Diversité culturelle

Politiques et mesures culturelles – bonnes pratiques

La diversité culturelle : antidote à la mondialisation ?

"La diversité culturelle : antidote à la mondialisation ?" Tel est le thème de la journée d'études organisée le 15 juin dernier par l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) de Paris avec la collaboration de la Maison des Cultures du Monde, de l'Université de Cambridge, du Centre d'études de littérature et de civilisation arabes de l’ENS-LSH et de l’Université Paris 13-Paris Nord.

Cette rencontre a réuni des doctorants, chercheurs et experts qui travaillent sur le thème de la diversité culturelle et ses manifestations dans le patrimoine culturel (matériel et immatériel, mobilier et immobilier). Les intervenants ont examiné les défis auxquels la diversité culturelle est confrontée dans différentes régions du monde, et analysé les moyens qu'ils ont trouvés pour la promouvoir. Ils ont en outre procédé à un récapitulatif des engagements qui existent à l'échelle internationale et formulé un certain nombre de recommandations pour permettre une meilleure prise en compte de la diversité culturelle au niveau international, régional et national.

Les organisateurs sont partis du postulat que « Les cultures sont faites pour dialoguer », lequel suggère que non seulement une culture est riche, mais que par sa diversité elle contribue aussi au dialogue et au partage entre différentes nations. Ils soulignent notamment que les règlements et les enjeux qui sont contenus dans les accords de commerce international incitent à remettre en question le rôle de soutien des gouvernements en matière de culture, dans la mesure où les politiques culturelles et les diverses mesures de soutien à la culture telles que les aides financières aux artistes, les quotas de budget pour la création de nouveaux musées et la promotion du patrimoine culturel sont considérés comme des barrières au commerce. Or, les approches adoptées pour défendre ces mesures ont cependant révélé leurs limites, puisqu'elles ont consisté à soumettre le secteur culturel à un traitement d’exception et à prendre les précautions nécessaires pour ne pas appliquer un accord commercial qui lui nuirait. D’un autre côté, le but de la libéralisation du commerce à l'OMC et le fait que les accords tendent à couvrir de plus en plus de sujets accentuent les pressions qui vont à l'encontre de la diversité culturelle. À cet égard, on craint que l’application des règles du marché aux secteurs culturels mène à l'homogénéisation de la culture et à la disparition de certaines cultures au profit des plus rentables. C'est ce contexte crucial qui a conduit les gouvernements à se mobiliser pour l'adoption de la Convention sur la diversité des expressions culturelles, qui leur permettra de préserver et soutenir leur culture par des politiques culturelles appropriées.

Accueil - Politiques et mesures culturelles – bonnes pratiques - La diversité culturelle : antidote à la ...