivée du livre numérique.

Pour plus de renseignements sur cette publication, il est possible de consulter le site Internet de l'éditeur.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

« Mobile » et le potentiel créatif des médias numériques

Les progrès technologiques ne font pas qu'exercer leur influence sur la communication, ils donnent également naissance à de nouvelles formes d'expression artistique. Par le biais de son programme « Mobile. In Touch with Digital Creation », la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia soutient les artistes suisses qui recourent au potentiel créatif des médias numériques.

Le but du programme, en cours jusqu'à la fin de 2015, est de donner de nouvelles impulsions à la création artistique interactive et transmédiale en Suisse et à lui conférer plus de visibilité. Au premier plan, trois appels de projets servant de principaux instruments d'encouragement sont lancés par Pro Helvetia dès l'automne 2013, en collaboration avec d'importants partenaires suisses et internationaux. Cette fondation propose en outre diverses plateformes susceptibles de promouvoir le programme et de favoriser les échanges de savoir, à l'occasion de conférences, d'ateliers, d'expositions et de festivals.

Le budget alloué pour toute la durée du programme s'élève à 1,8 million de francs suisses. Mobile. In Touch with Digital Creation s'insère dans le programme prioritaire «Culture numérique» de Pro Helvetia, prévu sur quatre ans.

Pour de plus amples informations, nous vous invitons à consulter le site Internet de  Pro Helvetia.

Source :

Haut de la page

Nouveau site Internet pour le réseau international U-40 « Diversité culturelle 2030 »

Le réseau international U-40 a revampé son site Internet au cours des dernières semaines. Ce réseau a été créé pour offrir un forum aux jeunes professionnels du domaine culturel âgé de 40 ans et moins (« under 40 ») dans le cadre de la mise en ?uvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l'UNESCO.

U-40 est un organisme de la société civile qui ?uvre dans l'objectif de provoquer des débats et des idées afin de formuler des politiques culturelles en tenant compte de la diversité culturelle à travers le globe. Le réseau se compose de jeunes professionnels, fonctionnaires, étudiants, experts et gestionnaires culturels. Ce forum est actif dans différentes régions du monde ce qui contribue à cibler les besoins des communautés locales et d'embrasser une coopération régionale dans le secteur culturel.

Source :

Haut de la page

Pays-Bas : Présentation du FIDC au TodaysArt Festival

À l'occasion du TodaysArt Festival, M. Francisco Gómez Durán, de l'équipe du Secrétariat de la Convention 2005 de l'UNESCO, a effectué une présentation sur le Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) le 28 septembre dernier à La Haye (Pays-Bas).

M. Gómez Durán a notamment fourni de l'information sur les opportunités de financement offertes par le FIDC pour les pays en développement et les projets qui ont été soutenus par ce fonds. En outre, il a présenté les différentes vidéos de l'UNESCO qui traitent du FIDC et une période de questions a suivi la séance de visionnement.

Le Fonds international pour la diversité culturelle est un fonds volontaire multi-donateurs institué par l'article 18 de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l'UNESCO. Il a pour objectif de promouvoir la coopération pour le développement durable et la réduction de la pauvreté en vue de favoriser l'émergence d'un secteur culturel dynamique dans les pays en développement.

Depuis 2005, le TodaysArt Festival offre une programmation mettant l'accent sur les arts visuels contemporains et les arts de la scène audacieux, l'architecture et la culture numérique. Il réunit des acteurs et artistes internationaux dans la ville de La Haye et convie les visiteurs à des prestations et œuvres exceptionnelles, lesquelles incluent des premières mondiales et européennes, de même que des spectacles exclusifs.

Sources :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Festival international Cervantino

Depuis 41 ans, le Festival international Cervantino se déroule à Guanajuato au Mexique. Cet événement multidisciplinaire d'avant-garde rassemble plus de 3000 artistes des arts de la scène (théâtre, musique, opéra, danse), des arts visuels et du cinéma, venus d'une trentaine de pays et des cinq continents. Il est reconnu comme étant l'événement artistique et culturel le plus important du Mexique et de l'Amérique latine.

Cette année, le Festival se tiendra du 9 au 27 octobre prochain. Deux grands thèmes seront abordés:

  • « L'art de la liberté » (El arte de la libertad) qui mettra en lumière les artistes de différentes époques et disciplines qui ont, grâce et à travers leurs œuvres, affronté la violation, la discrimination ou l'injustice;
  •  « Le bicentenaire de naissance de Verdi et Wagner » qui proposera une mise en scène ludique où les compositeurs de musique discuteront et débattront ensemble.

Les invités d'honneur de cette édition seront l'Uruguay et l'État mexicain de Puebla.

Pour plus de détails sur l'événement, nous vous invitons à consulter le site Internet du Festival international Cervantino.

Source :

Haut de la page