Diversité culturelle

Infolettre
sur la diversité des expressions culturelles

Vol. 13, no 11, mardi 3 décembre 2013

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours!

Chers abonnés et lecteurs,

Avec le temps des Fêtes à nos portes, nous souhaitons vous offrir nos plus sincères et chaleureux vœux pour une heureuse et excellente année 2014. Puissent l’amour, la paix, la santé et la diversité sous toutes ses formes vous accompagner tout au long de l'année!

Aujourd’hui, nous vous présentons le dernier numéro de l’année 2013 du Bulletin de nouvelles sur la diversité des expressions culturelles. Nous sommes déjà enthousiastes à l’idée de vous retrouver pour la première édition en janvier 2014.

Nous vous remercions pour votre intérêt et fidélité!

L'équipe du Secrétariat à la diversité culturelle

DANS CE NUMÉRO :

Suivi de la Convention

Publications récentes

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Autres actualités d'intérêt



Suivi de la Convention

Les travaux de mise en œuvre de la Convention sur la diversité des expressions culturelles sont en cours!

La Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur le 18 mars 2007. À l’occasion de la première session de la Conférence des Parties à la Convention, tenue en juin 2007, le Comité intergouvernemental a reçu le mandat d’élaborer les directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de la Convention. Il a tenu depuis huit rencontres, six ordinaires et deux extraordinaires.

La quatrième session de la Conférence des Parties, qui s’est tenue à Paris du 11 au 13 juin 2013, a permis l’approbation des directives opérationnelles régissant l’utilisation de l’emblème de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles ainsi que les Orientations révisées sur l’utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle. Au total, douze articles de la Convention comportent maintenant des directives opérationnelles.

Au moment d’écrire ces lignes, 133 Parties (132 États et l’Union européenne en tant qu’organisation d’intégration économique régionale) ont ratifié ce traité. Bien que les travaux de mise en œuvre de la Convention poursuivent leur cours normal, la campagne de mobilisation en vue de la ratification de la Convention par les États membres qui ne l’ont pas encore fait doit plus que jamais se poursuivre, avec ferveur et persuasion! Car la légitimité de la Convention sera proportionnelle au nombre d’États appartenant à toutes les régions du monde qui la ratifient, l’acceptent, l’approuvent ou y adhèrent.

Haut de la page

Publications récentes

Lancement du rapport sur l’économie créative 2013 « Élargir les voies du développement local »

Publiée par l’UNESCO et le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) par le biais de son bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud, cette édition spéciale du rapport sur l’économie créative 2013 est intitulée « Élargir des voies du développement local ». Il s’appuie sur les rapports précédents publiés en 2008 et en 2010 tout en le bonifiant de contributions portant sur le potentiel inexploité de l’économie créative au niveau local.

À titre d’exemple, des chiffres publiés en mai 2013 par la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement) montrent que le commerce mondial de biens et services créatifs a totalisé un record de 624 milliards $ É.-U. en 2011 et qu'il a plus que doublé entre 2002 et 2011. Il est donc envisageable que les industries culturelles et créatives fassent partie des nouvelles pistes de développement, encourageant ainsi la créativité et l’innovation, dans la poursuite de la croissance pour un développement solidaire, équitable et durable.

Ce rapport explore et analyse les manières de renforcer et d’accroître les résultats pour un développement économique et social inclusif. Les conclusions du rapport serviront à alimenter les débats internationaux qui se tiennent en marge du processus post-2015 de l’Agenda du développement des Nations Unies ainsi que les discussions portant sur le rôle de la culture dans le développement durable. Ce document est un outil important pour les décideurs, car il met en relief les éléments incontournables pour une réussite des initiatives pour une économie créative sur le terrain.

Le rapport comprend deux parties complémentaires présentées sous deux formats différents : une partie se présente sous la forme conventionnelle papier et une autre se présente sous la forme d’un documentaire sur le Web, permettant ainsi de capturer tout le dynamisme de l’économie créative dans les pays en développement.

Nous vous invitons à consulter le site Internet de l’UNESCO pour lire et visionner le rapport sur l’économie créative.

Source :

Haut de la page

Publication des résultats du projet UNESCO-UE «Renforcer la gouvernance de la culture pour créer des opportunités de développement»

Ce projet intitulé « Banque d’expertise pour renforcer le système de gouvernance de la culture dans les pays en développement » a commencé en 2010. Il a été mené en partenariat entre l’UNESCO et l’Union européenne et avait pour objectif de renforcer le système de gouvernance de la culture dans les pays en développement ainsi que de consolider le rôle de la culture comme vecteur de développement durable et de réduction de la pauvreté. Étaient admissibles à ce projet, les pays en développement ayant ratifié la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et qui étaient des pays bénéficiaires admissibles au programme thématique de l’Union Européenne « Investing in People ».

