Diversité culturelle

Politiques et mesures culturelles – bonnes pratiques

La diversité culturelle et la mondialisation : quels enjeux pour les services audiovisuels?

Un colloque international sur "La diversité culturelle et la mondialisation : quels enjeux pour les services audiovisuels?" s'est tenu le 16 juin dernier à Rabat, au Maroc, avec la participation de plusieurs experts. Initiée par le ministère marocain de la Communication en coopération avec le Centre d'études et de recherches Aziz Bilal (CERAB) et le Groupe de recherche en commerce international de l'Université Laval de Québec, cette rencontre, qui s'inscrit dans la double logique du dialogue des cultures et des civilisations et de la défense de la diversité culturelle, avait pour but d'engager une réflexion sur une nouvelle approche de la diversité culturelle et de la mondialisation sous l'angle des services audiovisuels.

À cette occasion, les participants ont débattu de la mondialisation et la diversité culturelle, de quelques expériences internationales dans ce domaine à travers les politiques publiques et de l'état des lieux au Maroc à travers les mécanismes juridiques, constitutionnels et ceux relatifs à l'activité de la société civile. De fait, relevant les défis du secteur audiovisuel dans le cadre de l'application éventuelle de la Convention de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles adoptée le 20 octobre dernier, Mme Aziza Bennani, ambassadrice et déléguée permanente du Maroc auprès de l'UNESCO a rappelé l'engagement du Maroc en faveur de la défense de la diversité culturelle. Elle a notamment indiqué que les pays en développement devront, à l'ère de la mondialisation, tirer profit de cette Convention en vue de développer leur industries culturelles et maîtriser les techniques médiatiques, tout en soulignant qu'une coopération et un dialogue constructif entre les cultures passent essentiellement par le respect de la diversité culturelle comme meilleur moyen de coexistence, de respect mutuel et de solidarité. Le ministre marocain de la Culture, Mohamed Achâari, quant à lui, a souligné la nécessité d'un débat sur la mise en place de politiques ayant trait à la protection et au développement de la diversité culturelle. La pérennité de la production littéraire, par exemple, qui reste tributaire de la protection et de la préservation de la diversité culturelle, passe, selon lui, par l'activation des mécanismes de mises en œuvre de la future Convention, d'une part, et par la mise en place de politiques nationales pour défende le produit culturel national, d'autre part.

Accueil - Politiques et mesures culturelles – bonnes pratiques - La diversité culturelle et la mondialisation : ...