Diversité culturelle

Politiques et mesures culturelles – bonnes pratiques

La Francophonie au service des politiques culturelles

Le site France Diplomatie, opéré par le ministère des Affaires étrangères et européennes, fait état de diverses actions de la Francophonie multilatérale en faveur des politiques culturelles. Nous reproduisons ici le texte mis en ligne récemment.

« La diversité culturelle est l’une des priorités de la Francophonie. L’Organisation internationale de la Francophonie s’emploie à soutenir la création et la diffusion culturelles en favorisant la promotion et la circulation des œuvres et des artistes et en proposant une politique du livre au bénéfice de ses États membres les moins favorisés, mais aussi du public des pays développés rendu attentif à des formes d’inspiration et d’expression participant d’un riche patrimoine commun.

1/ La promotion des arts du Sud

Quatre types d’actions sont menés :

  • le soutien à la circulation du spectacle vivant par la prise en charge des tournées des artistes, tant au niveau régional qu’international,
  • l’appui aux marchés du spectacle vivant (Marché des arts et du spectacle vivant d’Abidjan, Biennale de la chorégraphie à Tananarive, FESPACO et SIAO de Ouagadougou) ainsi qu’aux grandes manifestations artistiques du continent africain (Biennale des arts plastiques de Dakar, rencontres de la photographie de Bamako) ; l’appui à la participation des professionnels du Sud aux grands marchés de l’édition musicale (MIDEM, WOMEX). Ces programmes sont également ouverts aux agents culturels d’Europe centrale et orientale,
  • une contribution au développement de centres culturels à compétence régionale, tel les centres pilotes de Bangui et de Tunis,
  • la protection et la mise en valeur du patrimoine immatériel et la mise en valeur des expressions culturelles traditionnelles. L’Organisation collabore au projet de numérisation du patrimoine oral en Afrique avec le Centre d’étude linguistique et historique en tradition orale, organe de l’Union africaine (UA).

Pour en savoir plus :

Site de l’OIF, Soutien aux arts vivants et aux arts visuels

2/ Les politiques culturelles

Ce programme vise à aider les États à renforcer les cadres institutionnels dans le secteur culturel. Il s’appuie sur des actions de concertation, des mises à disposition d’experts et de ressources documentaires, en particulier juridiques (droits d’auteur et lutte contre la piraterie, statut des créateurs). Il s’agit pour l’OIF de développer un axe de la solidarité francophone en favorisant dans les pays du Sud l’émergence d’une politique culturelle et le développement d’industries culturelles susceptibles de créer des emplois.

Pour en savoir plus :

Site de l’OIF, rapport du secrétaire général de la Francophonie

3/ Les centres de lecture et d’animation culturelle (CLAC)

Lancé en 1986, ce programme est très apprécié. Destinés au développement de la lecture publique en milieu rural, les centres participent, de plus, à l’information en faveur du développement. En 2009, 225 centres, répartis dans 18 pays du Sud étaient répertoriés (Bénin, Burkina Faso, Burundi, Comores, Côte d’Ivoire, Congo, Gabon, Guinée, Haïti, Liban, Madagascar, Maurice, Mauritanie, Niger, Rwanda, Sénégal, Tchad, Togo).

Pour en savoir plus :

Site de l’OIF, rapport du secrétaire général de la Francophonie

4/ Le Livre

Les actions dans ce secteur sont concentrées sur la circulation du livre en français, la participation des professionnels du Sud aux salons internationaux, le suivi de prix littéraires pour de jeunes talents (Prix du jeune écrivain francophone, Prix des cinq continents). Le Centre africain de formation à l’édition et à la diffusion du livre (CAFED) de Tunis, géré depuis 1999 par l’OIF, propose des formations déconcentrées.

Pour en savoir plus :

Site de l’OIF, rapport du secrétaire général de la Francophonie »

Source :

Accueil - Politiques et mesures culturelles – bonnes pratiques - La Francophonie au service des politiques ...