Cette nouvelle publication présente les résultats concrets des projets menés sur le terrain dans treize pays qui ont bénéficié d’une assistance technique et d’une expertise de haut niveau pour mettre en œuvre la Convention de 2005. Parmi les réussites de ce projet, celle de rassembler des connaissances en créant une banque d’expertise dans les domaines abordés par la Convention, telles que : les industries culturelles, les politiques et les mesures visant les artistes, les industries culturelles et les biens et services culturels. Aussi, ce projet a permis l’opérationnalisation de la Convention 2005 au niveau national pour les États membres qui en ont fait la demande. Les résultats partagés dans ce document sont très encourageants et peuvent servir de modèle pour d’autres partenariats de ce type.

Pour consulter cette publication, nous vous invitons à consulter le site Internet de la Convention 2005 de l’UNESCO.

Source :

Haut de la page

Mise en ligne de trois films documentaires sur des projets financés par le FIDC

Au cours des dernières semaines, sur le site Internet de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, il est possible de visionner de courts documentaires qui présentent l’impact de trois projets financés par le Fonds international sur la diversité culturelle (FIDC).

Le premier documentaire concerne le projet sur la réglementation du marché du livre et de la promotion de lecture qui a été piloté par l’ONG Knjižni Blok de la Croatie. L’ONG a commencé par réunir un groupe d’experts juridiques et d’économistes qui ont entrepris collectivement un travail d’analyse sur la base d’une cartographie du secteur local de l’édition. Elle a entrepris également un dialogue avec les parties prenantes de l’État sur l’articulation des politiques publiques, de la législation et d’autres questions intéressant l’industrie du livre. À long terme, Knjižni Blok produira et distribuera des documents en lien avec le projet et engagera des activités de promotion aux niveaux local, régional et national. Elle cherchera en outre à mettre en valeur le statut des livres dans la société et à promouvoir une culture de la lecture, notamment en améliorant l’image des livres dans les médias locaux.

Le deuxième documentaire fait connaître le projet de l’ONG Kër Thiossane basée à Dakar au Sénégal. L’objectif poursuivi de l’ONG était de faire émerger et créer des opportunités pour les arts de la scène. Plus concrètement, leur projet impliquait de rapprocher les pratiques traditionnelles artistiques et les arts numériques. Il s’agissait d’explorer les possibilités qu’offrent les nouvelles technologies aux arts traditionnels afin de mieux comprendre la notion de développement.

Le troisième projet consistait en la création d’un programme de formation professionnelle pour une école spécialisée en arts de la scène en Argentine. Ce projet fut mené par l’ONG Fundación Teatro Argentino de la Plata qui a reçu l’appui du FIDC afin de mettre sur pied un programme qui développerait les compétences des jeunes et des adultes sans emploi en leur enseignant les techniques théâtrales et de production à un coût minimum. Par exemple, le projet impliquait l’établissement de critères de sélection des étudiants, des procédures et des cours d’une année en scénographie.

Pour visualiser ces vidéos, nous vous invitons à consulter le site Internet de la Convention 2005 de l’UNESCO.

Source :

Haut de la page

« La culture comme objectif dans l’agenda de développement post-2015 »

La Fédération internationale des conseils des arts et des agences culturelles (IFACCA) a travaillé en étroite collaboration avec l'Agenda 21 de la culture de la Fédération internationale des coalitions pour la diversité culturelle (FICDC) et Culture Action Europe pour la rédaction d’un document intitulé « La culture comme objectif dans l’agenda de développement post-2015 » publié sur le site Internet de IFACCA.

Le document propose des pistes et des sujets à aborder dans le but de bâtir des cibles concrètes qui alimenteront l’agenda de développement post-2015. À titre d’exemple, on y retrouve : l’intégration d’une perspective culturelle à chaque politique et programme de développement, l’accès égalitaire et la participation à la culture pour tous par l’élaboration de politiques spécifiques et de cadres légaux, particulièrement pour les autochtones, les minorités, les femmes et les jeunes, ainsi que l’élaboration et la mise en place d’une stratégie nationale pour la diversité culturelle.

Pour consulter le document, nous vous invitons à consulter le site Internet d’IFACCA

Source :

Haut de la page

7e session ordinaire du Comité intergouvernemental - Documents des Parties et de la société civile maintenant en ligne

Conformément à la Résolution 4.CP 13, le Comité intergouvernemental de la Convention pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles engagera, notamment, un premier débat sur les technologies numériques et leur impact sur la Convention. Ainsi, parmi les contributions reçues au Secrétariat de la Convention qui traitent de cette question, se trouve, entre autres, l’étude entreprise par le Réseau International des Juristes pour la Diversité des Expressions Culturelles (RIJDEC). Ce rapport est l’œuvre collective de six membres de ce réseau : Véronique Guèvremont, Ivan Bernier, Mira Burri, Marie Cornu, Lilian Richieri Hanania et Hélène Ruiz Fabri. Il a été dirigé par Madame Véronique Guèvremont, professeure de la faculté de droit et de l’Institut des Hautes études internationales de l’Université Laval. Le rapport s’intitule « La mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles à l’ère numérique : enjeux, actions prioritaires et recommandations ». Parmi les autres documents reçus, notons celui de la France, de la Coalition canadienne pour la diversité culturelle et de l’Association scientifique internationale d’Union latine d’économie politique de l’information, de la communication et de la culture (ULEPICC).

