Diversité culturelle

Politiques et mesures culturelles – bonnes pratiques

La diversité culturelle appliquée au monde de l’édition : le livre équitable

« La bibliodiversité est la diversité culturelle appliquée au monde du livre; en écho à la biodiversité, elle fait référence à une nécessaire diversité des productions éditoriales mises à la disposition des lecteurs. » Cet extrait de la Déclaration internationale des éditeurs indépendants pour la protection et la promotion de la bibliodiversité, adoptée en 2007, inspire plusieurs projets réalisés par l’Alliance des éditeurs indépendants (AEI), tels la coédition et le livre équitable.

L’Alliance des éditeurs indépendants est une association française à but non lucratif, créée en 2002, qui regroupe quelque 80 maisons d’édition et collectifs d’éditeurs de 45 pays. Elle présentait récemment ses activités dans le cadre du Salon du livre de Paris.

Par la mise en place progressive d'un réseau international, l'Alliance participe à la circulation des idées, à la construction d'une société civile internationale et à la promotion de la bibliodiversité. « Le travail s'organise, entre autres, au sein de réseaux linguistiques (anglophone, arabophone, francophone, hispanophone, lusophone, etc.) » précise-t-on dans le site de cette organisation.  « L'Alliance des éditeurs indépendants s’attache à promouvoir des accords commerciaux justes et solidaires entre ses membres, en suscitant et développant particulièrement les processus de coédition – par exemple sous le label "Le livre équitable", et défend des textes de positionnements, au travers des différentes Déclarations (Dakar en 2003, Guadalajara en 2005) et des Appels (lancés aux lecteurs ou aux professionnels du monde éditorial.

Le programme de coédition de l'Alliance permet à de petits éditeurs d'allier leurs forces autour d'une collection ou d'un ouvrage, en faisant des économies d'échelle, dans un esprit d'association qui respecte l'identité de chacun. Des éditeurs de tous les continents ont ainsi décidé de s'associer pour coéditer ensemble, en inventant "Le livre équitable". Résultat d'une autre relation commerciale, basée sur la répartition des coûts, la confiance et la transparence, le livre, à la fois bien culturel, social et économique, peut être consommé de manière équitable (…).

Dans certaines coéditions, une règle de péréquation permet en effet aux éditeurs les moins favorisés de ne supporter que des coûts très inférieurs à ceux pris en charge par les autres éditeurs participant à l'opération. Du fait de cette solidarité commerciale, "Le livre équitable" vendu 15 euro en France, sera par exemple en vente à 8 euro au Maroc et à 5 euro au Cameroun. Selon les principes du commerce équitable, ce partenariat commercial entre éditeurs se fonde et se construit lui aussi sur le dialogue, la transparence et le respect. Ce partenariat permet également aux producteurs du Sud de commercialiser leurs produits à des prix stables et au bénéfice des populations locales et nationales ».

Pour mieux connaître les activités de l’Alliance des éditeurs indépendants, nous vous référons à son site Internet.

Source :

Accueil - Politiques et mesures culturelles – bonnes pratiques - La diversité culturelle appliquée au monde de ...