Pour consulter les documents des Parties et de la société civile, vous êtes invités à consulter le site Internet de la Convention 2005 de l’UNESCO.

Source :

Haut de la page

Politiques et mesures culturelles - Bonnes pratiques

Réseaux européens de coopération culturelle

Le Point de contact culturel (PCC) de la Pologne vient de publier un guide intitulé « Closer Look : European Cultural Cooperation Networks » qui rassemble de l’information importante sur les réseaux culturels européens. Ce document recueille des exemples de bonnes pratiques dans le but de contribuer à l’amélioration du travail des organisations travaillant en coopération culturelle.

Le Point de contact culturel de la Pologne fait partie du réseau européen des points de contact. Les PCC sont responsables, notamment, de promouvoir les programmes européens en culture, de faciliter la participation des professionnels, de s’assurer d’un échange d’informations avec les institutions nationales en culture et de veiller aux interactions entre les participants et les sources d’informations disponibles et pertinentes dans les différents programmes de la communauté.

Pour consulter le document, nous vous invitons à visiter le site Internet Culture360.org.

Source :

Haut de la page

6e Sommet mondial sur les arts et la culture sous le thème « Temps créatif : nouveaux modèles pour le développement culturel »

Le 6e Sommet mondial sur les arts et la culture aura pour thème « Temps créatif : nouveaux modèles pour le développement culturel » et est organisé conjointement par la Fédération internationale de conseils des arts et agences culturelles (IFACCA) et le Conseil national pour la culture et les arts (CNCA). Il aura lieu à Santiago de Chile au Chili du 13 au 16 janvier 2014.

Le Sommet amènera les participants à se questionner notamment sur les changements provoqués par la mondialisation dans le contexte du développement social et économique. Une réflexion sera aussi entamée en ce qui concerne les nouvelles formes de communication —générant de nouveaux défis, mais créant aussi des opportunités dans le domaine de la culture, et pouvant ainsi exercer une influence positive dans le développement des sociétés et des États.

Le Sommet mondial est un rendez-vous international qui rassemble des professionnels et des praticiens qui sont impliqués en politique culturelle et en financement des arts. Organisé pour la première fois en Amérique latine, ce Sommet offre une occasion stratégique pour réunir des décideurs et des acteurs clés de la région qui sont impliqués dans les défis du financement des arts et le soutien au développement des industries culturelles et créatives.

Source :

Haut de la page

Autres actualités d'intérêt

Appel à bénévoles pour le réseau U-40

La Fédération internationale pour la diversité culturelle (FICDC), le Réseau U-40 et les auteurs du document «Culture as a goal » lancent un appel à bénévoles pour un projet spécifique.

C’est dans le contexte où l’UNESCO a réaffirmé en mai 2013, à Hangzhou en Chine, sa conviction que la culture entretient un rapport indissociable avec le développement durable, que cet appel à bénévoles a lieu. C’est par une recherche solide et avec des résultats probants de projets culturels pour le développement durable que le FICDC voudra plaider en faveur de la prise en compte de la culture comme un objectif dans le cadre de développement pour l’après 2015.

Ainsi, la personne recherchée devra être capable de recenser et analyser des initiatives exemplaires partout dans le monde, et de décrire des études de cas permettant de mesurer leur apport pour les communautés. Il s’agira de créer une plateforme interactive (sur le site U-40 ou une page Facebook) pour recenser les projets offrant ainsi une boîte à outils contenant du matériel de sensibilisation et de vulgarisation.

U-40 est un organisme de la société civile qui œuvre dans l'objectif de provoquer des débats et des idées afin de formuler des politiques culturelles en tenant compte de la diversité culturelle à travers le globe. Le réseau se compose de jeunes professionnels, fonctionnaires, étudiants, experts et gestionnaires culturels. Ce forum est actif dans différentes régions du monde ce qui contribue à cibler les besoins des communautés locales et d'embrasser une coopération régionale dans le secteur culturel.

Source :

Haut de la page

Présentations de la Conférence sur l’économie créative en Afrique 2013 maintenant disponibles

Nous faisions état dans l’édition du mois de septembre de la tenue de la Conférence sur l’économie créative en Afrique qui s’est organisée à la ville du Cap, en Afrique du Sud, du 6 au 9 octobre à l'initiative du réseau culturel Arterial Network.

Veuillez noter qu’il est maintenant possible de se procurer les présentations sur le site Internet de la Conférence sur l’économie créative en Afrique 2013.

Sources :

Haut de la page